24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 23:50

 Ce Tableau est un glossaire des termes utilisés pour définir le rang au moyen âge.

(liste dans l’ordre inverse d’importance)

 

 Titre de noblesse au Masculin

Écuyer  (lat. scutarius, qui porte l'écu)
1 - Gentilhomme qui accompagnait un chevalier et portait son écu.
2 - Titre porté par les jeunes nobles non encore armés chevaliers.
3 - Officier chargé de s'occuper des chevaux d'un roi ou d'un grand seigneur.
Grand Écuyer

Intendant général des écuries du Roi.

 

Chevalier
Nobles et guerriers admis dans l'ordre de la chevalerie par l'adoubement et disposant d'un fief ou d'une tenure. Ce titre est souvent porté par les cadets d'une grande maison.
  • L'adoubement est la cérémonie spéciale du Moyen Âge par laquelle le fils d'un seigneur était fait chevalier vers l'âge de 16 ans. C'était au cours de l'adoubement que le nouveau chevalier recevait son épée des mains du seigneur puis qu'il prenait possession de ses armes.
Baron  (francique baro, homme libre)
Noble possesseur d'une baronnie. Une baronnie est composée d'au moins 3 châtellenies.
  • Les châtellenies étaient des offices ou des commissions révocables à volonté. Des châtelains à la solde du roi étaient envoyés dans les bourgades les plus reculées pour y rendre la basse justice.
Vicomte
A l'origine, c'était un lieutenant, suppléant du comte et seigneur, possédant la terre sur laquelle s'exerçait cette charge de suppléant Certain possédait un vicomté.
Comte  (lat. comes, compagnon)
Titre de noblesse du possesseur d'un Comté.
   Un comté est composé d'au moins :
  • - Deux baronnies et Trois châtellenies,
  • - ou d'Une baronnie et de Six châtellenies.
Marquis  (anc. fr. marchis, marche)
Seigneur de rang comtal qui était préposé à la garde d'une marche territoriale. Il est possesseur d'un marquisat.
  • La « marche » (francique marka, frontière) est un territoire jouant le rôle de zone de protection militaire à proximité d'une frontière ou dans une région mal pacifiée.
Duc  (lat. dux, ducis, chef)
Souverain d'un duché. Le Ducat est une monnaie d'or à l'effigie d'un duc.
  Il existait 3 niveaux de ducs :
  1. - Duc & Pair: possesseurs de fiefs érigés en duchés-pairies. Ce rang conférait le droit de s'adresser directement au Parlement de Paris sans parcourir tous les degrés de juridiction inférieurs.
  2. - Duc non Pair: le titre décerné par le roi était. S'ils n'avaient pas accès au Parlement, ils étaient admis à d'autres honneurs comme au Louvre et autres palais royaux.
  3. - Duc à brevet d'honneur dont le titre était viager et non enregistré par les cours souveraines.

 Tous les ducs étaient "cousins" du roi et avaient le droit de mettre la couronne ducale entourée du manteau ducal sur leurs armoiries.

Prince  (lat. princeps, premier)
Celui qui appartient à une famille souveraine, sans régner lui-même; Titre porté par les membres de la famille royale.
  • Particularité d'une Principauté : C'est une terre dont le souverain possède le titre de prince sans qu'il ne leur confère la moindre distinction, ni rang.
Dauphin
Titre désignant l'héritier présomptif du trône, en général le fils aîné du roi.
  Ce titre n'existe que depuis 1349, date du « Transport » du Dauphiné au royaume de France.
  Avant cette date, le seigneur possédant le Dauphiné était nommé : Dauphin.
Roi  (lat. rex, regis, régnant)
Titre de la personne qui exerce le pouvoir souverain dans une monarchie.
 
Empereur

Titre d'un roi exerçant son pouvoir sur un ensemble d'états et de territoires

 

 

 

Titre de noblesse au Féminin

Écuyer

(néant),

Chevalier Dame, 
Baron Baronne,
Vicomte Vicomtesse,
Comte Comtesse,
Marquis Marquise,
Duc Duchesse,
Prince Princesse,
Dauphin

(néant) **

Roi Reine,
Empereur
Impératrice



**  Il est tentant de penser que le féminin de Dauphin est .... Dauphine.  Certains argumentent que le mot  "Pomme Dauphine" existe. Mais c'est oublié que, tout comme le Gratin Dauphinois, ce nom est un dérivé de la province du Dauphiné, et non du titre de noblesse.

