6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 06:02

 

 

Département :   32 - GERS

 

 

 

Est ce le fantôme du château qui hante la colline ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Monlezun est située à 50km au Nord-est de Pau, à 38km au Sud-Ouest de Auch (voir sa tour fortifiée) et à 12km au Nord de Villecomtal (voir ce bourg fortifié).

 

  Coordonnées du château :

43° 30' 08" N 00° 12' 30" E
 43.502184°  0.208472°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

La découverte

* Au Nord-Ouest du village, sur une motte est posé le fantôme du château de Monlezun.

* Les ombres au petit matin font ressembler cette ruine à un bateau.... Le Titanic peut être.

* Je m'empresse de le découvrir pour être : "Le Roi du Monde ! ! ! "

(Votre chevalier se prend pour Léonardo. .. pfff)

 

 

La découverte

* De loin, cet ancien château parait très déchiqueté.

Va-t-il rester assez de pierres

pour comprendre son architecture ?

* Plus j'approche et plus cette ruine semble puissante.

* Ce n'est pas un simple petit château d'un seigneur oublié de l'histoire mais une puissante forteresse ayant hébergé les Comtes de Pardiac.

 

 

N'est ce qu'un fantôme ?

* Le rempart extérieur a disparue mais la forme ovale de la colline n'est pas un hasard.

* Un enceinte devait entourer le château.

* Pour atteindre et visiter cette incroyable ruine, il faut grimper la petit butte.

 

 

Sont ce les reste du logis ?

L'intérieur :

J'entre

* Au centre de la ruine, j'ai un choc !

* La grande ouverture que je prenais pour une paroi effondrée est une immense porte d'entrée avec voûte plein cintre.

* En haut, j'ai l'impression de voir les traces d'une bretèche (voir vocabulaire) protégeant l'entrée.

 

 

Le donjon

* Le pan de mur en  "L"  devait être un donjon médiéval quadrangulaire de 30m de haut et de 12m de large.

* Des vestiges de fenêtres (?) sont visibles sur le coté le moins exposé à l'attaque.

* Ce donjon était certainement habitable. 

 

 

Un détail parmi la végétation

* Quelques mètres derrière, cachés dans la végétation, des pans de murs trahissent leur ancienne fonction.

* Non, je ne laisse pas libre cour à mon imagination fertile, les traces sont "évidentes".

* Ici, je vois une cheminée, ( je vous assure qu'il y a un conduit s'ouvrant vers le ciel).

 

  De belle courbure !

Une curiosité

* Sur le coté, un orifice avec une pente attire mon attention.

Qu'est ce ?

* Des latrines de ce type sont rares au Moyen Âge.

Est ce un vide ordure ?

* Un vide ordure à coté d'une cheminée, cela signifie que je suis dans le cuisine.

*J'ai pourtant un doute, le conduit devient vertical  en partie supérieure.

 

 

Quelle magnifique ruine

Que de mystères dans cette architecture !

* Et tout cela à cause d'une femme infidèle.

* Non, non, mesdames, je ne deviens pas macho (chevalier je suis), mais une des raisons de la destruction du château est décrite dans la partie "Histoire".

 

 

C'est fini

* Avant l'arrivée de la pluie, je profite de la vue qu'offre toujours les ruines aux visiteurs curieux.

N'ai je pas une belle passion ?

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Vers 1020, création d'un territoire nommé : Le Comté de Pardiac.

* Au 13ème siècle, Otger de Monlezun, Comte de Pardiac, fait bâtir une fortification sur la colline. Il semble que cette construction soit la résidence Comtal durant 2 siècles.

 * En 1367, le Comte Arnaud Guilhem V ayant maltraité un consul de Marciac se voit priver de ses terres au profit de la couronne (Française). Pour récupérer son titre et son château, il rend hommage au Roi de France Charles V (voir liste des Rois).

