6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 07:50

 

 

Département 74 - HAUTE SAVOIE

 

 

Il faut sauter la haie... pour séduire la belle !

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Lovagny est située à 45km au Nord de Chambéry, à 40km au Sud de Genève et à 10km à l'Ouest d'Annecy (voir son château).

 

   Coordonnées du château

45° 53' 57" N 06° 02' 21" E
 45.899136°  6.039274°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Avant propos

* Je suis amoureux !  

* Je ne sais point si objectif je vais être dans la narration de cet article car Cupidon  m'a frappé à Montrottier.

* En vos yeux derrière l'écran, je sens poindre la question :

"Chevalier, tes yeux brillent ils pour cette construction ?"

* Que nenni.

* En ce château il y a une "guideuse" aux cheveux de feu, aux mains qui virevoltent en narrant l'historique, aux mots si proches des miens..... que j'ai cru m'entendre.

* La damoiselle parfaite est là, devant moi........ mais........ je suis transit ! blush

 

Que c'est beau un château avec une belle 'guideuse' !

 

L'histoire de la rencontre commence ainsi

* Sur la demande de mon Dauphin (voir liste), j'erre en terres Savoyardes pour espionner les fortifications de mon ennemi médiéval avant notre invasion (victorieuse) prochaine.

* Ce château posé sur une colline semble puissamment défendu. De plus avec son haut donjon, il va voir de loin les armées Dauphinoises.

* Derrière un premier rempart arasé puis un deuxième avec de rondes échauguettes d'angle, le château coté Sud comporte :

- Sur la droite (avec les échafaudages), la tour des religieuses avec une fine échauguette dans l'angle.

- Au centre, un donjon avec chemin de ronde défensif et mâchicoulis (voir vocabulaire).

- A gauche, les logis des Comtes et Chevaliers encadrés par une puissante tour défensive et une tour d'angle.

* Lentement j'avance en rampant dans l'herbe, mais les "Maudits Savoisiens" ont laissé en liberté des centaines de bêtes féroces aux cornes acérées et à la bave aux lèvres.

* N'étant point un matador (mais un Chevalier) je vais être plus brave en espionnant le château par l'entrée principale.

* Je ne le sais point encore, mais derrière le donjon........ cachée est...... ma promise.

 

 

Une topur-porte arasée avec des modernisations

Elle est proche.... mais je ne le sais pas

* Depuis les dernières maisons du bourg, il faut monter, monter, monter......

* Soudain, un bâtiment de ferme très modernisé.

* J'entre puis je donne quelques piastres Dauphinoises à un barbu Savoyard puis je m présente devant une curieuse entrée.

* La tour-porte (c'est ce que je suppose) a perdu sa hauteur, sa bretèche, son double ventail, sa herse et peut être..... son pont levis.

* Pourtant, en retrait par rapport au deux "tours" avancée l'encadrant, cette porte est classique au moyen âge.

* Elle est accompagnée par des façades plus récentes montrant :

- De jolies fenêtres.

- Des fentes que je pressens être plus pour la lumière que pour des archers.

- Une échauguette d'angle faisant le pendant celle vue sur la tour des religieuses (qui se situe d'ailleurs à ma gauche).

* Lentement j'avance le plan à la main.

 

 

L'intérieur :

Je suis nez à nez avec elle !

* En entrant, c'est le choc !

* Elle est là, devant moi....... et moi, si petit...... émoi, si grand !

* Je veux l'enlacer, la serrer, la pénétrer. surprise

* Heu.... je ne parle point de "Ma guideuse" mais de la tour maitresse.

* Il me faut visiter ses entrailles.

Comment entrer ?

*  Comme pour tous les donjons, l'entrée n'est pas en bas mais à quelques mètres du sol, accessible par une passerelle.

 

Sont ce des coeurs tombant des mâchicoulis ?

 

Je vais vous la décrire !

* Hooo, toi, ma belle, ma merveille, ma sublime..... Pardonne moi car je me dois de donner tes mensurations. blush

- Hauteur : 36 mètres.

- Périmètre à la base : 30 mètres.

- Epaisseur du mur à la base : 3 mètres.

- Epaisseur du mur au sommet : 1,5 mètre.

- Nombre de marches : 93.

 

 

La vieille est si jeune.... Elle est parfaite !

* C'est essoufflé que j'arrive en son sommet car cette belle m'a fait marcher.... avec toutes ses marches.

* Le spectacle est à la hauteur de l'effort :

- Un rond chemin de ronde.

- Des fentes défensives parfaitement fendues.

- Des ouvertures ressemblant à deux yeux autour d'un nez.

- Une vue sans limite......

    ......... mais j'avoue que ma limite est son large bassin (hummm, quel bassin féminin !).

 

 

Elle est chaude, mais distante, Elle est défensive et accueillante

Elle s'ouvre encore plus à moi !

* Je suis si heureux de l'avoir rencontrée que je vole, je vole, je vole.

* Curieusement, je suis dans un autre bâtiment alors que je ne me souviens plus d'avoir descendu les marches.

* Cette vaste salle ressemble à une aula.

* Le bois et la pierre se marient magnifiquement....... Just married.

* Les fenêtres à coussiège invitent le visiteur à lire des textes du Bel Amor.

* La cheminée permet de réchauffer nos corps après avoir épuisé nos sens.

 

 

C'est à ce moment où j'ai perdu tous mes sens !

* Proche du donjon, une voix parfaite raisonne en mes oreilles.

* La douce et belle Savoyarde (me) quémande de la rejoindre pour la visite commentée.

* Ses mots volent comme des colombes. Elle (m') explique la raison des objets dans les vitrines et sur les murs, la fonction des salles.

