27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 07:30

 

 

Département  40 - LANDES
 

 

 

Le bourg : Les modifications ont été importantes sur cette église

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Poyartin est située à 15km au Sud-Est de Dax (voir ses fortifications), à 3km au Sud-Sud-Ouest de Montfort en Chalosse.

 

     Coordonnées de l'église :

43° 41′ 8.94″ N 00° 52′ 02″ W
 43.685816°  -0.86718°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* En arrivant devant l'église je suis fasciné, non pas par des systèmes défensif (but premier de ma visite à Poyartin), mais par les modifications architecturales qu'a subi cette église.

* Ce contrefort médiéval est englué dans un mur très récent et cimenté, cet autre contrefort n'a pas plus de chance et sa fonction de soutien est inexistante.

* Par contre, cette construction basse ressemble à un "bébé" contrefort très récent.

Pensez vous qu'il va grandir comme ses parents

* Évidemment certaines modifications sont amusantes. Par exemple, cette fenêtre bouchée fantomatique d'un éclairage qui n'est plu.

 

 

Suis je devenu un touriste ?

* Mais je ne suis pas venu en ce lieu pour plaisanter sur les déformations de fonction des pierres, ni pour faire du tourisme mais pour trouver un système défensif sur une église.

* Comme souvent, pour comprendre un édifice fortifié, je prends un peu de recul.

Quelle magnifique tour !

  

 

Le clocher-tour

* Il est presque difficile pour moi de nommer cette haute construction : un "Clocher-tour".

* C'est réellement une tour de défense, et même j'ose écrire : Un donjon.

* Comme moi, vous avez remarqué aux 4 angles les puissants et hauts contreforts à ressauts et larmiers.

* Il me parait presque impossible que ces renforts soient du 14ème siècle tant ils sont massifs (et pourtant, ils le sont).

* Sur une face, des archères droites légèrement décalées comportent à la base une ouverture ronde pour arquebuse.

* Le crépi des parois n'est évidemment pas médiéval. Il a certainement été posé lors de la restauration du 18ème siècle (?).

* Ce crépi m'empêche de voir la qualité de la taille et les joints.

* Je présume que les contreforts reflètent la méthode de construction des murs.

* Ce sont des blocs de calcaire plus ou moins "conglomératiques", gréseux.

* Sur l'autre face, une archère droite unique et un peu abîmée tient compagnie à 2 ouvertures carrées.

* Le manque de corbeau ou crapaudine pour soutenir une huchette (voir exemple) me surprend.

 

 

La puissance du clocher-tour écrase la beauté de l'égliseQuelle incroyable tour

* Pensant avoir tout vu sur cette tour, je prends à nouveau un peu de recul.

* Soudain je suis encore comblé par la haute construction.

* Ce n'est pas le curieux toit en bulbe prolongé d'un clocheton avec un revêtement en ardoise qui me surprend, mais...

L'avez vous vue ?

* Évidemment, c'est la bretèche qui est l'admiration mes yeux bleus, de mon extase sans limite.

Vous ai je déjà dit que je suis exubérant

devant une construction fortifiée.

* Si vous êtes perspicace vous allez me dire :

"Que protège cette bretèche, chevalier ?"

* Heu... Vous avez raison, un toit se situe en dessous. Il y a déjà eu un violon sur un toit, pourquoi n'y aurait il pas une bretèche sur un toit.

"Chevalier, soit un peu sérieux !"

* Puisqu'une bretèche (voir vocabulaire) protège très souvent une porte, cela signifie que le bâtiment en dessous a été construit plusieurs siècles après le clocher-tour.

 

 

L'intérieur :

* En entrant dans le porche, je sais que l'escalier montant dans le tour me sera interdit.

* J'entre donc pour prier en espérant qu'un miracle se produit.

* Mais aucun maître des clefs s'avance vers moi.

* Je me console  :

- En regardant cette église sans transept,

- Puis en admirant le luxueux chœur.

* Quel contraste avec la simplicité du collatéral.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

 
Histoire de l'église :

* A l'époque Romaine, un petit village est créé.

* A la fin du 11ème siècle, les chevaliers de Malte construisent une petite église dont il resterait l'abside (selon l'historienne Monique Veaux).

* Au 14ème siècle (?), construction de église.

* Au 15ème siècle, durant la guerre de 100 ans, une puissante tour de défense est construite.

* Au 16ème siècle, ajout d'un collatéral.

* Au 17ème siècle, un porche est ajouté.

* A la fin du 18ème siècle, l'église est restaurée.

* En 1998, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Hippolyte) est libre et gratuite depuis la place du village. La visite du clocher et des fortifications est interdite.

