30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 06:30

 

 

Pays :

 SUISSE

Canton :

 VAUD

 

 

 

 

Le bourg :

      Situation :  (--> le voir sur une carte)

    La petite commune de Saint Triphon se situe à 5km au Sud de Aigle (voir ce château), à 12km au Nord de St Maurice, sur un promontoire de la rive droite du Rhône.

 

  Coordonnées du château :

46° 17" 42" N06° 58' 33" E
 46.294883° 6.975822°

 

 

 

Le château :

      L'extérieur :

Mon destrier ressent tout

* C'est en direction de Aigle que mon destrier se mit à hennir.

* Son oeil de lynx (j'avais pourtant acheté un cheval) a vu à travers la forêt, un morceau de pierre ressemblant à une bâtiment médiéval.

* N'écoutant que son courage (oui, j'avoue, c'est lui qui en a), il prend le chemin légèrement en pente vers la commune de Saint Triphon.

 

 

Une ruine pour moi  

* Il n'y a aucun panneau indiquant la direction vers un site construit, mais s'il a une origine médiévale, il sera en haut de la colline.

* Quelques minutes plus tard, des pierres se cachent derrière les grands arbres.

Vais je devoir me transformer en bûcheron

pour admirer cette ruine ?

* Oui, j'ai écrit "Ruine". De plus, c'est l'une des rares qui m'ait été de visiter en Suisse.

* Conséquence : Je vais prendre mon temps pour la regarder.

 

 

Est ce une simple tour de guet ?

* De loin, cette tour carrée ne me semble pas extraordinaire, pourtant mon instinct me dit de mieux "fouiller".

* En la contournant, je découvre un petit mur précédent la tour, il n'a aujourd'hui qu'un mètre de haut avec une végétation qui le cache (Décidément, cette ruine est très joueuse).

* Ce muret ne laissant que peu de place entre la tour et lui m'intrigue.

Ce donjon était il enchemisé (voir vocabulaire) ?

* Un peu plus loin je découvre d'autres morceaux de muraille.

* Cette ruine n'est pas une simple tour, mais le donjon d'un petit château.

  

 

La base

* En baissant les yeux vers la base de la tour, je remarque une curiosité de construction.

* Le mur est classique bien que très bien appareillé mais il est posé sur des pierres peu épaisses, elles même mises sur d'imposants blocs taillés.

* J'avoue n'avoir pas encore vu cette caractéristique architecturale.

 

 

Une énigme !

* Évidemment après le bas, le haut.

* Je lève les yeux, et je découvre un classique médiéval : une porte à 7 mètres du sol.

* Mais un détail me choque.

* Je vous donne un indice avec l'image de la porte sur la tour Colombine en France (lire l'article).

Avez vous trouvé ?

* Le mur de Saint Triphon comporte de nombreux trous de boulins (voir vocabulaire), mais curieusement aucun sous la porte.

Où se trouvait la passerelle d'accès ?

 

 

Sont ce des dents ?

* La tour mesure 18 mètres de haut.

* Il me faut un peu de recul pour observer la partie supérieure.

* Elle ne comporte plus de créneau, mais une petite archère droite identifie la construction au début du 13ème siècle.

* Ce qui est impressionnant, ce sont les corbeaux.

* Ils sont presque "intacts", et surtout très "longs".

* Aux pieds de la tour, ils forment une ombre "magique".

* Ils devaient certainement supporter d'imposantes hourds en bois (voir vocabulaire).

 

 

      L'intérieur :

* Hélas, cette tour est fermée au public.

*  Il me faut quitter ce site pour découvrir le prochain château, certainement celui d'Aigle.

* Avant de partir, j'admire la magnifique vue qu'offrent toujours les sites médiévaux.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Durant le Haut Moyen Âge, le territoire appartient au Roi de Bourgogne. (Il semble logique d'imaginer la construction d'une tour de guet, mais aucune trace le prouve).

