4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 06:30

 

 

Département :   66 - PYRÉNÉES ORIENTALES

 

 

 

Le bourg : 

Situation(le voir sur la carte)

   La commune de Laroque des Albères se situe à 10km  à l'Est de Le Boulou et à 10km au Sud-Ouest de Argeles et à 2km au Sud-Ouest de Sorède.

 

   Coordonnées :

42° 31′ 26″ N 02° 55′ 58″ E
 42.523889° 2.932778°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Où est le château fort ?

* Lorsque j'aborde un village censé posséder une ruine, je me précipite souvent sur un panneau et je recherche la trace du château.

L'avez vous vu ?

* Il y a dans ce bourg une rue de la tour, puis la rue du portalet.

* Il ne m'en faut pas plus pour partir à l'aventure dans les rues pavées de Laroque Des Albères.

 

 

L'approche

* En haut du bourg, les belles ruelles ont laissé la place à un sentier en terre.

* C'est à ce moment que je regarde mon sablier  (complété par mon cadran solaire) pour savoir si ma visite va s'arrêter ici, devant une grille.

* Ouf.. il n'est que 16h30.

 

 

La visite commence

* Un château fort étant très souvent en haut d'une colline, j'attaque la montée en longeant les vestiges de mur dont l'emplacement est certainement médiéval mais la sommaire construction est récente.

* Il est amusant de voir les maisons modernes se blottir contre la butte comme le faisaient il y a 600 ans les premières masures.

 

 

Enfin, il est là

* La montée n'est pas très pentue ni longue, mais j'ai hâte de découvrir le château.

* Enfin, je vois le premier rempart. Certes, il n'est pas impressionnant, mais les trous de boulins (voir vocabulaire) me mettent déjà dans l'ambiance.

* En un bon je suis sur le plateau portant la château.

* Je suis conscient que du château il ne reste qu'une tour, mais les bases des murs jonchant le sol matérialisent bien les bâtiments médiévaux (?) ou postérieurs.

* La tour est très reconstruite et consolidée, il est difficile de se hasarder à quelques conclusions.

* Elle est ronde, donc au moins du 13ème siècle.

* La porte est trop basse pour être l'entrée médiévale, les joints entre les pierres trop importants pour une construction de défense "inviolable".

* Étant arasée, aucun crénelage ni hourdage, ni mâchicoulis est visible.

* Seule est présent une petite archère droite que je n'ose vous montrer.  

 

 

L'intérieur :

* La tour est fermée, point la visiter je puis.

* Mais grâce à une fée m'ayant donné le pouvoir de traverser les murs, je peux admirer ses entrailles (en réalité, une ouverture permet de regarder à l'intérieur, ... affabulateur je suis parfois ).

* Si l'extérieur est reconstruit, il est logique que l'intérieur le soit aussi, et point surpris je suis de voir cet escalier en pierre appuyé sur le mur.

* En haut, un plancher en bois ressemble certainement à .... heu....

Je ne tirerai aucune conclusion.

* En redescendant, je savoure le paysage de cette belle région.

* Quelque soit l'état d'une ruine, le panorama est toujours le cadeau d'un castellologue amateur.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1304, un château est cité dans un texte.

* En 1343, le seigneur de Laroque se rend sans combattre au Roi d'Aragon.

* En 1890, le château s'effondre (à vérifier).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la ruine est libre et gratuite.

 

 

 

  Vers Menu châteaux des Pyrénées Orientales

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jacqueline 11/10/2011 19:36


Le nom est magnifique..Laroque des Albères!!!!! Les restes peut etre un peu moins...mais la présence du plancher dans la tour me dit que quelques manants ont de la nostalgie du passé...tout le
monde ne peut etre seigneur...n'est ce pas Chevalier?
La princesse romaine soupire et vous quitte mélancolique..


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:34



Il est vrai que la "sur-consolidation" peut paraitre "un crime" de restauration, mais cela permettra à cette beauté millénaire de vivre encore longtemps.



Muriel 08/10/2011 12:56


Quelle chance d'avoir une fée enchanteresse qui s'occupe de vous Chevalier, j'aimerai bien qu'elle vienne se pencher sur mon cas, non pas pour m'aider à franchir les murs mais à traverser la toile,
le temps...


Le Chevalier Dauphinois 08/10/2011 14:51



Je te prèterai bien ma fée, mais.... elle n'a le pouvoir que pour les pierres... et les Pierres.


Donc pour les Muriels et les toiles, elles ne sait point.



nath 05/10/2011 23:20


Mais quel est le drapeau qui flotte au dessus de cette tour?


Le Chevalier Dauphinois 05/10/2011 23:53



Ne serait ce point celui du Roussilon ?



Anne la Dauphinoise 05/10/2011 07:39


Sentier de terre et sa masure qui hument la simplicité, contre ruelle trop modernement pavée...
Rempart qui parait authentique, contre une tour trop bien rénovée...
Mon choix est aisé... des premiers je préfère m'imprégner.
Bien que tous jouissent d'une vue magnifique sur les Pyrénées.


Le Chevalier Dauphinois 05/10/2011 14:00



Magnifique prose qui rime..... Admiratif je suis.


   J'adore varier sur mon blog les ruines minimalee et les châteaux construit, puis les vestiges bétonnés et les églises fortifiées. L'ensemble crée une vision de niotre france et de sa
diversité architecturale.



Esclarmonde 04/10/2011 21:23


Je suis passée à la Roque des Albères en 98, je me souviens pas d'un château mais il y avait des anciennes pistes de contrebandiers, on y a une vue superbe
Bonne soirée
Esclarmonde


Le Chevalier Dauphinois 04/10/2011 23:58



Je n'ai point vu de contrebandier, mais mon instinct de chasseur de ruine m'a fait renifler cette beauté millénaire.