                         Un mot a une vie qui transforme sa signification.
Exemple :
     Au 21ème siècle les 2 belles jeunes femmes élues en 2ème et 3ème position après la magnifique Miss France sont nommées  : 1ère et 2ème Dauphine.  Il n'y a évidemment aucun lien avec le titre de noblesse (ni avec les pommes de terre ).
     Le Dauphin, fils du roi appelé à régner à la mort de son père, est considéré comme le 2ème du Royaume. Il n'y a d'ailleurs eu aucune Dauphine ( femme de cet héritier) dans le Royaume de France (excepté une voiture dans les années 60, mais c'était dans Notre Vème République et non le Royaume ).

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Véronique Jeanne 06/12/2017 20:19

Bonjour Chevalier,
je vous félicite pour votre site, si intéressant. Il donne vraiment envie de visiter tous ce châteaux et leurs ruines. Auriez-vous un site à me recommander où je puisse visualiser les écus de la Catalogne espagnole et les chevaliers portant ces écus? Je peins des chevaliers enluminé, en voici le motif. Je centre mes efforts au XVe siècle.
Votre très obligée

Le Chevalier Dauphinois 07/12/2017 15:41

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog plein de ruines..... très ruinées :D
* Je ne suis pas un spécialiste en armorial et j'avoue n'avoir pas le temps de m’intéresser à ce magnifique sujet (il y a tant de châteaux forts et d'églises fortifiées à voir !).
* Par contre, vous pouvez tenter de contacter les auteurs de ce site de référence en blason : http://armorialdefrance.fr.

Gérard d'Alboy 21/09/2017 10:03

Bonjour, chevalier Dauphinois.
Permettez moi ces quelques remarques concernant les titres de noblesse au moyen-âge.
Tout d'abord, une remarque : à cette époque, la très grande majorité des nobles ne porte aucun titre. Par ailleurs, il n'existe pas de hiérarchie entre les titres. Cela vient beaucoup plus tard.
Noble n'est pas un titre. La société d'ancien régime est divisée en trois ordres : Le clergé, la noblesse et le tiers état. Noble désigne seulement celui qui appartient au "second ordre" : la noblesse.
On parle de seigneurie pour désigner la terre que l'on possède. X, seigneur de Y signifie seulement que X détient le pouvoir éminent sur la terre Y mais le seigneur n'est pas nécessairement noble. S'il est noble, il peut percevoir les redevances liées à son état : la taille seigneuriale, le guet (lorsqu'il va se payer en argent) et autres prestations réservées aux nobles comme résultant de son pouvoir de ban. Il perçoit aussi le cens, mais cette redevance "réelle" (qui est une sorte de loyer et qui, non indexé, devient modeste avec le temps) n'est pas attachée à la noblesse et peut en conséquence être perçue par le seigneur roturier.
Chevalier ou écuyer ne constituent pas un titre de noblesse, mais plutôt une fonction. Au moyen-âge, le noble (mais pas seulement lui) a vocation à devenir chevalier souvent après avoir été écuyer mais l'obstacle est généralement financier car l'équipement du chevalier est extrêmement coûteux.
Châtelain n'est pas un titre de noblesse mais une fonction. Le châtelain détient le pouvoir sur une châtellenie. Cependant, le terme a des acceptions multiples. Le châtelain peut être l'officier d'un noble (le roi, un comte, un vicomte ou autre) qui le charge d'administrer une châtellenie. Le pouvoir est alors délégué et le châtelain ne détient pas de droit personnel transmissible sur le château.
Ce peut être aussi le propriétaire d'une châtellenie qui lui appartient en propre et sur laquelle il détient l'ensemble des pouvoirs dont le principal est la "haute justice" avec les prérogatives utiles ou honorifiques qui lui sont attachées. Cela arrive notamment lorsque la châtellenie a été créée sur un alleu, c'est à dire une terre libre de toute suggestion. Le château et en particulier la tour est alors le symbole de ce pouvoir. Il convient de préciser que la châtellenie peut être très importante.
On perçoit la l'extraordinaire diversité, résultant de la grande souplesse des institutions médiévales dont il faut aussi se rappeler qu'elles étaient différentes selon les régions, et notamment les pays de coutumes et ceux de droits écrit.

Le Chevalier Dauphinois 21/09/2017 11:56

* Merci pour votre explication précise.
* Il est vrai que l'époque médiévales n'était pas régie comme les époques dites modernes. Les règles étaient autres.
* Il est vrai que hiérarchiser comme je l'ai fait n'est pas une vérité de cette époque.

Dave 22/02/2017 00:20

Bonsoir sire Chevalier Dauphinois
J'ai constaté que les seigneurs n'apparaissent pas dans les titres de noblesse de votre blog. Dans d'autres documents, en l’occurrence certaines pyramides vassaliques, ils se situent entre les chevalier et les barons. Pourquoi ne mentionnez-vous pas les seigneurs dans les titres de noblesse de votre blog ?