* En 1380, Arnaud Guilhem V meurt. Sa fille Marie de Monlézun hérite du domaine. Elle épouse le Vicomte (voir titre de noblesse) Géraud de Fézensaguet qui devient le nouveau Comte de Pardiac. Géraud est le frère de Bernard VI Comte d'Armagnac.

* A la fin du 14ème siècle, Géraud et Marie ont 2 fils dont Jean qui épouse la Comtesse Marguerite de Comminge. Ironie de l'histoire, cette alliance de 2 Comtés sera fatal au château de Monlezun.

* Au début du 15ème siècle, Marguerite part vivre avec son amant. Rendu fou de jalousie, Jean demande à son père de récupérer par la force les terres de Comminge.

* Cet acte de guerre irrite le Comte Bernard VI d'Armagnac (qui est vassal du roi d'Angleterre). Voyant une possibilité de récupérer le Pardiac, il soutient la Comtesse puis attaque le château de Monlézun. La fortification est partiellement détruite, les terres "Françaises" sont annexées au domaine "Anglais".

* Au 16ème siècle, le château abandonné devient le siège d'une petite armée Protestante commandée par un certain Sus.

* En 1590, une armée Catholique commandée par le chevalier Jean d'Antras attaque le château puis s'en empare. Pour éviter qu'il serve de garnison aux Protestants, les bâtiments sont détruits. Ruine il sera à jamais !

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite en respectant les champs. Le risque de recevoir une pierre est important.

 

 

Comme toujours dans une ruine médiévale, la vue est panoramique

 

  Cliquez pour voir le menu des châteaux forts du Gers Vers Menu châteaux du Gers

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 07/11/2018 14:03

M oult m’avait plu et moult me plait encore
O uvrage arruiné qui fut castel fort.
N ous sommes là transportés dans passé,
L aissant présent, pour un temps, de côté,
E t rêves s’invitent dans notre esprit…
Z ones mirées donnent signes de vie.*
U n coussiège ai-je aujourd’hui aperçu
N antissant la fenêtre du dessus,**

G arantie qu’aisés furent les seigneurs
E n ce lieu. Etaient ouvertures plusieurs
R ichesse aussi prouvant. Et les courbures -
S i appréciées de vous - des embrasures

G age sont, derechef, de la puissance
A ttestée des hôtes par élégance
S imple mais sûre de détails tels qu’ici…
C omme sont bels ces souvenirs parmi
O ubliés restes d’un site ! Vous avez –
G rand merci ! – permis immerger
N eurones médiévaux dans leur antan,
E t, ce faisant, rendre lecteurs contents !

N e reviendrai-je sur votre « défaut »,***
O u l’art d’occulter sciemment des maux
T ant importants !**** Cette prose est, ce jour,
A votre gloire : avez offert atours

P auvres mais existants. Etes alors,
S ans conteste, un HOMME qui me plait fort !

* je vous l’avais écrit dans ma première prose : ces ruines sont vivantes, du moins à mes yeux.
** vu (ou semblé voir) sur l’image du lien « des vestiges de fenêtres ? », sur fenêtre la plus haute. Je ne l’avais mie aperçu la 1ère fois.
*** votre masochisme qui vous faire dire qu’une femme est à l’origine de la destruction du castel sans tenir compte, du tout, du tout, des guerres de Religion qui, elles, le mirent vraiment à bas !
**** cf. *** les guerres de Religion…

Le Chevalier Dauphinois 08/11/2018 20:14

* Comme vous l'avez remarqué, cet article a déjà été publié.
* Comme j'ai eu quelques petits renseignements depuis sa création, comme sa mise en page était "vieillotte", comme deux photos "ajoutables" font mieux comprendre l'architecture, comme j'avais envie de le remettre en valeur sur le web....
.... je l'ai republié.
* Votre œil de lynx l'a vu !
* Je constate aussi que des détails non vus lors de la première publication apparaissent maintenant.
* Donc, ma mission de "rajeunissement" de la ruine a été concluante.
** Nota :
--- Je ne vais pas faire des "republications" très souvent.
--- Ayant photographié plus de 3000 sites et n'en ayant publié ce jour que 33%, j'ai de nombreuses merveilles à montrer durant les 82 prochaines années de ce 21ème siècle.
--- Mais j'avoue que remettre un peu en avant certains anciens articles (dont j'ai quelques informations nouvelles) me plait bien.

