1 mai 2018 2 01 /05 /mai /2018 06:30

 

 

Pays :
 SUISSE

Canton :

 VALAIS

 

 

 

 

 

 

Le bourg :

      Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Savièse se situe à 6km au Nord de Sion, sur un promontoire de la rive droite du fleuve Rhône. 

 

    Coordonnées du château :

46° 14' 37" N07° 19' 38"E
 46.243695° 7.327153°

 

 

   

Le château :

      L'extérieur :

Interrogation

* La découverte de ruines médiévales est souvent pleine de surprises.

* Parfois il reste beaucoup de murs mais très tristes. Parfois, les 5 pierres rayonnent et tentent de faire revivre sa splendeur.

Comment va être le château de La Soie ?

 

 

Grand... mais une interrogation demeure

* C'est depuis la colline portant le château de Montorge (je vous le narrerai prochainement), que j'aperçois les vestiges du château de La Soie.

* Il est à l'Ouest du petit village posé sur un promontoire pour surveiller les vallées.

* Le site est impressionnant par ses dimensions : 600m de long pour 35m de large.

  Que pensez vous que je vais trouver ?

 

 

Un contour impossible

* Évidemment, comme toujours la découverte s'effectue en suivant les contours extérieurs du "château".

* Mais cela n'est pas facile car il n'existe aucun chemin "circulaire", et surtout, une pente raide entoure le site (logique, je vous narre une forteresse médiévale de défense et de guet).

* Mais rapidement, je pressens son intérieur rien qu'en regardant ce mur de rempart.

* Enfin sur la face Nord-Est, je découvre la porte d'entrée.

 

 

Interrogation sur la porte

* Ce n'est pas la porte principale de la cité (qui a disparu au profit de champs de vignes) mais l'entrée principale du château.

* Elle est massive avec des murs très épais, mais pauvrement appareillé et je pense partiellement reconstruite.

* Curieusement, aucune archère ou bouche à feu (voir vocabulaire) est visible.

* Pas de créneau, de bretèche, de trace de pont-levis, de herse...... 

Est ce le fantôme d'un château

que je vais découvrir ?

* J'entre doucement de peur de réveiller les......... lézards

 

 

      L'intérieur :

Interrogation

* C'est bizarre.

* Plus j'avance et moins il y a de murs.

* Après quelques minutes de marche (lente bien sur, car je cherche les vestiges) je me retourne.

* Je ne vois que les restes de la porte d'entrée, et rien d'autre.

 

 

Le plan
 

* Pourtant ce site est gigantesque.

* Je vous le prouve avec le plan établi par Louis Blondel, l'un des grands médiévistes de Suisse.

* Légende :

A - Jardin de l'évêque,

B - Château,

C - Donjon,

D - Citerne,

E - Palais,

F - Bourg médiéval,

G - Entrée,

H - Fossés.

 

 

Rien ... pourtant des détails

* 600m à marcher dans un site sans "rien" trouver, c'est certainement la première fois que cela m'arrive.

* Mais le lieu est calme, vert, reposant avec une vue incroyable sur les montagnes du Valais depuis le jardin de l'évêque.

* Comment imaginer que dans cet endroit verdoyant un drame terrible eu lien en 1315 (Voir historique ci-dessous).

* Soudain, une grille apparaît dans la verdure.

 Est ce une oubliette ou

un accès à une grotte aux trésors ?

 

 

Ont ils oublié les oubliettes ?

* Évidemment rien de tout cela, c'est simplement une citerne dans laquelle je me mire.

Miroir d'eau, suis je le plus beau ?

* Après ce moment de Narcissisme, depuis ce belvédère je contemple le paysage.

* Le château de Martigny se voit au loin.

* En mangeant les délicieux abricots du Valais, j'attends le coucher de soleil.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1219, Landry de Mont, évêque de Sion, fait construire sur cet éperon une fortification pour protéger la ville. Cette décision est "mal vue" du Comte de Savoie (voir liste des Comtes) et de son idée expansionniste dans le Valais.

* Au milieu du 13ème siècle, l'évêque nomme un châtelain chargé de la protection et de l'entretien du site.

* Au 14ème siècle, le site est la résidence principale des différents évêques de Sion. Loin des "embrouilles de pouvoir de la grande ville", ils se sentent plus en sécurité. Et pourtant....

