14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 07:25

 

 

Département 82 - TARN et GARONNE

 

 

Laisse moi devenir.... l'ombre de ton ombre

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Dunes est située à 50km à l'Ouest de Montauban, à 20km au Nord-Est de Lectoure et à 18km au Sud-Est d'Agen.

 

   Coordonnées du château :

44° 04' 36" N 00° 44' 37" E
 44.076811°  0.743860°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Vocabulaire 1

* Sur les anciennes cartes, le site est noté : Turras.

* Sur les cartes récentes, le site est nommé : Le Turas ou Turas.

 

 

Vocabulaire 2

* Contrairement à ce qui est souvent notifié, les Templiers ne possédaient pas des commanderies.

* Commanderie est le mot donné par les Hospitaliers aux constructions qu'ils ont récupérées après la dissolution de l'Ordre du Temple.

* Pour les Templiers, le nom officiel de ce type de construction est : Préceptorerie.

* Donc, je vais vous faire découvrir non point une commanderie agricole (comme lu trop souvent dans les sites web) mais une préceptorerie agricole.

 

 

Un extérieur SUD plein d'enseignement

Les Templiers eurent leur temps plié.... par le Roy

* Dans le lieu-dit nommé Soubsol proche de Dunes, un embranchement vers le Nord m'amène sur un parking.

* Je laisse mon destrier brouter la délicieuse herbe de ce début du printemps puis je me dirige vers un sentier.

* Soudain, un mur m'arrête !

* Ne riez point, ce n'est pas sa faible hauteur qui me bloque mais sa présence...... montrant que le site castral est immense (ou presque).

* Proche, il y a un trou recouvert d'une grille.

- La légende prétend que les Templiers, refusant de se faire arrêter par les soldats du Roy (de France ou d'Angleterre), ont sauté dans le puits avec leur trésor.

- Vous lisez bien...... Le trésor des Templiers serait ici !

* N'étant point intéressé par l'argent ni l'or, je me retourne pour découvrir le château.... presque entier.

 

 

La tour... prends garde... j'arrive !

* L'analyse de l'extérieur doit toujours s'effectuer en premier :

- D'abord pour ne pas être influencé par les détails intérieurs (deviner, comprendre est un des plaisirs d'un castellologue, même amateur).

- Ensuite, pour se transporter dans l'époque médiévale, comme un visiteur ou un vil bandit tentant d'entrer.

 

 

L'enquête commence

* La façade Sud est composée de pierres aux dimensions diverses mais à la taille correcte. J'y vois un trou situé en hauteur.

- Je subodore que ceci fut un puits de lumière.

Avez vous remarqué l'absence d'archère ?

* La façade Est m'informe que ce haut vestige fut une tour carrée.

- La base est plus épaisse.

Était ce pour la solidité ou éviter le travail de sape ?

- A gauche, en partie haute, l'ouverture verticale ressemble à un puits de lumière.

- A droite, vous avez évidemment remarqué l'imposante construction en encorbellement. Ce sont bien sur les merveilleuses latrines.

* Le mur arraché à droite possède en hauteur une ouverture de lumière.

 

 

Que voila belle ruine qui me fait vibrer de bonheur

L'intérieur :

Rapide tour d'horizon

* Lentement je contourne le site pour admirer ses entrailles depuis sa face Sud-Ouest.

* Puis je regarde l'intérieur coté Ouest.

* Et enfin j'admire ce riche vestige coté Nord.

* Oups... derrière votre écran je vous sens perdu. Voici un croquis pour mieux comprendre.

 

 

Détaillons.... les détails

* Le mur partiel coté Nord est en réalité... un mur intérieur de séparation.

- Il comporte un vestige de baie.

- Cette ouverture est un "fantôme" de porte permettant le passage de la tour à la pièce du bâtiment annexe.

Avez vous remarqué qu'un coté comporte un linteau

mais l'autre, un départ d'arc plein centre ?

* En face, dans la tour coté Sud, je vois..... heu....

- Une sorte de banc, une coussiège (voir vocabulaire) mais.... sans fenêtre.

- Pourtant, sur la droite, il y a un piédroit.

Était ce une cheminée et un banc sur sa gauche ?

Avez vous une réponse à ce mystère ?

- Sur la droite, je vois le puits de lumière que j'avais identifié auparavant.

* Dans la tour coté Est, les ouvertures sont fascinantes et reconnaissables.

- A droite, une ouverture de lumière.

- A gauche, les latrines que je vous avais montrées ici.

Avez vous remarqué le retrait du mur

pour soutenir un plancher de cette imposante salle ?

 

 

Que voyez vous de remarquable sur ce mur ?

