5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 10:13

 

 

Département :  07 - ARDÈCHE

 

Sur les cartes, ce site est nommé : Le Fort !

 

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Banne est située à 50km au Sud-Est de Montélimar (voir son château), à 40km Ouest-Nord-Ouest de Florac, à 30km au Nord d'Ales et à 20km au Sud-Ouest de Vallon Pont d'Arc.

 

   Coordonnées du château :

44° 22' 10" N 04° 09' 22" E
 44.36945923°  4.1561740637°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Il est là bas !

* Depuis le Sud de la commune, sur une butte portant l'église, je vois au loin une curieuse construction divisée en 2 parties.

- A gauche, les vestiges d'une tour défensive parallélépipédique.

- A droite, un long bâtiment en ruine nommé : Le fort.

Sont ce les ruines que je dois visiter ce jour ?

 

 

Quel curieux site mélangeant plusieurs siècles d'architecture

Un plan pour comprendre

* Pressentant que ces ruines me seront hermétiques, je sors de ma besace 2 dessins explicatifs.

* L'aménagement des salles en vertical est décomposé comme ceci :

- Sous sol : Les écuries et les caves.

- Au rez de chaussée : Les communs.

- Au 1er étage coté Nord : Appartements du Comte et chambres du Roi Hérode.

- Au 1er étage coté Sud : Salle d'armes, salle de comédie et salle de réception.

- Au 2ème étage : Chambres et chapelle.

 

 

 

Un 2ème plan pour mieux comprendre

Si vous trouvez le numéro 33, vous avez gagné une visite gratuite chez le médecin* Le plan en coupe du rez de chaussée se décompose ainsi :

1 - Pavillon Ouest,

2 - Pièces d'archives,

3 - Cuisine,

4 - Salle à manger,

5 - Grand corridor,

6 - Début d'escalier 1er étage,

7 - Appartement des fermiers,

8 - Escalier principal,

9 - Escalier avec perron carré menant à la cuisine,

10 - Petite tour défensive,

11 - Grande tour défensive,

12 - Terrasse Nord (Les caves sont en dessous),

13 - Pièces Garde meubles,

14 - Entrée fer à cheval,

15 - Grande terrasse Sud (les écuries sont en dessous),

16 - Tour carrée défensive,

17 - Serre,

18 - Vignette : Terrasse plantée de vignes.

 

Voyez vous les vignes derrière le rempart ?

 

Des buttes très arasées

* Arrivé sur la plateforme portant les ruines castrales, de suite je me débarrasse de mon destrier dans les écuries dont les dimensions sont impressionnantes : 54 mètres de long et 8 mètres de largeur.

Note personnelle : Il est dommage que la plateforme soit transformée en parking. Il est si agréable de monter à pied vers ce site médiéval puis de désirer ses ruines.

* Je me rends d'abord vers la tour solitaire coté Ouest.

* De cette puissante construction défensive, datant certainement du 12ème siècle, il ne reste que de rares pans de mur. Il semble impossible de comprendre l'aménagement de la primitive tour.

** Je me retourne pour  voir le rempart entourant la vignette.

**  Les murs sont réalisés avec des pierres pauvrement équarries et de dimensions diverses.

** Le rocher ne semble pas avoir été taillé pour recevoir les pierres. Ces dernières s'emboîtent comme un puzzle.

** Le plus surprenant est que je ne vois aucun système défensif ni leur "fantôme".

 

 

 

La plateforme Nord est bien vide

L'intérieur :

Minimal et passionnant

* En un bond j'entre dans le château... très ruiné.

* Seule une partie du rez de chaussée existe et permet de comprendre le "luxe" du château.

* Vous êtes si intelligents mes merveilleuse lectrices et mes fabuleux lecteurs que vous avez de suite remarqué : La cuisine.

 

 

La tour vers la vue..... et réciproquement

* Toutes ces odeurs de poulardes farcies, de Côtelettes de chevreuil, panais, pommes avec coings sautés et de pain brioché m'ont mis en appétit.

Vous ai je déjà dit que j'ai l'imagination fertile ?

* Je décide de retourner en ville pour manger comme Gargantua.

