18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 07:17

 

 

Département 48 - LOZÈRE

 

 

 

  C'est par là !... Me suivez vous ?

Le bourg :

   Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Chanac est située à 60km au Nord-Est de Rodez, à 40km au Sud de Saint Chély d'Apcher et à 15km Ouest-Sud-Ouest de Mende (voir ses fortifications).

 

     Coordonnées du château :

44° 28' 52" N 03° 17' 55" E
 44.481148°  3.298554°

 

 

 

Le domaine fortifié :

         L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visité la ruine du château de Chanac, je me dirige vers Le Villard, un hameau situé à 5km au Nord-Ouest. 

* Posé sur une colline en bordure de la rivière Lot, un magnifique rempart de plus de 600 ans, protégeant des constructions de plus de 8 siècles, s'offrent à moi.

 

  Un rempart médiéval un peu arasé

 

Le rempart

* Le site étant protégé sur 2 cotés par un profond à-pic, les architectes ont logiquement décidé de construite un épais rempart sur les faces accessibles par l'assaillant.

* Il est composé :

- De pierres pauvrement taillées aux dimensions asymétriques.

- De rondes tours.

- Des archères droites permettaient sa défense. Je suis surpris qu'elles ne soient pas cruciformes (voir vocabulaire) pour un rempart construit au 14ème siècle.

- Certaines archères ont subi l'attaque du temps.

* Avec son arasement, il m'est impossible d'affirmer que crénelage, hourdage et mâchicoulis existaient.

 

 

 

La porte fortifiée Cette porte me transporte dans un autre siècle

* Cette entrée est l'un des chefs-d'oeuvre architectural de ce site.

* Même si les tours d'encadrement ne sont pas impressionnantes, même si beaucoup d'éléments défensifs sont absents (Pont-levis, crénelage...), il émane de cette construction une incroyable puissance.

* Avant d'entrer, je regarde sur la gauche le rempart comportant de multiples archères droites.

* Je suis étonné que cette construction n'ait point évolué vers les défenses par canonnière.

L'ensemble fortifié s'est-il figé après sa construction ?

 

 

        L'intérieur :

J'entre

* Lentement je franchis la porte en vérifiant que :

- Point de pierre tombe de l'assommoir,

- Le double vantail soit ouvert,

- La herse soit bien relevée.

 

  Un 'couloir' défensif

Les systèmes défensifs

* En plus de l'entrée fortifiée, le site possède un mur de rempart avec :

- De nombreuses archères, dont les ébrasements internes ne sont point identiques.

- Un chemin de ronde accessible par un escalier droit. Même sis les traces d'escaliers sont nombreuses sur le périmètre du rempart, à cause de la faible hauteur du mur, ils ne mènent pas très haut.

- Des couloirs de circulation facilitant la défense.

 

 

Curiosités

1 - Dans mon errance, je vois une curieuse ouverture.

Est ce une archère ?

* Je vous sens pouffer derrière votre écran.

* Vous me dites :

"Chevalier, n'as tu point reconnu un puits de lumière ?"

2 - Puis, par distraction, en regardant en l'air, je tombe (virtuellement) dans un profond trou.

Est ce un piège ou une citerne ?

* Ni l'un ni l'autre.

* Ceci est la salle basse de l'ancien donjon du 12ème siècle

 

 

  Depuis un site médiéval fortifié, la vue est toujours magnifique

Les bâtiments annexes

* Sur la face Nord, un corps de logis du 14ème siècle avec des vestiges de corbeaux.

* Une église avec un chevet Roman du 12ème siècle.

* Puis un logis du 15ème siècle avec des fenêtres à meneaux en croix et une boite aux lettres.... médiévale ?

 

 

Le diaporama du site fortifié est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du domaine fortifié :

* Au 12ème siècle, après la construction du château de Chanac, le Comte-Évêque de Mende crée le Villard-jeune. C'est le poste avancé fortifié pour défendre le flanc Ouest de Chanac.

* Au 14ème siècle, construction du rempart.

