1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 06:30

 

 

Département :   38 - ISÈRE

 

 

 

 

Échec ou réalité ?

* Dans l'article sur le château de Unterbäch en Suisse, je vous avais expliqué les échecs possibles dans la chasse aux ruines.

* Ici, je voudrais vous montrer comment je peux rêver avec des...... "restes".

M'accompagnez vous ?

 

 

 

 

Un château fort perdu dans la forêt du massif de la Chartreuse

Le bourg :

Situation (--> le voir sur une carte)

    Meylan est une commune dans la vallée du Grésivaudan située à 15km à l'Est de Grenoble sur la rive droite de l'Isère.

   Le château Corbeau (c'est son nom) est au dessus du lieu nommé : La Bâtie.

 

    Coordonnées du château :

45° 13' 54 N 05° 46' 43 E
 45.231594°  5.778723°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Où est il ?

* Depuis la route entre Grenoble et Chambéry, même avec un œil d'aigle, il est impossible de voir ce château tant il sait se cacher dans la forêt sur les premières pentes du massif de la Chartreuse.

* Pour le découvrir, il faut se rendre en voiture sur le parking du château de Rochasson.

Je ne vous en parlerais pas car c'est un manoir du 19ème siècle).

* Sur la droite de ce bâtiment, un sentier en forte pente amène vers un chemin balisé.

* En prenant à droite, le sentier se rétrécie et serpente dans la forêt pour arriver enfin sur plateau. Et là, le spectacle est incroyable.

* Un panneau m'indique que je suis arrivé au : Château Corbeau.

Mais pourquoi un nom si curieux pour une forteresse ?

(La réponse est dans l'historique)

 

 

Est ce le rempart ?

* Ce lieu semble avoir été oublié des hommes et habité par des fantômes réincarnés en arbre.

Vous ne me croyez pas !........ Regardez celui-ci.

* Ce devait être une des tours du rempart extérieur surveillant la vallée.

* Hooo, je vois le doute dans vos yeux.

* Je vais donc être plus démonstratif.

Même en infrarouge, le château se cache toujours

 

 

Regardez bien

* Derrière ces remparts, le château comportait quelques courtines matérialisées par ... des arbres.

* J'ai vraiment l'impression que vous ne me croyez pas.

Vous ai je déjà fait une farce sur ce blog ?

... heu.... peut être.. une ou deux fois, mais je vous assure que je vous décris un "vrai" château, ou plutôt les traces de ses fondations.

 

 

Une autre preuve

* Je vais encore tenter de vous prouver mes dires.

* Et c'est à genou (pas facile avec une armure de chevalier) que :

- Je gratte les ronces,

- J'ôte la terre,

- J'use mes ongles pour vous montrer un trésor.

Ces pierres taillées et jointes ne sont elles pas

les traces d'une fortification médiévale ?

 

 

 

 

Est ce un évier ou une marche ou.... ?

L'intérieur :

J'entre dans le château fort

* Avec prudence, je pénètre dans la forteresse.

* Des centaines de pierres plus ou moins taillées roulent sous mes pieds.

* J'en cherche une pour vous.....

- Celle ci ?... Trop banale,

- Celle là ?....Pas assez significative,

- Cette autre ?.... Heu, non, c'est une boite de conserve rouillée.

* Voila, j'ai trouvé ..... Encore une trouvaille magnifique.

 

 

Conclusion

* J'ai vraiment tout fait pour vous montrer un château médiéval du Dauphiné.

* Mais j'avoue qu'il est un peu..... heu..... en ruine.

* Comme toujours dans la découverte une ruine médiévale, la richesse est le panorama.

 

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au début du 13ème siècle, une maison forte est construite par Guigues  Morard d'Arces au lieu dit : La Bâtie d'en Haut.

* Au 13ème siècle (1292 ?), le château est "donné" à Siboud de Châteauneuf.

* Vers 1562, durant les guerres de religion, le château est pris par les troupes des Protestants. Les Catholiques, alliés avec les Savoyards, attaquent le château et le détruisent. Il n’est plus reconstruit.

* En 1785, après de nombreux changements de propriétaires, le territoire est vendu à Antoine de Corbeau, capitaine de cavalerie. C'est ce nom que la postérité retiendra pour cette ruine.

* Vers 1900, quelques peintres s'intéressent à la ruine et nous laissent ce témoignage.

* Au début du 20ème siècle, la chapelle castrale était encore visible.

