26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 06:30

 

 

Département :   29 - FINISTÈRE

 

 

 

Un diamant brut dans un écrin de verdure

Le bourg :

Situation  (--> le voir sur une carte)

  La commune de Landunvez est située à 25km au Nord-Ouest de Brest, à 8km à l'Ouest de Ploudalmézeau.

   Le château est à 3km au Nord-Nord-Est de Landunvez.

 

  Coordonnées du château :

48° 33′ 01 ″ N 04° 42′ 44″ W
 48.550329°  -4.712341°

 

 

 

Le château :

L'extérieur

Premières sensations

* Au loin, dans un écrin de verdure, brille une forme parallélépipédique.

* Il me faut quelques minutes, une petite marche d'approche et une paire de jumelle pour apprécier la ruine du château fort de Trémazan.

 

 

Le rempart

* Curieusement, mes yeux sont attirés par le vert-rempart.

* Je ne savais pas que nos ancêtres peignaient les murs en couleur nature.

Était ce les premières tentatives de camouflage ? 

* Je plisse mes yeux pour mieux comprendre cette curiosité architecturale.

* Pfff..... Que je suis bête.

* Point coloriage cela est, mais le manque d'entretien de la ruine.

* La végétation envahit progressivement le site.

* Dans quelques années, il ne sera plus possible de voir les pierres pauvrement taillées, asymétriques et peu jointives du rempart.

 

  Le temps a abîmé ce puissant donjon

Le donjon 

  * Au centre de la verdure arrive à survivre une haute construction.

C'est le donjon.

* Avec ses dimensions, je peux affirmer qu'il était habitable.

* Bien que ses parois soient réalisées en pierres de tailles différentes, le parement d'angle est sans reproche.

* Je suis étonné de ne pas voir d'ouverture de tir, ni de fenêtre et encore plus surpris par l'absence de construction en encorbellement (voir vocabulaire).

Est ce un donjon borgne du 11ème siècle ?

 

 

L'intérieur :  

Vais je réussir à le voir ?

* A la fin du 20ème siècle, une partie du mur s'est effondré, il semble donc logique que le site soit interdit à la visite.

* Peut être qu'avec mon œil d'aigle je pourrais voir ses entrailles en le contournant.

* La commune et l'association de sauvegarde n'ayant pas les moyens financiers pour entreprendre une véritable consolidation de la tour, des "pansements" ont été posés pour éviter un autre effondrement.

 

 

Minimal

* A l'intérieur, je ne vois ni décoration, ni sculpture. Ce début d'arcade est certainement le fantôme d'une fenêtre car je n'imagine pas une porte à cette hauteur.

* Sur l'autre face, j'ai la confirmation que de nombreuses fenêtres (aujourd'hui bouchées) éclairaient les salles.

* Chaque niveau était séparé par des poutres.

* En haut de la tour, j'ai la surprise de voir le mur s'incurver.

* Ce sommet serait le dernier étage habitable de l'ancien château.

* J'imagine qu'au dessus, il y avait la plate-forme de surveillance avec le crénelage.

* Tel un peintre, j'imagine cette tour à la fin des temps, dans la nuit tombante avec un soleil rougeoyant.

* Je m'éloigne sur la pointe des pieds de peur de faire trembler la terre avec mes lourdes chausses.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 13ème siècle, une tour fortifiée est peut être construite (Les historiens et archéologues débattent sur la date).

* Au 14ème siècle, construction du château fort par la famille Du Chastel.

* Au 15ème siècle, une barbacane est certainement construite.

* Au 18ème siècle, le château n'est plus habité et se dégrade doucement.

* En 1926, le site castral est inscrit aux Monuments Historiques.

* En 1995, un pan de mur de la tour s'écroule.

* En 1998, la commune achète la tour et les remparts.

* En la fin du 20ème siècle, un projet de mise en valeur du site est imaginé (voir le site web de l'association)

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts et du donjon est libre et gratuite depuis routes et sentiers. La propriété est privée, la ruine n'est pas visitable.

 

 

Balayée par les vents, la ruine tente de survivre

 

  Vers menu châteaux forts du Finistère Vers Menu châteaux du Finistère

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne la Dauphinoise 16/07/2012 21:42

Votre lien vers la commune de Landunvez nous donne beaucoup de noms que j'ai rencontrés lors de mes lectures. Je vous livre ce que je n'ai point lu sur ce site à propos des du Chastel:
... Geoffroy de Villehardouin m'a révélé 2 du Chastel ayant participé à la 4e croisade, eux. Mais est-ce la même famille ? pour moi, ce serait oui, car des du Chastel nommés par un chroniqueur ne
pouvaient être que nobles et connus, sinon les chroniqueurs ne mentionnent pas les noms des "petits", sauf s'ils ont accompli quelque exploit.
... Mais point n'ai lu leurs noms dans l'histoire de Landunvez. Aussi ai-je quelques doutes... Pourtant "mon" chroniqueur participa lui-même à cette croisade. Il fut un témoin "de vif regard": même
s'il ne vit pas tout, il était bien placé, je pense.
... Je me retrouve donc avec Gervais du Chastel et son fils Hervé qui partirent "à la conquête de Constantinople" en 1202, sous le commandement de Louis de Blois (ce qui ne m'a pas choquée, puisque
ce comte emmena également et notamment des Normands) j'aime à penser qu'ils furent de ces seigneurs de Tremazan.

