1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:30

 

 

Département :  27 - EURE

 

 

 

Le bourgCe regroupement d'arbres sent la ruine médiévale

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Longchamps est située à 40km Est-Sud-Est de Rouen, à 35km Ouest-Sud-Ouest de Beauvais et à 14km au Nord-Ouest de Gisors.

 

       Coordonnées du château :

49° 22' 01" 01° 37' 46"
 49.366934°  1.629292°

 

 

 

 

 

Description du château 

L'extérieur :

Où est il ?

* Si vous n'avez pas la chance de posséder le dictionnaire des châteaux forts de Salch et une carte IGN au 1/25000ème, vous n'avez que peu de chance de connaître l'emplacement de cette ruine oubliée.

* Pour l'apprécier, il faut arpenter à pieds la route du Prieuré.

* Puis, avec un œil d'aigle, vous pourrez le déguster sur la gauche juste après une ferme isolée.

 

  Le voyez vous dans ce petit bosquet ?

La découverte

* Un champs cultivable ne comporte que rarement un ensemble dense d'arbres.

* Je pressens que la ruine du château fort est au centre de cette haute verdure.

* Un indice confirme mon hypothèse.

Le voyez vous ?

  Vous êtes si intelligents et si perspicaces hooo, mes merveilleux lectrices et lecteurs que vous avez remarqué le fossé entourant le site.

 

 

Y a t il d'autres traces médiévales ?

* Un fossé n'est qu'un indice.

* Étant venu pour voir des pierres millénaires, je contourne le champs pour tenter d'admirer un rempart crénelé, un vantail avec pont-levi, une herse, un donjon polygonal, des mâchicoulis (voir vocabulaire), des bretèches, des canonnières, des....

......oupsss... Je suis emporté par ma folie de castellologue-amateur.

 

 

Je vois enfin le vestige

* Sentant sa disparition prochaine, la ruine tente un dernier salut en me voyant.

* Elle se met sur la pointe des pieds pour sortir des arbres.

* Pour l'honorer, je prends mon œil d'aigle pour mieux la dévorer.

* Puis, pour la comprendre, tel Terminator, je me mets en mode "Infra-rouge".

Non, non, je n'ai point abusé du merveilleux cidre Normand.   

Ma prose ne reflète que le minimalisme de ce vestige.

 

 

 

L'intérieur :

* Je n'ai pas pu m'approcher du site castral car de jeunes veaux étaient dans le champs.

* Le propriétaire m'a conseillé de ne pas pénétrer ce jour et d'attendre quelques semaines.

* Ne pouvant attendre, je me console en admirant l'horizon lointain.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

Je n'ai que peu d'informations historiques sur cette ruine.

 

* Au 12ème siècle, construction du château (à vérifier).

* A la fin du 20ème siècle, la découverte de l'extérieur du vestige depuis routes et sentiers est libre et gratuite. La propriété étant privée, il est impératif de demander l'autorisation pour approcher de la ruine.

* Au début du 21ème siècle, une association de sauvegarde a réalisé un travail de débroussaillage. Le site est accessible et les ruines sont visitable. Veuillez être très prudents car le risque de recevoir une pierre est possible.

 

 

L'infini et même plus !

     
  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 27 Vers Menu châteaux de l'Eure

Partager cet article

Repost0

commentaires

Amgc63 21/09/2017 15:01

Bonjour ce châteaux et maintenant disponible ou plutôt accès disponible pour marcher dans ses ruines pour voir son ancien pont enfoui en Sous la terre est la racine des arbres c'est de grande tour ainsi que son puit et c'est ancien mur c'est pour cela que je me propose de renouveler le site pour mettre un nouveau style avec de belles photos du château si ce la vous intéresse de retourner sur les lieux me contacter pour vous montrer l'intérieur du château en lui-même et ne pas déranger les vaches dans leur pré

Le Chevalier Dauphinois 27/12/2017 13:50

* Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Voila une merveilleuse information.
* De suite, je note sur ma carte la possibilité de revoir ce site castral.