Une dernière curiosité

* Précédemment, je vous ai montré :

- Un passage entre la tour et la salle du bâtiment annexe.

- Au même étage de cette tour, des latrines.

- Puis, peut être, une cheminée.

- Et enfin, les supports d'un plancher.

Quelle fonction pouvait avoir cette salle ?

* Si la réponse est une aula ou la salle des repas....

.... Vers où menait le passage ?

* Vous êtes si perspicaces hoooo mes merveilleuses lectrices et mes fabuleux lecteurs, que vous me répondez :

- La cuisine !

* C'est que j'imagine en voyant l'évier (au dessus du puits de lumière).

Vous ne me croyez pas ?

* Voici la preuve sur le croquis.

 

 

Je vous abandonne ici

* Il est temps pour moi de comprendre l'architecture globale du château.

* Je vais m'assoir puis réfléchir en regardant les vestiges.

* Avant de vous quitter, je vous offre le plan de cette préceptorerie agricole.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle (à vérifier), construction d'une fortification par l'Ordre du Temple.

* En 1998, la municipalité achète les terres (ainsi que la ruine) pour aménager un espace de jeux pour enfants et de pique-nique.

* A partir de 1998, la ruine est consolidée, des fouilles sont organisées.

* Vers 1999, le puits des Templiers est découvert. Il a un diamètre de 2.5m et une profondeur de 10m. Après de longues et minutieuses fouilles, les archéologues n'ont pas trouvé le trésor des Templiers, ni des ossements.

La légende serait elle fausse ?

* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Bien que la tour ait été consolidée, soyez prudents proche de la ruine.

 

 

Je vois l'infini.... et même au delà

 

Vers liste
châteaux des Templiers
Vers liste châteaux des Templiers   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Tarn et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 16/09/2018 17:43

T ant peu de ruines sont restées ici !
U n reproche serait-ce ? Que nenni !
R avissants sont les vestiges qu’offrez,
A ussi vos écrits sachant expliquer
S i bien ce qu’ont pu déceler vos yeux

D ans ces quelques murs. Nous sommes heureux !
U n voyage dans très lointaine Histoire
N ous faisons grâce à vous. Apercevoir
E lements tels qu’arcs de porte, latrines,
S uperbe évier indiquant la cuisine,

T oujours m’émeut : la vie ne semble mie
A rrêtée s’être parmi ces « débris ».* «
R epues » d’antan sont ces parois de pierre
N ous contant moments de paix ou de guerre.

E t Templiers auraient pu ajouter
T rès grand frisson si les avais-je aimés…**

G uère de doute qu’est une ouverture,
A mon avis, mystère du Sud mur.***
R iches assez Templiers du pays
O nt été pour se créer un abri****
N aguère, même si ne fut très défendu.*****
N ous savons qu’était dans un « coin perdu »
E n mirant du ciel magnifique vue…

P aradis pour neurones médiévaux
S ite est, pour sûr ! L’ai-je trouvé très beau !

* je le sais, le mot n’est mie joli, mais pour la rime il m’allait bien…
** ce n’est pas que je ne les aime pas : cela dépend de l’époque, du lieu et de quels Templiers l’on parle, suivant ce qu’ils ont fait… ou non… Mais, je préfère, vous devez commencer à le savoir, les Hospitaliers.
*** un piédroit de cheminée se trouverait à l’avant, pas au fond de l’âtre qui repose sur le mur donnant à l’extérieur… et le piédroit, ici, repose sur le mur côté extérieur…
**** en plus des bâtiments agricoles.
***** du moins, il semble qu’il n’ait mie été très défendu.

Le Chevalier Dauphinois 16/09/2018 18:24

* Devant ce site, aux restes vraiment minimaux, j'ai souhaité faire une sorte d'initiation à la lecture d'une construction médiévale.
* Évidemment je sais que je ne suis ni universitaire, ni archéologue, ni un spécialiste renommé. Mais en expliquant "Comment voir et comprendre une ruine" j'ai pensé que cela plairait.
* Peut être ai je écrit quelques fadaises ?
* Qu'importe !.... Mon article est un apprentissage à la compréhension d'une ruine.
** Même si un site castral est petit, composé de quelques pierres, il est toujours (du moins très souvent) possible de le comprendre.
** J'avoue que je suis plus heureux, seul, dans le silence, face à ce type de construction que devant un immense château entier.
** Est ce que mon coté "Dauphinois des montagnes" oriente mes choix ?.... Certainement.
.
* Et puis, ce château est peu montré sur le web... ou plutôt peu expliqué. En tant que Chevalier, je me devais de réparer cette injustice.