Anne la Dauphinoise 03/07/2014 21:29

M ais si, macho vous êtes ! et moult je vous en blâme !
O ser affirmer là, qu'à l'origine une femme
N ous priva voir castel - et ce, bien souligné !-
L aisse sentiment que guerres religieuses vous avez
E squivées, occultées !... Y sont-elles pour partie :
Z oomez sur ligne dix-huit : l'historique est précis !...
U ne petite parenthèse que j'ai aimée ouvrir :
N e m'en voulez point trop... Juste pour me divertir !

G rand romantique êtes-vous, par contre, navire voyant
E n ces fantômes de pierre, roi du monde vous croyant...
R égnez-vous sur les ruines ! Ce royaume est le vôtre.
S elon mon opinion, ne soyez roi d'un autre !

G randioses sont découvertes que vous y faites toujours.
A rruinées comme ici ? Qu'importe ! car les atours
S urvivants que montrez suffisent à faire rêver.
C aptivants sont-ils bien, encore plus si ombrés,
O ù formes squelettiques ajoutent brin de mystère...
G rands seigneurs renommés en furent les hôtes, naguère.
N e reste de leur puissance que peu dans ces vestiges, "
E nvolés" les indices, sauf une porte de prestige -

N ous la voyons à peine, mais beauté s'imagine -
O u bien traces de fenêtres, cheminée d'origine...
T out ce qui fit la vie de ce castel d'antan
A vez su retrouver : restera donc vivant !
...

P our sûr que belle passion avez là, Chevalier !
S ut votre dernière image, si exquise, m'enchanter !

Le Chevalier Dauphinois 04/07/2014 19:01



  Macho serai je ?..... Juste le minimum pour affirmer que je suis un HOMME  . Mais étant aussi Chevalier,
je tente de cacher ce "petit" défaut.


  Mais qui puis je ?.... C'est bien à cause d'une femme et de son adultère que ce château fut égratigné. 



françoise 03/01/2012 18:20

bonsoir. enfin, je reponds...
malheureusement, je n'ai rien en mémoire sur ce château.
par contre, une de mes tantes avait fait des recherches généalogiques sur les familles de son mari et avait écrit tout cela sous forme de livre. dans un coin de la maison (mais je suis en travaux
donc cela n'est pas très accessible en ce moment!) j'ai des photocopies du travail concernant les familles de mon père et de ses 3 frères, et donc de la branche de Monlezun.
dès que possible, je me replonge dedans et si je trouve des choses qui peuvent vous être interessantes je donne signe de vie.
donc, peut-être, à bientôt.

Le Chevalier Dauphinois 05/01/2012 13:11



merciiiiiii



françoise 22/07/2011 00:26


merci.
réel plaisir de lire cet article.
pourquoi? ma grand-mère (que je n'ai pas connue, elle est décédé en 45 si je ne me trompe pas. j'ai un doute à l'instant...) était Marie de Monlezun et mon père nous a enmenés voir ces ruines quand
nous étions enfants.


Le Chevalier Dauphinois 22/07/2011 20:58



Je suis heureux de vous connaitre Princesse Françoise de Monlezun... Auriez vous des informations sur cette ruine ?



Sophie 20/12/2010 13:25


Merci!! Enfin des infos sur le château de mon village natal!


Le Chevalier Dauphinois 20/12/2010 22:56



N'est ce point la mission d'un chevalier que de satisfaire les belles princesses ?.. Voila, c'est fait !


... En réalité, il y a tant de site web montrant les châteaux connus que j'ai préféré narrer la description des lieux oubliés, des ruines sans panneau indicateur.