* En 1375, le 8 août, Antoine de la Tour (voir son château) fait assassiner l'évêque Guichard Tavelli qui lisait tranquillement installé dans les jardins. Cet acte crée de nombreux troubles dans la région.

* Vers 1382 (?), "les Patriotes" s'emparent du château de La Soie.

* En 1384, le Comte (voir titre de noblesse) de Savoie Amédée VII récupère le château et place un châtelain pour administrer le domaine.

* En 1388 à la bataille de Viège (Visp en alémanique), les troupes Savoyardes sont vaincues. Cela va être le début de destruction de nombreux bâtiments dans la région par les troupes du Haut-Valais.

* Vers 1417, après la défaite des puissantes familles La Tour et Raron (voir son château), le château de La Soie est attaqué, pillé puis détruit. Il ne sera jamais reconstruit. Le bourg est encore occupé durant quelques années.

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Il y a si peu à voir qu'il est préférable de visiter ce plateau pour la vue et le calme.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 03/05/2018 13:57

L a porte aurait pu être du paradis
A vec rêves allant jusqu’à l’infini…

S auf que quelques vestiges aurait fallu
O rnant vide qui vous est apparu,
I mmense, hormis malheureux pans de murs
E pars dans les feuillus ou la verdure.

S oit ! Mais se doit-on de bien faire, parfois,
A bstraction de ce qui n’existe pas !…
V eux-je dire : puisque tant peu est resté
I magination sait lors surpasser
E cueil que constitue manque d’éléments.
S uperbe s’est révélée entrée d’antan
E voquant force, silhouette dessinant

V énérable arche dans décor féérique.*
A t-elle su résister et c’est magique…
L es attributs guerriers là disparus
A peine ont gêné songes : superflus,
I l est vrai, sont-ils quand on sait qu’il furent.**
S ans eux, bien sûr, est moindre le murmure

N ous parvenant de ces temps très anciens
O bigeant hommes à se protéger bien.
T ant pis si avons eu du site vision
A trophiée fort : fut bel l’échantillon.

* le décor naturel : les montagnes, collines…
** enfin, pas tout à fait (superflus) : j’aime bien les retrouver tels qu’ils furent jadis, mais, s’ils ont disparu… on fait avec ! (ou plutôt : sans !)

Le Chevalier Dauphinois 14/07/2018 17:15

* Ce château (moins que) minimal.... et même encore moins (hoooo) m'a amusé.
* D'abord, par sa solitude (car le Valais proche de Sion est très touristique).
* Puis par sa montée découverte.
* et enfin par le panorama magnifique sur les montagnes.
* Certes, le site n'est pas passionnant par ses rares murs. Mais j'avoue qu'avec le plan, je me suis amusé à retrouver les détails archéologiques.
* J'espère que mon attrait pour ces vestiges s'est ressenti dans l'article.

Pierrote 02/05/2018 13:20

Je suppose qu’il est normal que le lien pour aller au castel d’Antoine de la Tour soit vide (article pas encore écrit… ?) – dans l’historique (mais le lien qui mène au castel de Raron « marche », lui : on voit votre article). Ou serait-ce un bug ?
C’est bien dommage… car vos liens sont toujours une bonne surprise pour moi, et là, oui, ce fut une surprise mais malheureuse !

Le Chevalier Dauphinois 02/05/2018 20:24

* Point bug cela est..... un simple voyage dans le temps.
* Le château de Niedergesteln (possession d'Antoine de la Tour au 14ème siècle) sera publié le 4 aout 2018.
* Comme beaucoup de châteaux dans cette vallée du Valais ont des pans d'histoire très liés, il faudrait publier tous les articles le même jour à la même heure...... mais j'ai fait le choix de les saupoudrer...... comme les copeaux de chocolat (Suisse bien sur) sur un magnifique gâteau.