 

 

Nef basse et haute tour, Quel contraste !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 40 Vers Menu châteaux des Landes
Partager cet article
Repost0

commentaires

Jack 22/11/2020 05:26

Est-ce l'heure tardive (ou "plus tôt" matinale) ? Sont-ce des illusions d'optiques que je vois sur ce clocher-tour ? J'ai l'impression de voir des choses qui ne collent pas à la réalité. Une torsion visuelle ?
J'explique mes constatations...

- La façade est (cardinal), très peu visible, semble comporter 2 ouvertures carrées, dont la plus basse est alignée avec la petite carrée de la façade sud.

- La façade nord du clocher comporte une bretèche au-dessus d'un toit. Outre l'aspect insolite, mes yeux et mon cerveau se comprennent. Passons à la suite.

- La façade sud comporte 2 ouverture carrées et une archère droite, chaque ouverture est positionnée sur un niveau, révélant ainsi 3 étages (image correspondant au lien "un peu de recul").
- Cette façade est mitoyenne du collatéral sud de la nef : on peut y voir le rebord de la toiture en tuiles rouges.

- Toujours sur l'image précédemment citée, on voit la façade ouest qui comprend, quant à elle, 2 fentes droites et un oculus aligné sur l'archère supérieure. Celle-ci possède un trou pour arquebuse, encore bien visible. Les 2 archères sont verticalement décalées, celle du bas étant plus à droite (bien que l'angle ne soit pas idéal, c'est la "trainée" grise sous l'archère supérieure qui me l'indique).
- L'image montre également que chacune de ces archères est alignée avec un orifice de la façade sud, respectivement, la petite fenêtre carrée et l'archère droite.
- On aperçoit aussi un bout du porche d'entrée qui se confond presque dans le contrefort de l'angle nord-ouest.

- Ce décalage des archères (haute vers la gauche / basse vers la droite) se confirme sur l'image correspondant au lien "des archères droites".

- Et c'est sur l'image du lien "puissants et hauts contreforts" que naît mon illusion... On y retrouve les 2 archères de la façade ouest, verticalement décalées et l'oculus, aligné sur la fente supérieure. Or, celle du bas n'est plus décalée à droite mais vers la gauche ("trainée" grise de l'archère supérieure).
- Aussi, le porche d'entrée n'apparaît plus en fond d'image près du contrefort d'angle nord-ouest et j'aperçois la bordure du toit contre le contrefort d'angle, sur le côté droit de la façade, alors que le mur portant la toiture du collatéral sud ne correspond pas avec cette image : pierres apparentes sur une image, crépis sur l'autre !
- Pire encore, car plus je regarde, plus les illusions d'optique abondent : sur les 4 contreforts, seuls les 2 côté ouest sont à cheval sur 2 façades. Et seul le contrefort de l'angle nord-ouest se divise dans l'arête du mur. Or, sur la dernière photo nommée, c'est l'angle sud-est qui porte le contrefort d'angle divisé sur l'arête du mur !

Mes yeux picotent (o_O) mais je ne peux croire qu'ils hallucinent... Je ne comprends plus rien :'(:'(:'(
Quelqu'un peut-il m'aider à y voir plus clair ?

Le Chevalier Dauphinois 30/11/2020 13:20

* Illusion d'Optique ?
* Avec des images, cela est possible.
* La solution : Prendre un destrier puis découvrir les pierres, puis les toucher puis les lécher. :D

nath 01/12/2010 10:39


Le choeur est magnifique : bleu comme les yeux du chevalier!


Le Chevalier Dauphinois 01/12/2010 18:50



Wahouuuu... Comme cela est bien dit !



Elisa 28/11/2010 14:05


Salut,
J´aime beaucoup la tour. C´est très originale et belle :)
Amitiés


Le Chevalier Dauphinois 28/11/2010 18:01



   Les églises fortifiées peuvent paraître moins passionnantes que les châteaux forts, pourtant elles sont fascinantes tant elles ont une architecture variée.


  je comprends ton avis sur cette tour.



Anne la Dauphinoise 27/11/2010 23:41


La bretèche paraît bien insolite, en effet, comme "collée" sur ce pan de mur:
je l'imagine servant à laisser passer le temps qui s'écoule de l'horloge au dessus...


Le Chevalier Dauphinois 28/11/2010 08:47



J'adore quand une construction évolue et rend inutile ou curieux l'architecture du passé.


Les contreforts enserrés et la bretèche inutilement posés au dessus d'un toit sont des détails amusants.



anne laure 27/11/2010 20:36


quel regal cette eglise tant exterieur qu'interieur
un vrai plaisir a regarder
bizzz
anne laure


Le Chevalier Dauphinois 28/11/2010 08:45



Même si ma passion est basée sur les murs épais, les défenses, les fentes de tir, il y a aussi un plaisir à regarder le beau et le luxe d'une église. Poyartin possède les 2.