15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 06:30

 

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

  La vieille porte fortifiée se désespère d'être seule

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Tonnay Boutonne est située à 50km au Sud-Ouest de Niort, à 30km au Nord de Saintes, à 20km à l'Est de Rochefort et à 17km au Nord-Nord-Ouest de Saint Jean d'Angély.

 

     Coordonnées du bourg :

45° 58′ 06″ N 00° 42′ 27″ W
 45.968285°  -0.707377°

 

 

 

La porte fortifiée : 

L'extérieur :

La découverte

* Au moyen âge, de nombreux bourgs se sont fortifiés pour limiter les assauts de petites troupes de brigands.

* Mais avec les années, souvent à la fin du 19ème siècle, époque où le modernisme primait sur l'archaïsme du passé, les fortifications ont été détruites facilitant la circulation des véhicules.

* C'est donc avec un immense plaisir que je vois au bout de la rue cette belle et haute porte fortifiée nommée : Saint Pierre.

 

  A ses pieds, je me sens tout petit ! 

Rapide analyse de la porte 

* Par sa hauteur, l'ouvrage marque le respect et la puissance de l'ancienne cité.

* Il se compose de deux tours reliées par une voûte gothique.

* La base des tours possède un évasement permettant la stabilité et peut être l'efficacité des pierres rondes jetées depuis le sommet.

* Avec un peu d'attention il est possible de voir les traces de la herse.

* Soudain j'ai quelques doutes :

- Ce ne doit pas être un rainurage mais un rattrapage des pierres rondes de la tour pour ne pas fragiliser l'angle fermé avec la paroi de la courtine.

* Au sommet, les consoles sont les vestiges des mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Quelques détails me surprennent :

- La courtine reliant les 2 tours a une faible épaisseur.

 - A cause de l'arasement, il n'y a pas de crénelage ni mâchicoulis sur cette paroi.

 - Un joli décors en pointe de diamant court sur deux niveaux sur les tours et la courtine. Force et coquetterie sont les qualificatifs de cette beauté.

 - L'ouverture au centre devait correspondre à la salle des gardes.

 - Je suis étonné de ne point voir de fente pour les flèches d'un pont levis.

 

 

L'autre coté

* Je traverse précautionneusement la porte fortifiée pour admirer son derrière.  

* Point de "vilainerie" coquine de ma part, je voulais dire : L'autre coté du monde médiévale.

* Le temps a massacré la tour-porte, il n'y a plus de salle au 1er étage ni d'épaisseur.

* Il ne reste que le vestige des coussièges.

 

 

L'intérieur :

* Il n'est pas possible de visiter les entrailles de cette porte fortifiée.

* Discrètement, je m'éloigne de cet ancêtre pour chercher une taverne.

 

 

Le diaporama des fortifications est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la fortification et du château :

* Au 10ème siècle, un château sur motte est mentionné.

* Au 12ème siècle, fortification du bourg.

* Vers 1242, les armées du roi de France (voir liste) Louis IX attaque la cité et s'en empare.

* Au 14ème siècle, construction de la porte fortifiée nommée : Saint Pierre.

* Au début du 19ème siècle, Claude Masse réalise des croquis et une description du château.

* Au 19ème siècle, destruction du château (et d'une partie des remparts ?).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la porte est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

 

Au revoir, belle porte.... Porte toi bien !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 17 Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne la Dauphinoise 17/04/2014 22:01

Bien heureuse que vous n'ayez rien dit des noms des rues dans votre article : vous m'avez offert une tant belle porte... de secours !
Et puis, comme vous le dites parfois, c'est à nous de rechercher un peu plus que vous nous dévoilez.

Le Chevalier Dauphinois 18/04/2014 19:55



Il est vrai que parfois, j'ai la crainte d'être trop confus en narrant trop de détails divers. Alors, je me consentre sur l'essentiel ou sur un détail... Et je laisse à chacun une autre liberté.



Anne la Dauphinoise 15/04/2014 21:41

B elle échappée que vous nous proposez,
O ù malgré le peu de vestiges montrés -
U ne image de la porte, est-ce tant menu -
R avie ai-je été, car en songe j'ai pu
G râce à vue satellite et noms des rues

F aire voyager mes neurones médiévaux...
O r, est-ce aisé, par la magie des mots
R iches de sens, de vérités, c'est certain.
T elle la rue du four banal, des moulins;
I ndiquées sont rue des halles, des greniers;
F aut-il rue du champ de foire n'oublier.
I mprégnées toutes de cette vie d'antan,
E voquant bourg cossu (?), marchand (?)... vivant !

D 'un autre côté, les fortifications
E rigées là, dans l'impasse du bastion

T out comme dans celle de la tour se décèlent.
O utreplus, est une rue de la tourelle.
N ous supposons que barbacane a pu
N aguère exister, par autre nom de rue.
A ujourd'hui rue des douves un peu étonne;
Y dut-on les emplir de la Boutonne...

B eaucoup de noms encore sont affichés
O ffrant à l'esprit images du passé...
U n aperçu de ces moments d'histoire
T out seul (?) résiste, et vous l'avez su voir.
O bservable de loin est-il, il est vrai !
N ul doute qu'à son pied petit l'on paraît !
N 'est cette porte que force et grande puissance.
E t même si ne sont point trop de défenses

N ous savons que jadis atours guerriers
O rnèrent ses tours à présent "étêtées".
T races d'archères je pensais trouver sur elles :
A jolivées de beaux galons sont-elles !

B onne fortune n'a préservé salle des gardes,
E t l'ouverture restante me semble "hagarde",
N ue, aux vestiges de coussièges s'aggripant
E n équilibre, dirait-on, à ses flancs...

P restige n'est plus pour cette forte cité.
S a porte, pourtant, sait-elle nous faire rêver...

Le Chevalier Dauphinois 17/04/2014 19:18



  Comme vous le savez, j'adore alterner ruine minimale et château prestigieux, puis église fortifiée et  bourg défensif. Votre perspicacité a bien vu sur la carte moult noms noms de
rues aux évocations de fonction.


 Peut être aurais je du le préciser dans mon modeste article. Mais il est vrai qu'il a été fait uniquement pour montrer la seule porte ayant survécu au modernisme des récents siècles.


 Votre commentaire est dont un magnifique complément.



honorius 15/04/2014 13:13

Toujours un vrai bonheur de visiter avec toi ces témoignages du passé. Amitiés du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 15/04/2014 14:17



C'est un réel plaisir d'avoir votre visite sur mon modeste blog et si en plus cet article vous plait, mon plaisir est multiplié.



Claudine/canelle 15/04/2014 11:23

Je vais pouvoir revoir ce bourg début juin ..du coup je le regarderais différemment !
Bises Chevalier

Le Chevalier Dauphinois 15/04/2014 14:18



Haaa, comme j'aurais apprécié revenir dans ce département pour continuer mes découvertes Charentaises et peut être... t'accompagner.