* Au 18ème siècle, le site est définitivement abandonné.

* En 1984, les remparts sont restaurés.

* En 1988, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, l'association de sauvegarde organise des animations montrant les us et coutumes de la vie au Moyen Âge.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite gratuite de l'intérieur est possible. Durant les animations estivales, la visite peut devenir payante.

 

 

Le village médiévale attend les touristes

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 48 Vers Menu châteaux de la Lozère

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 21/01/2019 13:18

D ame ! Quelle immersion dans le passé !
O uvrage a été un tant rénové,
M ais a su garder son âme d’antan
A vec encore de nombreux éléments
I llustrant que site fut défendu.
N aturellement, archères sont vues,
E t d’elles, j’avoue que je suis « mordue » !

D ‘emblée, par leur présence retrouvons
U nivers médiéval. Une façon, «

V ersion guerrière », de se replonger,
I l est vrai, dans ces temps très reculés.
L ‘austérité de ce lieu moult me plait.
L oin d’atténuer sa puissance, en est «
A ctivateur » à mes yeux. Le futile
R arement sert à repousser les vils
D angers ! Rien ne devait être inutile...

C ertes, rempart est arasé, pourtant
H ardi paraît, « sévère » comme avant.
A ujourd’hui, me semble entendre ses pierres
N ous murmurer grand’force de naguère.
A ussi, dans porte fortifiée, couloir*
C ampe toujours cet esprit de vouloir

G arantir sûr abri aux assaillis
E t ne jamais laisser les ennemis
V ioler cette place qui a été
A vancé poste pour bien surveiller
U ne partie de la contrée… Me plait
D es deux logis le tout premier qui est
A ssez sobre et simple, mais protections,
N ous le sentons, flanquaient habitations.

L es corbeaux me font penser à la guerre,**
O u alors furent pour « utilitaire
Z one » jadis ?**… Qu’importe ! J’ai préféré
E nmi vestiges plus anciens errer,
R êvant à ma manière au Moyen-Âge
E manant de vos très belles images !

* le couloir défensif.
** guerre = corbeaux d’une bretèche, ou zone utilitaire = latrines…

Le Chevalier Dauphinois 21/01/2019 16:25

* En ce lieu j'ai eu beaucoup de chance.... Je l'ai visité sans touriste !
* En été, il semble que des animations soient organisées.
++ Avantage, cela rapporte de l'argent certainement donné à la rénovation du site.
-- Inconvénient, il y aurait eu beaucoup trop de monde pour moi (et mes images).
.
* Certes, la ruine est très sécurisée pour recevoir du public, donc elle semble trop propre.... Mais sans cette consolidation, je pressens que le site aurait été oublié.
* Dans votre belle prose, je note que cette contradiction ne vous a point gênée.... Heureux je suis de vous avoir fait rêver.

honorius 19/01/2019 12:06

Un belle découverte, et de beaux restes. Que de beauté dans notre pays, dommage que ceux au pouvoir délaissent autant notre patrimoine ! Amitiés

Le Chevalier Dauphinois 21/01/2019 16:15

* Bien le bonjour messire Honorius.
* Il est vrai que l'argent, nerf de la guerre, est peu donné pour certains sites.
* Mais notre Royaume possède tant de ruines, tant de sites aussi bien médiévaux que plus jeune, qu'il ne doit pas être facile de définir à qi donner de l'argent.

Pierrote 18/01/2019 13:49

Oups… désolée encore, Ô, mon Chevalier préféré :
Le lien « le voir sur une carte » nous amène à… rien !
C’est le seul lien qui « ne marche pas »… mais qui ne va mie m’empêcher de déguster ces ruines !

Le Chevalier Dauphinois 18/01/2019 18:39

* Diantre !... Encore une erreur de lien.
* Je ne comprends pas la raison de tous ces bugs uniquement vers les articles de position.
* Il va falloir que je creuse.
* Merci pour m'avoir signalé cette erreur... de suite corrigée.