5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 07:30

 

 

Département 12 - AVEYRON

Voyez vous une église fortifiée ?

 

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Calmont de Plancatge est située à 45km au Nord-Ouest de Millau (voir son château), à 40km au Nord-Est d'Albi et à 12km au Sud-Sud-Ouest de Rodez.

 

     Coordonnées de l'église :

44° 14' 59" N 02° 30' 43" E
 44.249853°  2.511835°

 

 

 

L'église : 

L'extérieur :

Particularité

* Après avoir visité le château de Calmont, je marche une petite centaine de mètres en direction du Sud-Est pour découvrir l'église fortifiée.

* Contrairement à celles que je vous montre habituellement, ce bâtiment religieux était enclavé dans le rempart extérieur du château.

 

 

Haut clocher et base trapue

L'analyse 

* Ma première surprise est pour la petite longueur de la nef comparée à la hauteur du clocher.

* Ma deuxième surprise est causée par la ronde tour extérieure accolée entre la nef et le clocher. Je subodore qu'elle comporte un escalier en colimaçon.

 

 

Je m'approche

* Le tour-escalier comporte quelques fines ouvertures.

* Même si je pressens que leur fonction était l'éclairage, elles sont si étroites qu'archère ou fente de tir pouvait être leur fonction.

* En prenant un peu de recul, je remarque sur le clocher :

- Que le clocher comporte plusieurs niveaux.

- Que les pierres sont moyennement taillées.

- Que les parements d'angle sont peu symétriques et esthétiques.

- Que les joints sont grossiers et même parfois inexistants.

- Que la fenêtre est d'inspiration Gothique.

- Qu'une archère droite protège cette façade.

 

 

L'intérieur :

* Hélas, comme beaucoup d'églises, la porte ne s'ouvre pas.

* Je ne pourrai pas confirmer mes constatations.

* Je vais me consoler en me rendant à quelques kilomètres de Calmont pour découvrir une grange fortifiée.

 

 

Le diaporama du château et de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle (à vérifier), construction de la chapelle du château.

* Au 19ème siècle (à vérifier), la chapelle est transformée en église paroissiale.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Quel couple magnifique : Le sabre et le goupillon !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 07/02/2019 09:37

C ertes, est-ce beau clocher mais il n’a l’heur
A voir, comme le castel, mes faveurs.
L a proximité de ce dernier est
M alchance pour lui, car ne met
O uvrage en valeur. Plutôt faire-valoir
N ous semble pour donjon. Moins de pouvoir
T rouvé j’ai dans moutier, moins de puissance

D écelée dans ces hauts murs. Grand’défiance
E st absente du lieu. Donc, j’en conclus :

P ar le château site fut défendu.
L a chapelle faisait partie du tout,
A insi, n’avait besoin d’avoir partout
N ombreuses défenses. Mais aussi était «
C ollée » au rempart : voilà qui devrait
A ccentuer allure sécuritaire
T out en ayant intérieur de prière.
G uetter ont pu les habitants d’antan
E t repousser, m’est avis, assaillants.

N ‘ai-je « adhéré » vraiment à ce bâti
O ù me manque ambiance guerrière qui
T émoigne du vouloir des religieux
A voir sûre et forte maison de Dieu.

Le Chevalier Dauphinois 07/02/2019 15:01

* Je suis en accord avec vous, ce bâtiment religieux n'est que peu intéressant pour un oeil appréciant les fortifications médiévales.
* Cert arrticle a 2 vocations :
- 1 - Montrer une église fortifiée (c'est un sujet peu décrit et peu documenté sur le web... hors je me dois de montrer les marginalités)
- 2 - Remettre en avant, par un lien, le château.
- 3 - Montrer la dualité entre les représentants religieux et les seigneurs. L'équilibre entre "le Sabre et le Goupillon" est fascinant, chacun voulant montrer sa puissance, sa présence, son importance (l'argent est le but bien sur).
* Cette dualité est très présente dans certaines "provinces". Je l'ai très souvent vérifiée en "Lot et Garonne".

Anne la Dauphinoise 06/11/2014 21:52

En effet, le "problème" semble être presque le même qu'à Coursan. Mais ici, l'église était adossée au rempart dès le départ, et rien n'a jamais changé depuis, si j'ai bien compris, n'est-ce pas
?
... Alors qu'à Coursan, et comme vous me l'avez prouvé dans vos explications, l'église fut réaménagée plusieurs fois en ne gardant qu'une "attache" au rempart -la tour - le reste s'étant bâti "à la
va comme j'te pousse" comme on dit, non ? (comme j'te pousse.. les murs, bien entendu !)

... Par contre, la grange fortifiée m'a plus séduite que ce moutier ! Et pourtant, j'ai juste "ouvert" l'article sans même le voir jusqu'au bout, idem pour le castel. Désolée pour cette église
!
Je reviendrai plus tard vers la grange et le castel, car je me suis promis ce soir de finir de lire "le Décameron" de Boccace (!... lectures très hétéroclites, chez moi, parfois ! mais je ne
l'avais encore jamais lu en entier)

Le Chevalier Dauphinois 07/11/2014 13:03



* L'un des bourgs a gardé les murs de son passé, l'autre point.


* Donc, il est difficile de les regarder avec le même oeil.


* Mais je suis certain que les églises ont eu un début de vie presque identique.


* Seuls les siècles modernes les ont faits diverger.