1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 06:46

 

 

Département 09 - ARIÈGE

     Voyez vous le château fort ?

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Miglos est située à 90km au Sud de Toulouse, à 70km à l'Est-Sud-Est de Saint Gaudens, à 25km au Sud-Ouest de Montségur (voir son château) et à 20km au Sud de Foix (voir son château).

 

     Coordonnées du château :

42° 47' 48" N 01° 35' 25" E
 42.796767724°  1.5902535617°

 

 

 

Le château : 

L'extérieur :

Préambule

* Suivant les cartes routières ou de randonnées, suivant les livres ou les revues, suivant les sites web, cette ruine se nomme :

- Château d'Arquisat.

- Château de Miglos.

* Il semblerait que récemment, les spécialistes se soient mis d'accord pour la 2ème proposition.

 

 

Il est là basCette beauté médiévale me semble presque entière

* Au Nord-Ouest du village d'Arquisat, une verte colline porte une grise ruine.

* Au loin, elle ne fait pas grise mine, elle me quémande de la rejoindre.

 

 

L'approche

* A la base la colline, un petit parking demande au touriste (ou au castellologue amateur) de déposer son destrier puis de continuer l'aventure à pieds.

* La haut, le château fort se débarrasse de sa poussière matinale et s'apprête pour être admiré.

* Il semble composé :

- D'un haut et puissant donjon habitable.

- D'une tour carrée à l'angle opposé.

- De courtines ayant souffert du temps et des hommes.

 

 

 Le fantôme du rempart ou le rempart fantômeLes 1ers systèmes défensifs

  * La première défense d'un château de montagne est évidemment les à-pics.

  * La deuxième défense est le rempart. Ce dernier n'est plus qu'un fantôme.

  * Avec un peu d'attention, il est possible de comprendre/voir sa longueur, son épaisseur et ses fentes de tir.

 

 

Les autres systèmes défensifs

* Les tours sont cubiques, ce qui est surprenant pour un château fort du 14ème siècle.

* Elles sont solidement construites sur le roc.

* Elles possèdent des fentes de tir (archères ?) de faible hauteur.

* L'étage supérieur du donjon est agrémenté d'une belle fenêtre trilobée.

* Les courtines sont aussi pourvues de fentes défensives.

 

 Les tours me quémandent d'admirer leurs entrailles

Comprendre avant d'entrer

* Bien qu'en ruine, le site castral est encore majestueux.

* Pour mieux le comprendre, je consulte le plan réalisé en 1890 par Barrière-Flavy.

* Le plus fascinant semble être la partie Nord-Ouest.

* De suite, je m'y précipite.

 

 

L'intérieur :

Les défenses d'abord

* Un château fort, c'est d'abord une construction défensive.

* C'est donc avec ténacité que je recherche des fentes de tir.

Les voyez vous ?

* Elles sont à l'étage inférieur de ce pan de mur par exemple.

 

 

Le confortCette porte m'emporte dans les siècles passés

* Un château fort, c'est aussi un lieu de vie.

* Ce site fortifié ayant été détruit, brûlé puis abandonné, il n'offre plus de sculpture ni de décors.

* Pourtant, la construction de 600m² est une ruine passionnante. Avec un peu d'attention il est possible de voir :

- De hautes fenêtres au premier étage.

- Les traces d'encoche des poutres délimitant les étages.

- Des ouvertures pour les portes et axes de circulation.

* Des salles voûtées parfois borgnes (réserve, citerne, etc....).

 

 

Le trésor

* Si les traces de vie ne sont pas votre plaisir, je vous propose de regarder le trésor du château.

* La merveille est évidemment........ le panorama qu'offre beaucoup les ruines médiévales des collines.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - clic

 

 

 

Histoire du château :

* Au milieu du 12ème siècle, aménagement d'une construction fortifiée pour contrôler une partie de la vallée de Vicdossos.

* En 1160, Pierre de Miglos rend hommage au Comte (voir titre de noblesse) de Foix.

* En 1213, le seigneur de Miglos rend hommage au Comte de Foix (voir liste des Comtes) pour son château et ses terres.

* En 1272, suite à l'enquête des sites fortifiés du Comté de Foix, le château de Miglos est cité.

* Au début du 14ème siècle, à cause de sa grande ferveur à la cause Cathare (c'est ce que supposent les historiens) la famille Miglos est dépossédée de la seigneurie. Elle est donnée à la famille De Son.

* En 1320, Bernard De Son réaménage le château.

* En 1610, la famille Montant Miglos possède le site et les terres.

* Au 17ème siècle (à vérifier), le château est partiellement ruiné.

* Au 18ème siècle, le Baron Jean Louis de Montaut Miglos et sa famille habitent une résidence dans la vallée d'Arquisat.

* Vers 1792, les ruines du château sont la proie d'un incendie.

* Au 20ème siècle, le site ruiné appartient au Conseil Départemental de l'Ariège. Une association de sauvegarde est créée.

* En 1987, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible en dehors des périodes de fouille ou de consolidation.

 

 

Le ciel devient orageux, il me faut redescendre

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 09 Vers Menu châteaux de l'Ariège

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 03/07/2017 18:13

A h ! Tous mes neurones médiévaux sont bien
R animés, mirant ce lieu, c’est certain !
Q uel bel castel avez-vous déniché !
U n de ceux qui ne peuvent que faire rêver
I nstantanément, car dans chaque image
Z oom est sur une vision du Moyen-Âge
A rruiné certes, mais resté authentique.
T out, dans ce site, a un aspect magique !

M us en livre à ciel ouvert sont ses murs.
I l me plait que nous en fassiez lecture
G énéreuse, n’omettant aucun détail :
L es novices que nous sommes souvent « bataillent »
O ù vous décelez de suite éléments
S ignificatifs ! Deviennent très « parlants »

A lors vestiges, et d’antan brins de vie
R enaissent sous nos yeux… Je suis ravie
I maginer axes de circulation*
E tre grouillants d’une population**
G uerrière, mais peut-être aussi raffinée,
E tant, qui sait ? haut donjon habité…

C omme dans tout castel, différents niveaux
O bservés sont. Le premier, le moins haut,
M agnifique rangée d’archères détient.
T entative d’approcher se voyait bien
E ntravée par ces défenses, ô combien,

D angereuses… Autres étages aperçus
E mpreintes ont gardées d’éléments diffus…

F leure cet ensemble si bon le temps passé,
O ù prime image m’a de suite subjuguée !
I l m’a semblé être transportée au
X IIe siècle... Comme le voyage fut beau !

* vu par le lien « pour les portes ».
** je le sais, j’exagère un tant !

Le Chevalier Dauphinois 06/07/2017 19:00

* L'Ariège est terre de sites médiévaux souvent très ruinés.
* Je me suis régalé durant ma croisade de 2 semaines. Chaque jour une surprise étonnante se montrait au Chevalier !
* Il est vrai que certains d'entre eux, perdus dans les forets, sont moins qu’acceptables pour un blog.
* Celui-ci a toutes les qualités : Grands, entier d'un coté, ouvert de l'autre pour montrer les salles.
--> Un château parfait !

honorius 02/07/2017 20:28

Au temps de sa splendeur ce devait être quelque chose ce château ! Reste a imaginer l'ensemble et a admirer le magnifique paysage ! Amitiés du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 06/07/2017 19:01

* Comme vous les dites messire Honorius, un site défensif imposant il devait être. Quelle superficie avec ses remparts extérieurs !