5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 06:30

 

 

Pays :

 ESPAGNE

Région :

 CATALOGNE

 

 

 

 

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   Querol est une petite commune située à 40km au Nord de Tarragone et à 20km au Nord-Est de la ville fortifiée de Montblanc.

 

    Coordonnées du château :

41° 25' 25"N01° 23' 53" E
 41.423543° 1.398175°

 

 

 

Le château :

       L'extérieur :

L'errance

* Le soleil d'Espagne est chaud en ce mois de mai, c'est donc à allure lente que je me promène dans cette terre peu habitée aux nombreuses collines.

* Depuis la petite route qui serpente, c'est un peu par hasard que je remarque une forme construite dans ce qui ressemble plus à un morceau de montagne.

 

 

Cette tour me donne... le tournis

Étonné je suis

* Je stoppe mon destrier pour mieux observer.

* Devant moi, un château fort se fait bronzer.

* Cette ruine est très intéressante (mais si, je vous l'assure), car elle comporte plusieurs astuces architecturales.

* Par exemple un arc de décharge faisant "une sorte de pont" enjambant le vide entre 2 rochers.

Je vous sens un peu dubitatifs.

 

 

Une fascinante construction

* Voici un autre arc de décharge à la base du château soutenant un fruit (voir vocabulaire).

* Tout sur cette façade est peu classique.

* Autre exemple, il y a cette tour ronde accrochée à un rocher aplati et tenant "dans le vide".

* Ce type de construction n'était pas unique au moyen âge, mais je suis toujours surpris que 800 ans après, elle résiste.

 

 

Autre coté.... autre architecture

* L'autre coté du château présente une architecture différente.

* Cette façade située du coté de l'attaque possède les moyens classiques de défense du 12ème siècle.

* Il y a d'abord les traditionnels corbeaux ayant du servir à créer des mâchicoulis (voir vocabulaire) sur le chemin de ronde.

* Puis les inévitables archères dont la forme confirme mon analyse rapide d'une construction du 12ème siècle.

* S'il est vrai que le temps est un grand destructeur de château, il y a souvent une raison "humaine" à la présence d'une ruine. Je pense la connaître : Des boulets médiévaux.

Y aurait eu quelques engins de jet

en action contre "mon" château ?

 

 

      L'intérieur :

* Hélas, la propriété est privée et clôturée.

* J'ai tenté de me renseigner auprès d'un sympathique Catalan jardinant à quelques mètres de la beauté castrale, mais nous ne parlions pas la même langue.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, construction d'un premier château. Il est possession de la famille Cervelló.

* Au 14ème siècle, le site est le centre de la Baronnie (voir titre de noblesse) de Querol.

* En 1835, au cours de la Première Guerre Carliste, le château est détruit par une troupe libérale.

* En 1985, le château est déclaré "Bien intérêt culturel".

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La propriété privée est interdite à la visite. Le risque de recevoir une pierre existe. Soyez prudents.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

domi 06/05/2009 18:14

j'ai toujours un faible pour les ruines de châteaux espagnols :-))) bonne soirée

Le Chevalier Dauphinois 06/05/2009 19:25


Haaaa, le mythe du château en Espagne... Il perdure.
.... Mais quand tu verras les châteaux Italiens, en pamoison tu seras !


Jean+François+FEJOZ 05/05/2009 16:21

Bonjour,
Il semble que la newsletter ne fonctionne pas tout à fait correctement. Pourtant j'aimerais bien être informé de la venue de chacun de vos articles...

Quand vous voyez toutes ces ruines qui menacent ruine justement, n'avez-vous pas envie à chaque fois de tirer une sonnette d'alarme et demander qu'on détruise au moins le lierre qui détruit tout inexorablement ?

Le Chevalier Dauphinois 05/05/2009 20:47


1- Pour la news letter, c'est un choix (peut être pas judicieux ) de ne pas informer mes abonnés de tous mes
articles. Je n'informe que pour les plus importants (à mes yeux).
Je mets en ligne 2 articles par semaine (Mardi et Vendredi).
Si je suis très prolyxe ou si les ruines sont minimale et il y a peu à dire, j'en publie 3 par semaines.
.... Peut être que ma méthode n'est pas la bonne.... je vais peut être vous informer à chaque publication.
.
2-Il est vrai que voir autant de végétation abimant ces beautés de pierres me chagrine.....  Durant des années, je voyais des murs tomber sans que les riverains ou administrés s'en
préocupe.... Mais depuis quelques temps, un vent médiéval souffle dans les associations.
De nombreuses se crée et des bénévolent se démène avec 3 sous pour dégager et consolider. Notre patrimoine revit et j'ai de nombreux exemples de sites.
.. Nos petits enfants verrons plus de beautés que nous, j'en suis certain !


marie 05/05/2009 14:31

Dommage que ce château au passé peut être glorieux finisse en ruines !!! il est navrant de voir que tant de travail pour sa construction s'envole en fumée !!! bonne journée marie

Le Chevalier Dauphinois 05/05/2009 20:33


Oui, il est vrai que parfois je suis triste de constater que les hommes regardent la destruction sans rien faire.
il y a aussi de nombreuses associations qui tentent de faire revivre ces beautés passées....
  Je ne saurais pas reconstruire ou animer un site castral, alors je tente par mon blog de faire connaître les ruines et leur redonner un peu vie.