10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 22:58

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

Ces pierres sentent la poussière médiévale

 

 

 

Le bourg :

     Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Beauchastel est située à 30km au Nord de Montélimar (voir son château), à 15km au Sud-Sud-Ouest de Valence et à 4km au Nord de La Voulte sur Rhône (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

44° 49' 40" N 04° 47' 48" E
 44.827841°  4.796026°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

La haut... sur la colline

* Au sommet d'une petite colline proche de la commune, une grise construction attire l’œil.

* De loin, elle semble protégée par un rempart.

* Mais de près, je constate que c'est un mur en pierre refait, sans archère, sans âme médiévale.

* En avant, le bourg castral se devine.

 

 

Voyez vous des systèmes défensifs ?

J'en reprendrai bien un doigt

* J'avance en direction du "doigt" pointé vers le ciel.

* Après une courte montée, une plateforme m'accueille.

* Presque au centre, isolée, une haute construction m'impressionne.

* Ma documentation affirme que ce fut le donjon.

* Avec sa forme carrée, il est fort probable qu'il date du 12ème siècle.

* Ne voyant aucune archère, ma supputation se confirme.

 

 

 

L'intérieur :

Épaisse ou grosse ?

* L'avantage d'une ruine, c'est qu'elle montre ses entrailles.

* En contournant le donjon, je vois l'épaisseur des murs.

* Ils font moins d'un mètre. C'est peu comparé à certains autres donjons.

* Mais il est important de comprendre qu'avec les gravas amassés depuis des siècles, la plateforme s'est élevé. Donc, ce que je regarde n'est pas la base de cette tour de repli.

 

 

Le vide est plein.... d'enseignement

* En un bond, je suis à l'intérieur.

* Cela ne signifie pas que j'ai sauté en hauteur pour atteindre la porte.

* Comme un coté du donjon a disparu, il est possible de voir les entrailles.

Que pouvez vous me dire sur cet intérieur ?

1 - Il n'y a pas de trace d'escalier intérieur.

- L'accès aux étages était possible par une échelle en bois amovible.

2 - Il n'y a pas de trous pour les poutres dans les étages inférieurs.

- Ces étages sont uniquement planchéiés.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction du château.

* En 1179, Odon, évêque de Valence, accorde l’usufruit de ce château à son neveu Odon de Retourtour et à ses héritiers. A charge pour eux de tenir Beauchastel en fief rendable de l’Église de Valence.

* Au 13ème siècle, une église castrale (?) est citée dans un texte.

* En 1224, Aymar II de Poitiers, Comte (voir titre de noblesse) de Valentinois, et son fils Guillaume reconnaissent tenir Beauchastel en fief rendable de l’Église de Valence.

* En 1244, Aymar III de Poitiers, Comte de Valentinois, ne rend pas hommage à Philippe de Savoie, évêque de Valence, pour plusieurs châteaux dont Beauchastel. Un arbitrage donne raison à l'évêque.

* En 1247, Hugues de Retourtour cède à son fils, Maurice de Retourtour, plusieurs terres dont celles de Beauchastel.

* Vers 1289, Odon et Armand de Retourtour sont seigneurs de Beauchastel.

* En 1592, le site castral est déclaré en ruine.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Bien que le site soit sécurisé, il est bien d'être prudent.

 

 

La nuit tombe, je vais dormir dans le château

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 19/08/2018 22:47

B ien peu du "beau chastel" est-il resté.
E t cependant sait-il nous faire rêver
A vec cette tour quasi borgne (je pense).
U n poste de guet sans grande puissance
C ertainement, mais dont l’emplacement –
H aut perché, les alentours dominant –
A bon escient avait été choisi.
S entinelle qui n’a plus aujourd’hui
T oute la splendeur, c’est vrai, attendue.
E st-ce dommage qu’ait été perdu
L ‘aspect premier. Le manque d’attributs

A menuise vision d’ensemble, pour sûr.
R ares sont vestiges des nombreux murs
D élimitant place d’antan. Avons
E rigé encore ce qui fut donjon.
C omme j’aurais aimé le voir entier,
H éritier d’un moment de notre passé
E n lequel il me siet moult m’arrêter !

N éanmoins, ai-je pu des songes faire
O ù tour maîtresse était parée pour guerre,
T enant force dans structure hermétique,
A ustère : jadis, était-ce un tant magique !

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2018 09:57

* Lorsque je pars en croisade dans une partie d'un département, je photographie obligatoirement tous les sites que j'ai cochés sur ma carte.
* Conséquence : Parfois le site est payant ou fermé ou inaccessible ou inexistant ou minimal.
* Ce château fait donc partie de la dernière possibilité.
* J'avoue qu'avec la chaleur, ma passion et le souffle médiéval, j'ai adoré visiter ce pan de mur ayant (presque) mon âge de Castellologue amateur.