En attendant votre réponse, je vous remercie d'avance et merci pour votre travail.

Le Chevalier Dauphinois 22/02/2017 20:47

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
* Dans les quelques ouvrages que je possède sur ce thème, le mot "seigneur" n'est pas rattaché à un titre de noblesse.
* Seigneur est une fonction et non un titre. Seigneur désigne aussi une personne de "rang supérieur" (plus riche).
* La seigneurie peut être tenue par un "seigneur" (c'est une fonction) mais aussi un Capitaine (fonction) ou un responsable des impôts (fonction).
* L'impôt seigneurial est aussi un impôt récupéré par/pour un Comte, Duc etc.... Seigneurial est une fonction dans ce cas, point un titre.
* Une seigneurie peut être tenue par un (ou plusieurs) Chevalier(s). Ce territoire n'est point une Chevalerie.
* Il faut posséder plusieurs seigneuries pour acquérir un titre de noblesse supérieur.
* En fonction des époques, régimes "politiques" ou provinces, le seigneur a existé en tant que noble. Exemple : Sous l'Ancien Régime, le seigneur est une personne noble de haut rang.
** Comme vous le dites, "seigneur" est parfois utilisé dans certaines "pyramides".
** Il est possible que mon raisonnement ne soit point vérité et puis il faut ramener le titre de noblesse à l'époque.
** Au Moyen Âge, je ne suis pas certain que seigneur fut un titre.
** Autre exemple montrant les changement suivant les siècles : Dauphin fut le "seigneur" du Dauphiné (équivalent de Comte). Mais après le transport du Dauphiné, Dauphin fut le 2ème plus important titre de noblesse de France après le Roy..... Même "mot" et pourtant autre rang..... Mais ceci est explicable en lisant la charte signée par Humbert II et le Roy de France.
*** Si mes prochaines lectures me démontrent que mon raisonnement est faux, je m’empresserai de rectifier cet article.

Lecbomber 19/08/2016 17:14

J'aimerais simplement savoir si "Noble" tout simplement ne pourrais pas faire parti de celle liste,

Et merci c'est très intéressant :D

Le Chevalier Dauphinois 19/08/2016 18:51

* Bonjour et merci pour votre passage sur mon blog.
* "Noble "n'est pas un titre (de noblesse). Il semble qu'au Moyen Âge il définisse les personnes possédant une épée sans pour autant avoir un titre.
* Il semble que cela soit une situation.
* C'est le synonyme d'Aristocrate. Ce terme est en opposition à Roturier.
*** Dans ma liste, j'ai essayé de ne définir que les titres d'époque médiévale (but de mon blog). Mais durant les siècles suivants de nombreuses fonctions et grades ont été créés.
*** A la Révolution Française il y avait bien : Le clergé, les Nobles et de tiers état. Dans cette dénomination "Noble" n'est point un titre.
*** Mais il est possible qu'erreur je fasse. Je ne suis qu'un simple Chevalier... Certes Dauphinois !

Linette 02/09/2015 14:54

Bravo pour votre blog, très intéressant pour les passionnés d'Histoire comme moi.
J'ai remarqué une chose étonnante sur MEMODOC (www.memodoc.com/article_titres_noblesse.htm) : il est dit qu'à l'origine, les barons étaient de grands vassaux du Roi et que c'est uniquement à partir du XVIème siècle que le terme s'est restreint au sens de "seigneur d'une baronnie".
J'ai trouvé cela étonnant. Par exemple, les barons de Vitré (comme André II) n'étaient pas vraiment des vassaux du Roi puisque le Duché de Bretagne n'était pas encore rattaché à la France. Ou peut-être la signification exacte d'un titre de noblesse changeait-elle selon le pays et l'époque ?

Le Chevalier Dauphinois 03/09/2015 13:32

* La définition et les droits de chaque titre de noblesse ont changé, évolué durant les siècles.
* Ils sont parfois différents d'un Pays à l'autre et même entre certaines provinces (dont la Bretagne).
* Il ne me semble pas surprenant qu'une définition ne soit pas applicable pour toutes les "régions" et tous les siècles.
* Si je prends le tire : Dauphin. Au début du moyen âge, ce titre unique en Europe équivalait à Comte.
* Mais après le "Transport du Dauphiné au Royaume de France", Dauphin eut la signification du 2ème titre après le Roi.
* Je ne suis pas un spécialiste en titre de noblesse, je vous propose de lire l'article suivant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Baron_%28noblesse%29
* Cet article résume bien la complexité suivant les siècles et les provinces/pays.