* Ses mains posent des questions aux visiteurs, mais je ne vois que ses yeux.

* Elle parle des Maçons.... Mais j'entends qu'elle veut une maison pour nous deux.

* En sa présence je me sens désarmé.

* Lorsqu'elle (me) montre une corne de Licorne....... Je comprends que c'est l'abondance de mon amour (dans une corne) qu'elle veut.

 

 

La vie à ses cotés doit être grandiose !

* Voici comment je vois les salles en sa présence.

  

La salle des Chevaliers est.... évidemment mienne !

Il y a peu, le propriétaire écrivait et mangeait en cette salle.... historique

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction de la tour (curieusement nommée) des religieuses. Le but de cette maison forte est de contrôler le passage sur le Fier, chemin entre Chambéry et Genève. Le site est (serait) possession du Comte de Genève (voir liste).

* Au 14ème siècle (?), construction du logis des Chevaliers et de la salle des gardes.

* En 1425, le château est possession du Duc (voir titre de noblesse) Amédée VIII de Savoie (voir liste).

* En 1427, le château est possession de la famille de Menthon (voir liste).

* Au 15ème siècle, construction de l'imposant donjon cylindrique sur la demande de Pierre de Menthon-Montrottier. Sa fonction : Marquer la puissance du propriétaire du site fortifié. Construction ou aménagement de logis coté Ouest (salle des Comtes ?).

* Vers 1792, les Révolutionnaires Français s'emparent du château puis saccagent certaines salles. Le donjon est partiellement arasé. Le site est vendu comme Bien National.

* Vers 1799, le site est possession de la famille Dufour.

* En 1839, la famille Rochette possède le château.

* En 1876, la famille Frèrejean, industriel de Lyon, achète le château.

* Au 19ème siècle, le sommet du donjon est reconstruit.

* En 1906, Léon Marès achète le bâtiment puis l'aménage, C'est ce riche collectionneur qui a façonné les salles si extraordinaires de ce château.

* En 1916, par testament, monsieur Marès lègue le château et les terres à l'Académie florimontane.

* En 1919, le château et ses collections sont classés aux Monuments Historiques. Peu de temps après, le site historique est ouvert à la visite.

* En 1935, les jardins et certains terrains du château sont inscrits aux Monuments Historiques.

* En 1987, certains bâtiments annexes du château sont inscrits aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est possible depuis le parking, la route et le sentier. La visite de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les horaires.

 

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Il est fort, ce château... Fort fort et fort beau !

 

      Vers menu des châteaux de Haute Savoie

Vers Menu châteaux de Haute Savoie

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 03/05/2020 18:11

M irer castel de loin m’a fait penser,
O ui, quasi à un de conte de fées…
N ‘est-ce point pour cela qu’avez ici
T rouvé Princesse ? Lors, fûtes transi !
R apidement, très enamouré d’elle
O n vous vit… Or, avant d’atteindre belle,
T ant d’autres merveilles avez connues.
T outes ne sont mie « restées dans leur jus »,
I l est vrai, mais certaines ont gardé
E mpreinte véritable du passé :
R emparts : non ; sont arasés trop, pour sûr.

L es échauguettes, elles, ont fière allure.
O n sent vieillesse, aussi, en quelques tours,
V isibles toujours défensifs atours.
A u donjon, revient la médaille d’or !
G rande puissance se révèle encore.
N ous voyons qu’à ce point avez trahi *(
Y vois-je inconstance, ou bien… « boulimie » !)

H élas, princesse, vous précipitant,
A u pied d’une maîtresse là montrant
U ne silhouette aux mensurations
T rès excitantes… pour vous ! Emotion
E st digne, j’avoue, de la construction…

S es entrailles reflètent temps passé
A u confort, en ce lieu, très épuré.
V oilà pourquoi j’aime cet intérieur,
O euvrant à donner aisance et chaleur.
I l s’avère qu’après, votre promise
E st apparue… visite fut exquise…**

N ous avez laissé voir tous ses « dessous ».***
O ui, quelques uns ont bien un charme fou…
T outefois, y en eu trop par endroits, ****
A mon avis… (n’est-il que mien, ma foi…)

B ien évidemment, escalier m’a plu.
E st-ce un détail dont sont vraiment « mordus »
N eurones médiévaux !… Est authentique,
E t semble aller au paradis… magique !

P ar aspect massif, sur lui-même clos,
S ait révéler grand pouvoir, ce château.

* pour un moment, c’est vrai… !
** pour vous !
*** dessous de votre maîtresse, pas de votre amoureuse du jour, bien sûr !
**** : trop = trop d’éléments exposés dans certaines salles (= trop chargé, le décor) et trop récents, pour moi.

Le Chevalier Dauphinois 03/05/2020 19:57

* « Boulimie » !
* Voila le mot qui me définit.
-- « Boulimie » de visites castrales,
-- « Boulimie » d'églises fortifiées,
-- « Boulimie » de photos à faire,
-- « Boulimie » de rédaction d'articles,
-- « Boulimie » de belles rondeurs,
-- « Boulimie » d'amoureuses ..... heu..... que vais je répondre ?
* Un Dauphinois peut il épouser (même pour un soir... hooo) une Savoisienne ?
* Par le passé, il y eut quelques unions entre ces 2 provinces ennemies......
........ donc, "MA guideuse"...... n'est point interdiction ni péché.
* Mais je vais quémander à nostre Dauphin de ne point attaquer ce château......
........ puisque par épousailles, à moi il sera.
Nota : Les « dessous » de mon amoureuse, après le mariage, j'en lancerai un (la jarretière ?) du haut du donjon.
.