10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 06:30

 

 

Département 79 - DEUX SÈVRES

 

 

Mes poils se hérissent à la lecture de ce panneau 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La petite commune de Xaintray est située à 60km à l'Ouest-Sud-Ouest de Poitiers, à 25km au Nord-Nord-Est de Fontenay le Comte, à 20km au Nord de Niort et à 7km à l'Ouest de Champdeniers Saint Denis.

 

   Coordonnées du bourg :

46° 29' 32" N 00° 28' 48" W
 46.492299°  -0.48011°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

La découverte

* Au Sud de Xaintray, le touriste pressé ou l'automobiliste peu attentif n'attache aucune importance à la construction religieuse.

* Il est vrai qu'avec sa forme râblée, son clocher peu élevé, le bâtiment ne se remarque pas.

* J'ai fait 40km pour voir cette construction de 8 siècles, je me dois de prendre le temps de la dévorer pierre après pierre. Mais une question se pose :

Est ce une église fortifiée ?

 

 

 

Une véritable église Romane

L'enquête commence

* Mes chausses plantées dans l'herbe verte, la visière de mon heaume relevée, j'observe la nef et le clocher carré de cette construction.

* Je ne vois aucun système défensif, ni de salle de repli sous le toit.

Aurais je commis une erreur de lieu ?

 

 

 

Les contreforts

* Même s'ils n'ont pas une fonction défensive, les contreforts avec leur différence de hauteur et de profondeurs me titillent.

* Les cotés de la nef possèdent des contreforts plus imposants.

* Étonné je suis de les voir tutoyer le toit de l'église.

Était ce pour supporter une salle au dessus ?

* Une fente dans l'un des contreforts semble confirmer ma supputation.

Y aurait il un escalier intérieur ?

 

 

 

  Voyez une preuve de modification ?

Je cherche d'autres indices

* En me déplaçant vers l'autre face, deux détails architecturaux me surprennent.

Les voyez vous ?

 

 

 

Une église Romane modifiée

* Ce ne sont point des systèmes défensifs qui m'interpellent mais des  modifications proche de la fine fenêtre de style Roman :

  1 - En partie basse, un "renfoncement". Je ne sais pas si c'est une ancienne porte bouchée ou un enfeu vide.

  2 - Sur la hauteur du mur, la trace d'un ancien contrefort est visible.

* Les aménagements des siècles me font craindre que les systèmes défensifs ont disparu.

* Presque désabusé, je regarde :

- Le clocher central avec ses contreforts d'angle,

- Sa porte basse bouchée mais dépourvue d'archère (voir vocabulaire ).

 

 

 

Quelle magnifique trace défensive !  

Je suis aux anges ! 

* Lentement, je me dirige vers la ronde construction à l'extrémité de l'église en pensant que bredouille je vais être (car les belles fenêtres à colonnettes ne sont point système défensif) quand..... mes poils se hérissent. 

* Devant moi, caressée par les rayons de Ra, un chevet rehaussé me regarde (et réciproquement).

* La nature des pierres, l'ajout au dessus des modillons, l'arrêt brutal des contreforts prouvent une construction postérieure à l'église.

* L'ouverture bouchée au centre me confirme la présence d'une salle de repli.

 

 

 

C'est à vous d'imaginer

* Ayant la certitude que cette église a été fortifiée, je prends un peu de recul pour voir comment la salle de repli s'intègre dans l'architecture globale et quelle est sa connexion avec le clocher.

Tout est limpide !

* Ne voulant pas déflorer tous les secrets de cette beauté, je vous laisse l'admirer puis me narrer ce que vous voyez.

 Avez vous remarqué cet indice ?

 

 

 

Je laisse la place au touriste

* Votre Chevalier avec son heaume est si heureux de sa découverte qu'il laisse la place au touriste avec chapeau de paille qui somnole en lui.

* C'est ainsi que je me régale des chapiteaux et modillons.

 

 

 

 

 

L'intérieur :

* Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

 

Le diaporama de l'église est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 13ème siècle, modification de l'église.

* En 1990, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Sainte Marthe) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Que pensez vous de mon sourire ravageur ? Je n'ai pas envie de sourire en voyant ce photographe ! Je fais la gueule, ainsi je ne serais pas dans son blog !

 

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des châteaux du 79

Vers Menu châteaux des Deux Sèvres

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne la Dauphinoise 10/06/2014 21:27

X aintray me convient fort par son austérité,
A vec comme artifices des modillons sculptés.
I l m'a plu les mirer, alignés de la sorte.
N on, ne veux-je point qu'ici le Diable vous emporte !
T out à-propos, je pense, chapeau de paille fut mis,
R ien qu'un moment très bref, nous dévoilant ainsi
A rt des sculpteurs d'antan dans style très peu chrétien :
Y voit-on faces grotesques ayant l'air bien païen !

D es moult visages montrés ne sais-je mon préféré...
E ut "sourire ravageur" (!) pouvoir de m'attirer
U n tant plus que les "moues"; mais songer que sont du
X IIe ou XIIIe siècle, et pour tous "j'ai fondu" !...

S ur connexion allant du clocher au repli
E xtrème prudence je mets dans tout ce que j'écris :
V ous êtes le spécialiste ! et ne suis-je qu'une novice.
R egard attentif j'ai posé sur l'édifice :
E st ouverture visible au-dessus du chevet,
S ur face du clocher : la porte qui les reliait ?

P uis sur image montrée, comme un trou ai-je noté
O ù jadis une poutre aurait pu s'accrocher,
I ndiquant que peut-être chemin de ronde a su
T rouver sa place ici... Serait-ce trop farfelu ?
O u faut-il juste y voir la trace du premier toit ?...
U n indice nous donnez !!!... Ne va t-il pas de soi !
...

N e suis-je point sûre du tout d'avoir saisi vraiment :
O n peut penser que nef, comme chevet, eut antan
T rès grand refuge avec, dans contrefort crée,
A ccès par escalier ?... Donnait-il dans clocher ?

B ien des choses à comprendre sont donc dans ce moutier.
E t son allure pourtant laissait imaginer
N on pas "vulgaire" église, mais remanié bâti
E n quelques points pensais-je... Semble être plus que ceci...

Le Chevalier Dauphinois 13/06/2014 19:34



  Je me doutais un peu que cette beauté vous soit plaisante. Même si église cela est, même si chapeau de paille j'ai mis un peu pour montrer les têtes sculptées, la rudesse Romane, la pierre
et le système défensif ne pouvaient que vous écarquiller les yeux de plaisir.



Lionne du Nord 10/06/2014 19:27

Ah mon preux chevalier, tes narrations sont toujours aussi enivrantes. Tu nous fais visiter des châteaux tous plus nobles les uns que les autres. Un grand bravo pour ton blog!

Gros becs du Québec!
Ta Lionne

Le Chevalier Dauphinois 10/06/2014 20:13



   J'avoue prendre beaucoup de plaisir à découvrir puis faire partager mes recherches d'indices. Pour les églises Romanes, il faut souvent être un peu détective pour comprendre
l'architecture défensive. Heureux je suis que cela plaise et que.... Gros bec j'ai.



Anne la Dauphinoise 10/06/2014 07:48

Je ne comprends plus trop ici... Ce n'est pas le chevet qui est arrondi et fortifié ?

Le Chevalier Dauphinois 10/06/2014 17:23



Raison vous avez.... Deux erreurs de vocabulaire j'ai commises.


De suite je corrige.