30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 06:30

 

 

Département :   40 - LANDES

 

 

 

Blanche comme une colombe dans un écrin de verdure

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Tosse est située à 22km à l'Ouest de Dax (voir ses remparts) et à 4km au Nord de Saint Vincent de Tyrosse.

 

   Coordonnées du bourg :

43° 41′ 24″ N 01° 19′ 55″ W
 43.69°  -1.331944°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Un peu à l'écart d'immeubles modernes, l'église de Tosse est lumineuse sous le soleil de fin d'été.

Quelle incroyable blancheur !

* En voyant une telle inhabituelle couleur pour une construction médiévale, je crains que l'église ne soit pas (ou plus) fortifiée.

 

 

L'enquête commence

* Bien que de nombreux et puissants contreforts à larmier marquent l'abside, aucune preuve de défense apparaît.

* Même sous le toit, les multiples modillons d'animaux et de personnages m'informent  qu'il n'y aucune trace de crénelage (voir vocabulaire) ou de salle de repli.

* Peut être qu'un élément du clocher a gardé des vestiges défensifs.

 

 

Le clocher

* En prenant un peu de recul, j'essaie de comprendre l'architecture d'allure Romano Byzantin.

* Ma ténacité est récompensée, il y a devant moi....

Voyez vous l'indice sur le clocher ?

* Bravo, vous avez vu les 2 archères droites et obstruées curieusement asymétriques de chaque coté de la rosace.

* Une telle fente verticale aussi petite a dû être construite au 13ème siècle (?).

 

 

L'intérieur :

* Derrière la porte, la nef rectiligne et peu large est trop refaite.

* Cette église a perdu sa personnalité médiévale au profit d'un modernisme propre. 

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction d'une église.

* Au 13ème siècle, construction d'un clocher.

* En 1866, le clocher et les fenêtres du chevet sont restaurés par l'architecte Roger Legrand.

* En 1928, l'église est restaurée

* En 1928, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Sever) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortifications est interdite.

 

 

Un intérieur ni moderne, ni médiéval !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 40 Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost0

commentaires

nath 01/09/2011 23:44


Mais les archères sont murées aujourd'hui... Plus aucun chevalier ne peut s'y poster...


Le Chevalier Dauphinois 02/09/2011 17:00



Depuis de nombreuses années, les hommes transforment les bâtiments et cherchent à adoucir les formes guerrières. Il faut dire que les pigeons sont les plus terrible attaquants que nous
connaissons au 21ème siècle.


  Donc, point d'archère traversante maintenant, et plus de chevalier beau et forts comme moi dans ce lieu.



philae 01/09/2011 04:15


et j'ai apprécié votre diaporama ombre et lumière


Le Chevalier Dauphinois 01/09/2011 08:15



Merci messire Philae. Ce ne sont que quelques images d'un photographe amateur dont la lumière m'avait surpris. Je voulais montrer une autre face des ruines


  Dans ce blog, je décrits des systèmes défensifs et un peu d'histoire. Mais un vestige médiéval, c'est aussi une sensation de solitude empreinte de vie, un moment de découverte unique, une
odeur, un bruissement et des variations de lumières et couleurs.



gene 31/08/2011 00:34


je suis allée voir celles de Thiérache pendant mes vacances . j'espère que vous avez passé un bel été . bonne soirée


Le Chevalier Dauphinois 01/09/2011 07:52



 La province du Thiérache (avec ses incroyables églises) couvre plusieurs départements de l'Est de la France, mais il est vrai que la plus grosse concentration d'églises fortifiées
est dans le département de l'Aisne.


  Le département des Landes est curieusement méconnu pour ses
églises fortifiées et pourtant
certaines sont d'une incroyable sophistication d'astuces défensives. Celle de Tosse est la moins représentative, mais je me devais de la faire figurer dans cette base de données.



Anne la Dauphinoise 30/08/2011 21:55


Bien sûr, je préfère les églises-forteresses, ou celles qui sont hourdées: cela leur donne un je ne sais quoi d'attrayant.
Cette église dut pourtant être belle en son temps.
Des questions je me pose: elle n'eut pas que 2 archères comme toute défense, je suppose : qu'auraient pu être ses autres défenses ? Et les modillons, ce sont des corbeaux en fait, non ? qui sont là
uniquement pour supporter le toit, alors ?


Le Chevalier Dauphinois 01/09/2011 08:04



A la différence des châteaux forts qui ont été souvent abandonné et ont servi de carrière de pierres, les églises fortifiées ont presque toujours été utilisées pour les offices religieux, malgré
la révolution Française.


   Conséquence :


* Leur architecture a changé avec les siècles.


* Souvent, l'église est agrandie et les tours détruites pour récupérer la pierre pour construire des contre-allées.


* Parfois,  les tours sont détruites par manque d'entretien. Le clergé et les habitants préfèrent mettre les quelques piastres dans la partie religieuse et ne pas consolider ce symbole de
"violence".


* Il me semble que le 19ème siècle, avec ses visions modernistes, a été destructeur des symboles guerriers et passéistes.


 


Le modillon est un "corbeau sculpté". Pour les châteaux forts, on trouve souvent des
modillons dans les salles



Jacqueline 30/08/2011 18:47


Mais c'et bien sur!!!!! Les archères sont là....de mon retour dans l'activité de princesse romaine, après que les manants aient été se reposer les membres la....je vous donne ma main à baiser cher
Chevalier..


Le Chevalier Dauphinois 01/09/2011 08:16



Huummm, baiser la main d'une belle dame devant une église... hummm, présage cela serait ?