12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 08:11

 

 

Quel magnifique spectacle à travers les arbres

Département :  07 - ARDÈCHE

 

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Gilhoc sur Ormèze est située à 45km au Nord-Nord-Ouest de Montélimar (voir son château), à 25km au Nord-Est de Le Cheylard (voir son château) et à 20km Ouest-Nord-Ouest de Valence.

 

   Coordonnées du château :

44° 59' 25" N 04° 38' 54" E
 44.990355°   4.648282°

 

 

 

Le château :

L'extérieur : Que voila un solide bâtiment fortifié

L'errance

* Après avoir visité de loin le château de Solignac, mon destrier m'emmène sur une route sinueuse.

* Soudain, ce merveilleux quadrupède, qui me porte et me supporte depuis des années, stoppe.

* A travers les arbres, apparait un site castral.

* Il est beau, il est magnifique, il est fascinant, il est.....

* Mais, je me dois de reprendre par le commencement.

 

 

Remparts ?

* Le château est posé sur une petite butte entourée de champs qui devaient être seigneuriaux il y a quelques siècles.

* Proche et en contrebas, une petite rivière coule.

* Il semble évidement que ce cours d'eau ne pouvait pas alimenter des douves.

Comment était protégé le château ?

* Je vois un indice ici.

* Mais la faible hauteur du mur, son épaisseur "ridicule" me fait penser à une reconstruction.

 

 

Hautes courtines, tours d'angle... Magnifique architecture !

Les tours

* La tour de gauche (au Sud-Est) possède de grandes ouvertures sur plusieurs étages.

* Avec un peu d'attention, je remarque que ce sont des canonnières avec un ébrasement pour tir vers le bas

* Au sommet, la construction en encorbellement est système d'aisance nommé : Les latrines.

* Conséquence : Le sommet devait être habité ou plutôt être la salle de guet.

** La tour de droite (au Nord), bien que ronde comme sa consœur, est différente.

** Elle arbore des consoles ayant porté un chemin de ronde avec mâchicoulis. La porte d'accès a été bouchée.

** Je suis surpris de ne pas voir de trace des mâchicoulis sur la gauche coté courtine.

*** La tour au fond, (coté Nord-Ouest) est surprenante par son petit diamètre.

*** Il semble que sa fonction soit une tourelle de guet.

*** Lentement je la contourne.

**** La végétation est dense et ne me permet que de voler rapidement une image sur...... une autre tour sur la façade Ouest.

**** Les mâchicoulis sous le chemin de ronde sont intacts.

 

 

Les courtines La courtine est protégée par les rondes tours d'angle

* Évidemment entre chaque tour, il y a les courtines.

* Pour le confort des habitants du site, les façades ont été adoucies, des fenêtres ont été percées.

* Les fenêtres aux dimensions différentes, les ouvertures bouchées trahissent une évolution de l'architecture sur plusieurs siècles.

 

 

L'intérieur :

La fin de l'un est le début de l'autre

* La propriété privée n'est pas ouverte à la visite.

* Je repars vers une autre aventure.

 

 

Conclusion

* Je vous ai un peu menti.

* Je viens de m'enthousiasmer pour un château construit au 17ème siècle, mais utilisant les pierres ainsi que l'emplacement (théorique) d'un château du moyen âge.

Acceptez vous cette traîtrise dans ce blog ?

 

 

 

Le diaporama du château est visible ici.

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 15ème siècle (?), construction d'un château défensif appartenant à 2 frères : Jean et Pierre des Boscs. Il semble qu'avec leur famille ils habitaient en ce domaine, mais il n'existe aucune trace de leurs habitats réels (2 résidences en une ?).

* Au 16ème siècle (suivez bien le récit, car les prénoms sont similaires) :

- Jean des Boscs a un fils nommé Antoine. Ce dernier donne naissance à un fils nommé Pierre.

- Pierre des Boscs a un fils nommé Bernard. Ce dernier a un fils nommé.. (heu... Pierre ?)

* En 1514, Jean des Boscs épouse Jeanne Gautier.

* En ???, Jeanne donne naissance à un héritier nommé : Pierre.

* En 1591, Pierre vend ses parts (ou son domaine) à son cousin Pierre.

Nota : J'espère ne pas avoir commis d'erreur dans tous ces prénoms identiques.

* Au 17ème siècle, le château est reconstruit par Pierre des Boscs.

* En 1672, Henri des Boscs, petit-fils de Pierre des Boscs, est assassiné par deux frères : Antoine et Jean Reboullet d‘Urbillac.

