4 décembre 2018 2 04 /12 /décembre /2018 09:50

 

 

Département  40 - LANDES

 

 

 

Y a-t-il un chemin pour toucher cette ruine ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Geaune est située à 20km au Sud-Sud-Est de Mont de Marsan (voir ses fortifications) et à 12km au Sud-Ouest de Aire sur Adour.

 

      Coordonnées de l'église :

43° 38′ 27″ N 00° 22′ 39″ W
 43.640833°  -0.3775°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Après avoir visité la maison forte de l'Ordre de Malte, j'erre lentement dans les ruelles de Geaune quand soudain, je suis en arrêt devant cette merveille élancée vers Râ.

* Une brochure, un peu vieillie et peu précise, affirme que la tour est le seul vestige d'un couvent fortifié.

Reste-t-il des traces du système défensif ?

 

 

L'enquête commence

* Les grilles étant closes, je contourne les maisons pour trouver une autre entrée.

* Dans mon périple je croise un mur avec de nombreux trous de boulins.

* Bien que cela ne soit pas un preuve irréfutable d'une construction médiévale et encore moins fortifiée, j'apprécie de voir cet indice ancien.

* Enfin j'arrive devant une grille dont le panneau me laisse entrevoir un espoir.

 

 

 

Comme elle est fière cette tour solitaire !

L'intérieur :

J'entre

* Point d'enfant à droite, aucune petite princesse miniature à gauche.... J'entre dans la cour de l'école et.....

Subjugué je suis !

* Cet imposant vestige ressemble à un clocher plus qu'à une tour. Des contreforts s'appuient sur la haute construction carrée, mais j'ai un doute.

 

 

J'ai des doutes !

* En regardant attentivement, je crois voir des vestiges de mur et non des contreforts.

* Cela me donne la hauteur des anciens bâtiments.

Wahouuu, c'est haut !

* Quelque soit la face que j'observe, aucune fente de tir ni archère ni mâchicoulis (voir vocabulaire) "se montre".

* Je doute que ce couvent ait été fortifié.

* Les murs extérieurs de l'abbaye ont totalement disparu, donc mes conclusions sont un peu rapides.

 

 

Curiosité

* En essayant de comprendre l'architecture de ce clocher-tour je vois.

Le voyez vous aussi ?

* Quel joli vestige d'une arcature Gothique.

* Certaines sont arasées mais conservent un cul de lampe sculpté.

* Après toutes ces émotions, je vais me reposer sur ce ban de pierre.

* Peut être qu'un fantôme ouvrira la porte et me montrera d'autres merveilles.

 

 

Le diaporama du couvent est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'abbaye :

* En 1384, le Vicomte (voir titres de noblesse) de Foix-Béarn (voir liste) et le seigneur de Castelnau créent une abbaye à Geaune.

* En 1401, Raymond Bernard III de Castelnau crée les Augustins de Geaune. Il espère transformer ce lieu en "refuge" pour les sépultures de sa lignée.

* En 1569, durant les guerres de religion, les protestants, commandés par le terrible capitaine Montgomery, attaquent Geaune. Le bourg est partiellement détruit ainsi que le monastère. L'église est épargnée car elle contient les corps (et gisants ?) de la famille de Castelnau qui était Protestante.

* Vers 1792, le couvent est détruit par les révolutionnaires. Les pierres sont vendues.

* Au 20ème siècle, une école s'installe sur et proche des vestiges de l'abbaye.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les ruelles. L'approche du clocher est possible en dehors des heures d'ouverture de l'école.

 

 

Tour solitaire dans un écrin de verdure !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Vers menu des châteaux des Landes Vers Menu châteaux des Landes

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 05/12/2018 18:41

C omme de Geaune nous avez déjà
O uvrage montré, ne vous en veux-je pas (!).
U n tant conciliante lors je serai
V oyant tour ? clocher ? clocher-tour qui sait…
E st-ce bien maigre élément du passé.
N ‘y êtes pour rien, le sais-je, Chevalier !...
T out laisse à croire que fut le couvent «

D élicat » et, m’est avis, imposant.
E n sont témoignages les fioritures
S aillant joliment des restes de murs,

A vec culs-de-lampes sculptés, et puis
U ne arcature gothique, ce qui
G age que vestige est d’une chapelle,
U ne église peut-être, étant icelle
S urmontée du clocher-tour qui est vu.
T ant pis : défenses ne sont aperçues.
I ntention de votre part a été
N ous dévoiler bâtiment fortifié
S iècles avant… Trop tardé vous avez,

P our sûr ! Qu’avez donc fait de votre temps ?
S avons qu’êtes âgé de huit cents ans !*

*… et plus !

Le Chevalier Dauphinois 05/12/2018 19:23

* De ce couvent fortifié (d'après mon infaillible dictionnaire) il ne reste que le souvenir des défenses (dans l'histoire) et une tour-clocher... ou simple clocher.
* S'il n'y avait pas eu la maison forte à découvrir, je n'aurais pas fait un détour pour voir ce vestige....
...... mais faire "d'une pierre deux coups", je n'ai pas pu résister.
* Ce site n'est pas fascinant à montrer, mais il a été le choix d'un puissant seigneur. Je me devais de l'immortaliser.
* J'ai failli....... le publier pour le 1er avril... tant il est minimal.
* Heureusement dans la photothèque il n'y a pas beaucoup de ruine sans défenses visible.... donc je ne pourrai pas abuser de ce style d'article.