* Vers 1180 (?), un chevalier nommé Humbertus semble posséder ce lieu et une fortification. Il est vassal du Comte de Savoie (voir liste des Comtes).

* En 1232, le Comte Thomas de Savoie échange les châteaux de Saint Triphon et Aigle contre celui de Chaillon.

* Vers 1238, le seigneur Gui de Saint Triphon est cité dans un texte.

* En 1338, le seigneur Guillaume de Pontverre donne le domaine de Saint Triphon au seigneur de Châtillon.

* En 1341, une famille Thone est citée comme vassal du Comte de Savoie.

* En 1367, il semble que le site soit habité par la famille Rovéréaz.

* En 1474, début de "la guerre de Bourgogne".

* Vers 1478, les Bernois attaquent le château, le pillent puis l'abandonnent. Il ne sera plus reconstruit.

* Au 19ème siècle, le site est fouillé et la tour consolidée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La ruine n'est pas ouverte à la visite. Le lieu est si beau et si ombragé qu'il est agréable de se reposer en admirant le paysage.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean+François+FEJOZ 01/05/2009 23:24

St Triphon, cela me rappelle un certain Prof.Tournesol...
Au fait le château de l'Ile Noire existe-t-il vraiment ? (Moulinsart a bien été inspiré par Cheverny !)Si oui, c'est en Ecosse évidemment !
JeF le Manant

Le Chevalier Dauphinois 01/05/2009 23:43


Curieusement, en visitant la ruine, mes oreilles se sont bouchées..... Est ce la malédiction du Professeur ?
.... L'Ecosse est une destination future, je ne pourais pas te renseigner avant 2011. Mais je connais des ruines Françaises ressemblant à celle de cette bd.


domi 01/05/2009 20:46

voilà un bon moment que je ne suis pas venue admirer tes ruines, je me rattrape aujourd'hui en déposant au bas de leurs murailles un brin de muguet pour te souhaite tout plein de bonheur bises

Le Chevalier Dauphinois 01/05/2009 23:45


Dans mes ruines et aux alentours, ce sont souvent orties et ronces qui m'accueillent... Hummmm, c'est plus agréable avec du muguet.
Pourquoi Dame Nature n'y a t elle pas pensé.


domi 21/11/2007 19:55

Ils utilisaient peut-être une tour immense pour accéder à la porte ;-))) qui serve également de passerelle à roulette - ok j'arrête de délirer - originale comme construction bonne soirée

Le Chevalier Dauphinois 21/11/2007 21:58

Je pense que si les constructions médiévales avaient été faites par des princesses (comme toi), elle auraient eu des couleurs merveileuses et de multiples fenêtres avec petits rideaux "tout mimi".  Pour la porte, il est possble qu'un pont volant (heu, non, pas avec des ailes) ait pu être posé qur la chemise.... mystère.

eleonore 20/11/2007 22:42

L'aigle, le Chevalier, la prairie..plus le Triphon...c'est beau tout ça...Que de monde, bon je me sauve...bonne soirée à toi...

Le Chevalier Dauphinois 20/11/2007 23:20

Comme tu le dis, cette ruine est peuplée..... (de fantomes ?)

siratus 20/11/2007 17:34

Hi, hi !
On a pas idée de s'appeler St Triphon !
Bien belles ruines cependant...
Heureusement que tu n'as pas pu ouvrir la porte, faute de passerelle...Il y avait peut-être un poisson-fantôme derrière !
Déjà nous avions un aigle, un cheval, un lynx, une colombine et des corbeaux ;)
Belle soirée, Le chevalier
Gros bisous :0010:

Le Chevalier Dauphinois 20/11/2007 19:32

Hihihihi, tu as raison belle Sirène, je n'avais pas vu le "zoo" dans ma prose, pris que j'étais à tenter d'expliquer ma passion et ma vision... hihihi..... Nous sommes tous les deux en compagnie de virtualité animalière !  Point de tournesol heureusement, sinon, ce Triphon Tournesol m'aurait fait passé pour Tintin... hihihi