* Au 18ème siècle (1783 ?), la famille de Fay-Solignac, originaire de la région du Mézenc, achète le château.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. L'accès au sentier du château ainsi que la visite de l'intérieur sont impossibles. Veuillez respecter la tranquillité du site.

 

 

Ces vestiges de mâchicoulis sentent bon le Moyen Âge

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 13/05/2018 14:25

L e dicton nous dit que faute avouée
E st (devrait être) à moitié pardonnée…
S auf que mot « traitrise » avez employé !

B ien savez que venant d’un Chevalier
O n ne peut (pouvait) alors accepter,
S implement, sans dans les brancards ruer,
C e dérapage… fort bien contrôlé !…
S oit ! Vais-je une excuse vous accorder :

G rand’chance avez (!) que castel dévoilé
I ssu soit de construction plus âgée.*
L es murs diversement appareillés
H eur ont faire penser qu’ils ont été
O uvragés, pour certains, loin dans passé.
C e serait trace de médiévalité…

S ur les défenses qui sont affichées -
U ne « copie », certes, de leurs aînées -
R ien ne dirai-je, car les hôtes ont montré (

O u, peut-être était région « attardée »… ?**)
R espect pour simples et bonnes sécurités...
M audit n’aurez donc été qu’à moitié !
E t je rajoute ce qu’allez rétorquer :
Z one comporte trois castels listés
E t vouliez tous nous les faire partager…***

P our sûr, intention n’est mie à bouder
S i sur « le neuf » trop de temps n’y passez !****

* c’est dit dans l’historique (mais cela ne me suffit mie d’habitude et entraîne un vif courroux !), et je le pense aussi par ce que je dis ensuite (certains murs semblent très vieux comme sur l’image de la courtine du lien « aux dimensions différentes », ou je me fourvoie ? Et encore, mais cela ne compte pas tant pour moi, parce que ce castel a été reconstruit avec les pierres de l’ancien.
** le terme n’est pas joli, mais je n’en ai pas trouvé d’autre pour signifier que la Renaissance - du XVIe siècle - n’avait peut-être pas atteint le Vivarais à l’époque de la construction (tardive pourtant) du castel, comme vous le rappelez certaines fois dans vos articles, et comme je l’ai lu plus d’une fois dans mes grimoires : il y eu une 1ère Renaissance entre les XIIe et XIIIe siècle, en gros, quand les mottes castrales ont disparu au profit des châteaux de pierre un peu partout dans le royaume et les provinces ; puis il y eut « La Renaissance », celle de l’époque de François 1er, dont les effets ne se virent pas au même moment suivant les contrées, en gros toujours.
*** n’est-il point vrai que vous m’auriez répondu cela si je n’avais pas pris les devants ?… et il est vrai que l’on s’y perd aussi, en ce bourg de Gilhoc-sur-Ormèze avec 3 châteaux apparemment… mais : voir **** !
**** cela ne convient pas vraiment aujourd’hui, mais ça fera pour d’autres sites ! (je pense que je vous l’avais déjà dit, d’ailleurs, mais je ne me souviens plus où : il y a plusieurs castels dont un « neuf » : d’accord pour que vous en parliez rapidement dans un article sans qu’il ait son article propre car cela dépasse le cadre de votre blog !… je donne mon avis, c’est tout, au cas où vous auriez des absences de mémoire !... vous avez 800 ans… ce qui n’excuse pas tout !).

Le Chevalier Dauphinois 13/05/2018 20:25

* Comme j'adore vos proses !
* Elles me font sourire, rires, m'émerveillent et me poussent plus loin pour mes prochains écrits.
* Haaaaaaaa, quelle chance j'ai de vous avoir dans ce bateau des ruines poussiéreuses et des châteaux....
...... qui parfois débordent au 16ème siècle....
............. mais comme vous le dites, était ce la date de La Renaissance dans toutes les provinces ?
* Un de nos grands médiévistes, hélas décédé, a écrit que la Renaissance n'existe pas et que le Moyen Âge s'arrête au 18ème siècle.
** Ce château, à cause des arbres, m'a posé beaucoup de problème pour l'immortaliser.
** Son historique, à cause des variantes de famille et des prénoms communs, m'a posé beaucoup de problèmes.
** Il m'a fallu 2 mois pour finaliser cet article... car je le reportais pour en écrire un autre plus rapide, plus facile, plus ruiné.
** Ce château est mon défi.... et je constate que vous ne l'avez pas rejeté.
** Mon enthousiasme a effacé votre courroux. La puissance de la construction a grandi l'article.