Anne la Dauphinoise 06/07/2015 21:45

Quel aveu, Chevalier : oublier vos castels !… que va t-on devenir !
Evidemment, j’ai plus de facilités à me souvenir de ceux-ci, vu qu’ils me sont rappelés lorsque je vois écrit leur nom, ou celui de leurs seigneurs, dans mes grimoires…
Mais encore faut-il que je me souvienne que j’ai vu leur nom dans votre blog… ce à quoi je ne faillis mais !…
Et pourtant… je pourrais dire presque la même chose que vous quant à mes neurones et, non pas au nombre de castels visités mais au nombre de pages de grimoires lues : moult et moult !
En somme, je vais devenir la mémoire des noms de vos castels ! (cela me sied)

Le Chevalier Dauphinois 08/07/2015 19:15

* Hélas oui.... vieux je deviens. Comme mes ruines, je perds des bouts.

Anne la Dauphinoise 06/07/2015 00:18

Je viens de croiser un seigneur de Longchamps, du temps de Philippe Auguste, dans l’un de mes grimoires :
Etienne de Longchamps fut à la bataille de Bouvines, en 1214 donc, côté fleur de lys (peut-être parce que Philippe Auguste avait repris la Normandie aux Anglais peu avant : je le pense – histoire de féodalité)
Il fut même de la bataille du roi, à ses côtés.
En revanche, il y laissa la vie.

NB : « mon » historien (Duby) précise bien Longchamps en Normandie…

Le Chevalier Dauphinois 06/07/2015 19:49

* Merci pour votre précision sur ces seigneurs oubliés de l'histoire "connue" mais qui en ont pourtant fait partie.
* Par contre, j'ai un aveu à vous faire : J'avais oublié l’existence de ce château.
-- Soit mes neurones de Chevalier de 800 ans deviennent fatigués,
-- Soit j'ai trop visité de sites et j'en oublie certains.

Anne la Dauphinoise 03/11/2012 21:45

Vous allez me prendre pour une "aliénée" forcenée"... mais une coïncidence veut qu'en recherchant dans mes grimoires ce que j'avais lu sur Vernon - vôtre château du jour - je m'aperçois que mon
historien (pas le même que pour mes notes trouvées sur Philippe le Bel, d'ailleurs) me parle lui aussi de Longchamps, toujours Longchamps dans l'Eure, pas loin de Lyons-la-Forêt, sur la frontière
orientale de la Normandie, précise t-il même : donc, pour moi ce Longchamps-ci... (vraiment "taupe" je dois être, autre coïncidence, pour ne pas l'avoir "repéré" avant...)

Et voilà ce qu'il m'en dit :
...En 1202, Philippe Auguste reprit ce château au seigneur de Longchamps, celui-ci étant côté Anglais, et Jean-Sans-Terre ayant été "condamné", ses possessions étaient donc confisquées.
... Mon historien précise que ce château fut repris en même temps que les châteaux voisins de Lyons-la-Forêt, Gournay...
... Ce château, il est sûr, a été bâti au moins avant la fin du XIIe siècle.

NB : je viens de retourner sur le site de la mairie de Longchamps dont je vous avais donné le lien, et là aussi, ils mentionnent dans leur historique le nom de Philippe Auguste, après celui de
Philippe le Bel, d'ailleurs, ce qui ne m'avait pas sauté aux yeux de prime abord (parce que je n'avais rien "repéré" encore du temps de Philippe Auguste encore, je pense)
... Il ne me manque plus qu'à trouver que Louis XI eut quelque chose à voir avec ce château, et Longchamps aura eu la chance (et l'honneur !) d'y voir passer "mon tiercé de rois" !...

Le Chevalier Dauphinois 04/11/2012 09:56



   Heureux je suis de vos découvertes et aussi très surpris. Ma surprise n'est point pour votre prose mais pour le minimaliste de cette ruine et l'absence de panneau pour la découvrir
alors que ce château a une histoire incroyable.


  Je regrette presque de ne point avoir franchi la barrière pour mieux la photographier.



Esclarmonde 02/11/2012 08:14

Emouvante ruine dont il ne reste peu de choses à se demander si vous n'avez pas été son dernier visiteur ! Fossé encore bien visible, indispensable dans cette région fort plate.. Belle journée
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 02/11/2012 08:28



   J'aurais été fier d'être le dernier admirateur de cette beauté, mais la vérité est autre. Dans ce champs, des vaches brouttent et paressent. A l'heure de la rumination, elles se
mettent à l'ombre et regardent, non pas les trains, mais "ma" ruine.