* Au 21ème siècle, la découverte et la visite de la ruine sont libres et gratuites. Le risque de recevoir une pierre existe. Ruine réservée aux passionnés.

 

 

Il y a 1 siècle, il apparaissait comme cela !

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 38 Vers Menu châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anne d'Amico 11/10/2016 20:13

Oui, une ruine vraiment ruine...... Pauvre château........ ça me fait toujours peine de voir ces superbes constructions complètement démolies.....
Et pour la prochaine fouille, faudra quand même enlever l'armure!
Bises!

Le Chevalier Dauphinois 12/10/2016 20:33

* Que nenni !
* Avec les pierres qui tombent sur ma tête et celles qui roulent sous mes pieds pour me faire choir.....
...... mon armure je garde toujours (même la nuit !).
.

Anne la Dauphinoise 27/11/2011 20:19

Point n'avais remarqué la 1ère fois que cette ruine était l'une de vos "ruines perdues dans les errances du temps"... trop absorbée par son histoire.
Un Anthelme de Corbeau je viens de rencontrer, en l'an 1200: pourrait-il être un ancêtre des De Corbeau qui acquirent la Bâtie Meylan au XVIIIe siècle ?
En 1200 Anthelme de Corbeau était seigneur de St Albin de Vaulserre et de St Franc, 2 villages de part et d'autre de la "frontière" delphino-savoyarde actuelle. Pour l'instant point n'ai trouvé de
lien - si lien il y a bien - entre les De Corbeau du XIIIe et ceux du XVIIIe siècle.
Peut-être en savez-vous plus sur les ascendants de "vos" De Corbeau du XVIIIe, qui pourraient rejoindre les descendants de "mes" De Corbeau du XIIIe ? Car il y a un "trou" entre le XIVe et le
XVIIIe siècle (l'Histoire serait belle ainsi)

Le Chevalier Dauphinois 29/11/2011 13:56



Ce nom étant assez rares dans la région, je suppose que vous avez rencontré un des ancêtres de cette ruine moins que minimales ùmais qui offre une balade très sympatique.



Anne la Dauphinoise 30/06/2010 22:23


Voilà ce que j' ai " prélevé " du livre " Le Grésivaudan au Moyen-Age " ( merci de nous en avoir conseillé la lecture !)
en 1292, Siboud de Châteauneuf, vassal du comte de Savoie, se voit " obligé ", par Humbert 1er, de céder ses terres à Anne la Dauphine ( terres savoyardes au milieu de ses terres dauphinoises, cela
ne seyait point à Humbert )
Puis en 1297, Beatrix de Savoie, femme de feu Guigues VII et belle-mère d' Humbert, reçoit de lui le mandement de Montbonnot (entre autres), donc la Bâtie Meylan. Et entre 1298 et 1307 ( pas trouvé
la date exacte ) Pierre d' Avalon, un proche de Hugues de Faucigny le petit-fils de Beatrix, acquiert la Bâtie Meylan de Beatrix. Or Beatrix de Savoie était la fille de Pierre II de Savoie à qui
appartenait Chillon : voilà un lien qui me plait entre Chillon, La Merveille, et vos " 4 pierres debout " de château Corbeau ... Par contre, ne me demandez surtout pas laquelle de ces 2 merveilles
est la plus belle !...ce serait un bien trop cruel dilemme...........


Le Chevalier Dauphinois 01/07/2010 22:30



Oupsss... des données lues m'ont échappées... Il faudra que je prenne plus de notes la prochaine fois.


Merci pour ces informations princesse Anne. ;)



domi 01/04/2008 23:47

Chouette tu parles de ma région, La Bâtie de Meylan ... j'ai entendu parlé de ce château corbeau mais je n'y suis jamais allée, mais d'après tes photos :-))) je n'ai rien manqué ! Je te remercie beaucoup pour cet article si divertissant, j'ai bien rit gros bisous

Le Chevalier Dauphinois 02/04/2008 12:19


Pour aller à ce château en partant de Rochechasson, la balade est sympa et passe devant une petite fontaine ardente..... Et de la haut, la vue est magnifique.


valserine 01/04/2008 12:04

Le corbeau s'est envolé apparemment et ce qu'il en reste s'est mélangé à la terre. Néanmoins c'est un bel endroit, peut-être un peu effrayant la nuit avec ses arbres tordus ?

Le Chevalier Dauphinois 01/04/2008 12:26


Justement, accompagné d'une princesse terrifliée, le chevalier la prend dans ses bras et......