Berton 01/05/2018 09:11

Très très bien cette étude sur les Savoie comtes et Ducs mais je ne vois pas ( a moins que j’ai mal lu ??)
1 - la trace ou les Savoie étaient rattachés au palatinat a cette époque le blason de Savoie était un (ou une) aigle de sable sur champs d’or ( blason allemand) ce n’est qu’au cours des siècles que progressivement ils se sont rapprochés du roi de France a force de blasons écartelés successifs [ cet écartelé aigle et lis de France présentait aussi des Bordures jumelées Anjou ou Normandie celles du roi jean le bon- pas les léopard ) ce n’est que lorsque la décision fut prise d’ évoluer dans l’orbite du roi de France ( que semble til ??) le blasons de gueule a croix blanche(argent) fut définitivement adopté et le titre de duc également
Ensuite il y a des hyatus
2 - le château d’ Annecy fut construit par les comtes de Genève ( famille qui a fini par disparaitre ) rine que l’histoire de cette extinction est intéressante avec un Pape duc ou comte ? surnommé le boucher de Sestas ( a ce que je crois savoir il a fait exécuté toute la population de cette ville )
3 – un de mes confrères Henri de Wailly (directeur d’ une agence de Pub ou communication )a réalisé un magnifique album sur la bataille de crécy 1346 (publier chez Lavauzelle) ou il parle du duc de savoie présent a la bataille Amédée VI - le Comte vert 1334 1343 + 1383
Son album (un superbe travail) a été réalisé avec le concours de militaires avec des prise de vues aériennes sauf que le duc avait 9 ans a l’ epoque !!??.. (donc !!?? peut probable qu’il ait été convié a cette bataille d’ après mes études c’est un de ses oncles qui était présent )
4 – on a ensuite l’ épouse d’ Anne de Montmorency ( château a Ecouen colline qui surplombe Villiers le Bel ) qui était une Savoie même chose on a pu la retrouver mais dans une branche éloignée (ce n’est pas anodin )

Bref je vous fais ce message Non pas pour vous exposer mon érudition ( ça on s’en fou !!... a commencer par moi-même !!??)
Mais pour que vous ?? … ou un de vos fidèles !!??.. repreniez avec la castologie ‘que vous faites avec passion ) l’etudes des armes héraldiques des sceaux l’étude des dates … en bref votre travail est une très bonne amorce.. mais il serai t utile que vous soyez plusieurs a traité du sujet avec des comparses qui s’occupent de sujets satellitaires (l’ héraldique ou la généalogie en sont 2 (très liés mais néanmoins distincts)

Moi je suis trop vieux pour m’investir a fond == même si je vibre sur ces sujets ( je n’ai plus la niaque ou l’envie !!?.. )

Anecdote : j’ai acheté le bouquin sur Crecy 1346 chez un soldeur (au pied de la cathedrale de Strasbourg ).. par la suite un de mes clients ma mis en contact avec Henri de Wailly que j’ai eu au téléphone) mais ce dernier beaucoup plus vieux que moi était a la retraite et reparti dans sa passion (qui bizarrement ??) l’avait conduit a faire cet album ??? la reconstitution historique des engins militaires de la dernière guerre mondial e aux dernièrex nouvelles ( s’ il est toujours vivant ??) il était parti en Australie pour faire joujou avec des tanks Sherman ou autre blindés

loralie 19/04/2008 21:35

C'est plus une ruine là, c'est des restes d'une ruine ^^

en tout cas la vue est superbe, rien que pour ça , ça vaut le coup d'oeil.

Et je suis sur que tu as eu la vision de ce chateau en entier, toi qui avec seulement quelques pierres, réussi à imaginer comment étaient toutes ces ruines au temps de leur splendeur. et tu as bien de la chance de savoir faire ça ;-)

Bon week-end ^^

Le Chevalier Dauphinois 20/04/2008 07:51


Hihihi, comme tu le dis, cette ruine ruinée est minimale. Il m'arrive parfois de trouver encore moins.
 Un jour, dans le Gers, la mémoire des hommes et des anciens avait même oublié l'existence d'une ruine qui pourtant était indiquée dans un livre du début du 20ème siècle..... Alors là c'est
pire.... C'est pour cela que j'ai adoré les "restes" de la Soie


Domi 18/04/2008 09:52

Ouaahhh la vallée est superbe.... bonne journée

Le Chevalier Dauphinois 18/04/2008 17:54


Ouiiiiiiiiiii, c'est la plus belle "chose" à voir dans ce château, car il est vraiment..... minimal en vestige !