* Mais avant, je regarde la grande tour Nord (11 sur le plan) puis je savoure le paysage.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1181, les quatre frères, Arnaud, Bernard, Astrog et Guigon de Bane font une donation à la commanderie Templière de Jalès. Ils sont certainement co-propriétaires du château (à vérifier).

* En 1222, Hugues de Bane (fils d'Arnaud) est cité dans un texte (à vérifier).

* En 1271, paréage entre 7 co-seigneurs (dont la famille de Bane).

* En 1275, Pons de Bane est cité dans un texte.

* A la fin du 13ème siècle (?), Pierre I de Bane (fils de Pons) est un des co-propriétaires du château.

* En 1320, Arnaud de Bane épouse Fernande de Castillon.

* En 1363, la famille Roure possède une partie de la seigneurie de Banne.

* A la fin du 14ème siècle, Bermond de Bane épouse Smaradje de Roux.

* En 1414, Bermond de Bane décède.

* En 1418, Smaradje de Roux décède.

* En 1429, Pierre II de Bane, fils de Bermond, épouse Mirande de Montjoc. Il est un des co-propriétaires du château.

* En 1464, Jean de Bane, fils de Pierre II, épouse Alix de Lussan. Il est est un des co-propriétaires du château.

* En 1472, un évènement extérieur au château aura une influence importante 30 ans plus tard. Guillaume de Beauvoir du Roure (dont la famille est co-propriétaire du château de Banne) épouse Urbaine de Grimoard, héritière et arrière petite-nièce de Guillaume de Grimoard, pape sous le nom d'Urbain V.

* Vers 1500, la riche famille Roure possède la totalité de la seigneurie de Banne.

* En ce 16ème siècle, la riche famille de Roure fait construire, probablement à l'emplacement du vieux château fort, une magnifique résidence.

* En 1608, par décret (à vérifier) royal (voir liste des rois), Jacques de Grimoard de Beauvoir du Roure devient le premier Comte (voir titre de noblesse) de Roure.

* En 1792, le château est brûlé à la suite de la conspiration anti-révolutionnaire du Comte de Saillans --> Voir cet épisode historique peu connu.

* Durant cette période trouble de la Révolution Française, le château est vendu (vers 1799 ?) par Denis Auguste de Grimoard de Beauvoir (cinquième Comte du Roure) à un marchand de bien. Le site est transformé en carrière de pierres.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur et des ruines est libre et gratuite. Les écuries sont parfois partiellement fermées pour cause d'exposition. Veuillez respecter ces vieilles pierres en ne montant pas dessus.

 

 

Du haut de ce château... je vois.. heu... les pyramides !

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 07

Vers Menu châteaux de l'Ardèche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 08/01/2018 13:01

B elle vue du ciel qui me fit moult rêver.
A u sol, ai-je un petit peu déchanté :
N ombreux murs, qui du haut apparaissaient,
N e sont visibles autant que je voudrais.
E t pourtant, castel a encore attrait.

V rai est que si détaillé plan offert
I ncite à aller chercher des repères «
V ivants » bien qu’un tant réaménagés.*
A insi cuisine nous avez dévoilée,
R iche toujours de bonnes senteurs d’antan.
A ux écuries, ai-je cru voir céans
I mportant rassemblement de chevaux,
S ymbole de la richesse du château.

A i-je aimé mirer reste de rempart
R éalisé pour que de toutes parts
D écouverte ne soit vignette. En lui
E st ce qui me plait : rudes pierres qui,
C ertes ne sont pas bien appareillées.
H eur ont-elles, cependant, me faire rêver,
E mblème de protection dans passé.

Ne puis-je oublier si long historique,
B eaucoup de noms rendant ce lieu magique.

* mais je me trompe peut-être bien… la cuisine semble avoir été refaite, « remontée ».

Le Chevalier Dauphinois 14/01/2018 20:41

* Ce rocher castral m'a amusé par son contraste entre un château récent et site médiéval.
* Les deux châteaux étant en ruine, deviner l'un et comprendre l'autre fut un parcours amusant.
* Bien que la plus grande partie des ruines ne soit pas médiévale, l'ensemble est amusant et didactique.
* D'autres curiosités du Vivarais s'afficheront prochainement, parfois entières et d'autres fois... presque invisibles.