... Puis, pour Tanguy IV du Chastel, j'ai lu ailleurs qu'il vint en Dauphiné en 1474: il se préparait à aller renforcer les troupes de Louis XI pour assiéger Perpignan.
... Et Tanguy IV du Chastel est enterré à Notre Dame de Cléry aux cotés de Louis XI : pas courant, et un honneur, je trouve (cela n'engage que moi...)
Tanguy IV mourut en 1477 pour avoir protégé Louis XI au siège de Bouchain : c'est lui qui reçut un boulet qui l'occit. Et c'est pour cette raison que sa dépouille fut transférée à Notre Dame de
Cléry, par la volonté de Louis XI. Ce dernier le voulait à ses côtés le jour où lui aussi serait enterré là-bas, puisqu'il fut l'un des rois à ne pas désirer être inhumé à Saint Denis.

Le Chevalier Dauphinois 17/07/2012 12:22



  Lentement, avec du temps, vous construisez l'histoire des ancêtres de cette famille. c'est un vrai plaisir de vous avoir sur mon blog. Merci princesse Anne.



Eustache 02/07/2012 12:53

Ah Messire ! Vous êtes donc passé en Bretagne, que de merveilles avez-vous dû voir le long des routes...
Je n'ai point eu encore la chance de me rendre à Trémazan, et peut-être va t'il falloir me dépêcher, car après avoir observé de nombreuses photos de diffèrentes époques, il semble que les pierres
du donjon aient tendance à s'effacer peu à peu.

Au plaisir de lire vos prochains récits, et pourquoi pas de partager et d'échanger nos liens,
un autre passionné, www.chateauxmedievaux.com

Le Chevalier Dauphinois 06/07/2012 12:42



  J'ai dégusté, en plusieurs fois évidemment, les beautés du Grand Ouest. J'avoue que Trémazan est la ruine la plus "triste" de mon périple Breton, car elle semble perdre chaque jour une
pierre. Dans quelques années, il ne restera que mes images pour relater son existence.


  Pour l'échange de lien, cela est déjà fait dans mon article situé ici : http://chateau.over-blog.net/article-3236017.html



Anne la Dauphinoise 26/06/2012 23:01

T rès belle image de ce donjon
R ésistant vaille-que-vaille, voit-on
E n pansant les blessures du temps.
M ême si les ruines ne sont pas tant,
A vons-nous vision de détails:
Z oomer est une fort belle trouvaille...
A insi des fenêtres apparaissent.
N 'étant les moellons, quelle tristesse,

L 'on aurait mieux imaginé
A lors la vie au temps passé.
N 'en doutons pas les grands seigneurs
D u Chastel, heureux possesseurs
U n moment de ce donjon-ci
N 'y virent pas qu'une aire de repli:
V ivre en paix durent-ils aspirer.
E n cela j'ose l'espérer...
Z élés qu'ils furent les rois aider.

Merci pour le lien vers Landunvez: j'y ai retrouvé ces seigneurs Du Chastel que j'ai maintes fois rencontrés dans mes grimoires.

Le Chevalier Dauphinois 27/06/2012 00:02



  N'ayant pas une documentation historique sur tous les châteaux et ruines que je montre, j'ai plaisir à faire un lien vers des sites ayant fait l'effort de déposer leur travail de
recherche.


  Heureux je suis que vous ayez apprécié. ;)



Papy Martial 26/06/2012 15:54

Bonjour. J'ai été faire un tour sur le site de lassociation. Le donjon avait fière allure. Toutefois il me semble que la priorité serait une bonne coupe de végétation...Mais le travail de
restauration est colossale.A+

Le Chevalier Dauphinois 26/06/2012 19:59



   Je pressens que cette tour va lentement tomber en ruine, car elle a été trop longtemps négligée et ne semble pas passionner la région... ni les touristes.



canelle56 26/06/2012 09:42

La Bretagne à l'honneur ...merci Chevalier
Bises

Le Chevalier Dauphinois 26/06/2012 19:58



... Et elle le sera encore, car de magnifique beauté de pierres se dépoussières pour vous avant de s'afficher sur mon blog..... Et il y aura une surprise !