18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 08:50

 

 

Département 73 - SAVOIE

 

 

 

 

Quel magnifique paysage multicolore

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Sainte Hélène sur Isère est située à 35km à l'Est de Chambéry (voir son château) et à 10km au Sud-Ouest d'Albertville (voir sa cité fortifiée).

 

 

   Coordonnées du bourg

45° 36' 38" N 06° 18' 59" E
 45.610607°  6.316428°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Le short n'est pas ma vie

* La Savoie est terre de hautes montagnes, de vallées verdoyantes et de plaisirs de randonnée.

* C'est donc avec la casquette de marche, les mollets à la vue de tous et les yeux protégés d'une paire de lunettes que j'erre, la pâquerette aux lèvres.

* Soudain, mes poils de castellologue amateur se dressent, un frisson de Chevalier et Dauphinois marque mon échine si musclé.

Construction médiévale y aurait il sur la rive gauche de la rivière Isère ?

* Il me faut de suite enfiler mon armure de découverte.

 

 

Quelle magnifique tour d'angle accrochée à ce logis

Elle est ronde ! 🤩

* Devant moi, dans la pente, une construction survolant les petits bâtiments m'émerveille.

* Dans un angle, ce château arbore une ronde tour défensive mesurant 6 mètres de diamètre pour 25 mètres de haut.

* Certes, son crénelage a disparu ainsi que ses mâchicoulis (voir vocabulaire), mais elle possède toujours des archères droites.

Voyez vous le fantôme d'un encorbellement dans l'angle ?

* Hummm.... cela sent les latrines. 😝

* Il est rare qu'une tour soit seule......

...... pensez vous qu'il y en ait d'autres ?

* Pour le savoir je quémande à mon satellite (engin que j'emporte toujours avec moi évidemment) une vue :

- Trois angles arborent une tour.

Pourquoi n'y en a-t-il point 4 ?

 

 

Un bâtiment en longueur

* Derrière la tour, sous un toit moderne, je vois une linéaire construction.

* En voyant toutes ses fenêtres à meneaux en croix, je pressens que ce fut une des 4 ailes du logis.

* En observant attentivement cette façade je remarque :

- Quatre niveaux.

- Chaque étage possède plusieurs fentes verticales défensives.

- Le dernier étage possède des triple consoles, fantôme des mâchicoulis.

 

 

L'autre angle

* Tout en respectant la propriété privée, mais en rampant comme un Dauphinois à la conquête du Duché, j'approche de l'angle Nord-Est (celui ne possédant pas de tour).

* Je ne vois pas de pierre d'arrachement (pour une tour disparue), ni de pierre d'attente (pour une construction non réalisée).

* Le parement d'angle est propre, les consoles pour mâchicoulis sont parfaitement posées.

* Le mystère de la quatrième tour est entier. 🤔

 

 

Lumière et défenses se jouent du temps qui passe

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée est habitée. Elle n'est pas visitable.... surtout pour un ennemi Dauphinois. 😆

* Je repars vers une nouvelle aventure en terres des Ducs.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1252, le Comte (voir titre de noblesse) Amédée IV de Savoie (voir liste) donne la seigneurie et son château à son frère Boniface, archevêque  de Cantorbery (voir liste).

* En 1255, le seigneur Pierre d'Aigueblanche rend hommage à Boniface pour son château.

* Vers 1350 (?), la seigneurie est possession de la famille Varex ou Varax, compagnon d'arme du Comte de Savoie.

* Au milieu du 14ème siècle, après le décès du dernier membre de la famille Varex, la seigneurie échoue à la famille La Chambre.

* En 1454, la famille Seyssel possède le site suite au décès sans enfant (à vérifier) du dernier La Chambre.

* Au 17ème siècle, des modernisations de confort sont réalisés.

* Vers 1792, les Révolutionnaires s'emparent du site et arasent tours et logis (à vérifier).

* Durant plus de 2 siècles, le châteaux changent souvent de propriétaires.

* En 1940, le château est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est possible depuis les routes du bourg. La visite de l'intérieur est impossible.

 

 

Une résidence du 21ème siècle dans une base médiévale

 

     

Vers Menu châteaux de Savoie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pierrote 21/03/2021 10:38

S i je suis honnête, j’avoue :
A ssurément a charme fou, «
I nné »* ronde tour présentée.
N on, veste je n’ai retournée !**
T out sent le doux parfum d’antan,
E t tant pis si n’est de mon camp !**

H eur avons ne mirer qu’anciens
E léments du lieu : merci bien !
L es archères droites me seyent ;
E lles sont, oui, toujours merveille !
N ‘oublié-je latrines chères
E n vostre cœur ! Ne sont guerrières :

S oit ! mais reflètent pans de vie (!).
U ne ouverture haute je vis :***
R este d’entrée de ce bâti ?…

I l semble une tour, là, manquer.
S ûr qu’ennemis ont échoué
E n cette construction !****
R avie je suis ! Une omission
E t… « tordue » la réputation !****

P uis-je ajouter que sont fort beaux,
S ur ultime image vos mots.

* je veux dire : authentique, sans remaniements, même s’il manque des attributs « premiers ».
** puisque cette tour est savoyarde, donc ennemie !
*** sur plusieurs de vos images de la tour.
**** là, je ne suis plus honnête du tout… mais, la guerre, c’est la guerre !… on doit bien trouver des défauts aux ennemis, ou, du moins, à leurs castels !

Le Chevalier Dauphinois 21/03/2021 20:55

* Il est vrai qu'espionner les Savoisiens en Savoisie, est une activité dangereuse.
* Comprendre leurs constructions pour une invasion Dauphinoise prochaine est un de mes buts (le principal ?).
* Heureux je suis que vous ayez compris ma mission et mes interrogations.....
...... car je suis certain que ruse il y a dans l'absence de la quatrième tour.