13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 08:50

 

 

Département :  68 - HAUT RHIN

 

 

 

Je pressens que la visite va être fascinante et mystérieuse !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Wettolsheim est située à 35km à l'Est de Gérardmer, à 10km au Sud de Kaysersberg (voir son château) et à 7km au Sud-Ouest de Colmar.

 

   Coordonnées du château :

48° 03' 08" N 07° 16' 29" E
 48.052454°  7.274969°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Les muscles au service de l'intelligence

* La température est idéale pour marcher, donc...... je marche.

* N'étant pas un adapte de l'activité avec des chaussures à pointes ou à crampons pour courir ou gesticuler en rond dans un stade, ma marche a un but :

- Visiter un château posé sur une colline à 420 mètres d'altitude.

* C'est donc en chantant que je monte, monte, monte.... vers lui.

 

 

C'est au pied du mur que l'on voit...... le marcheur

* Devant moi, une masse volant au dessus des arbres.

* Le château est entouré d'un rempart "trapézoïdal"  dont je devine (le fantôme) d'une ronde tour flanque coté Est.

* Derrière, le château de forme rectangulaire semble composé de 2 parties :

- A droite, coté Nord, un logis.

- A gauche, coté Sud, un donjon "carré".

 

 

Curieuse architecture

* A ses pieds, mes yeux sont fascinés par les pierres, mais mon cerveau est questionneur..... et...... répondeur :

- Sa position ne semble pas stratégique, donc ce n'est point un site de surveillance.

- Ses dimensions n'en font pas un château de Grand Seigneur......

  ..... pourtant les pierres des courtines sont correctement taillées.

- Les pierres à bossage dans les angles semblent plus décoratives que fonctionnelle pour la défense.

-- Décoration pour un château de garde, cela est curieux.

* Hélas, le site a été arasé. Je ne peux pas voir si crénelage ou mâchicoulis (voir vocabulaire) existaient.

* Le rempart extérieur ne montre que des archères droites au premier niveau.

* L'étage supérieur semble posséder des fenêtres de confort.

* Il me faut de suite vérifier cela en entrant par cette porte....... curieusement peu défendue.

 

 

 

L'art de vivre est partout !

L'intérieur :

Mixité architecturale

* En entrant presque au centre du château, je vois un "monde" divisé en 3 parties :

- Sur la gauche, le puissant donjon quadrangulaire.

- Devant moi et à droite, en partie basse, le niveau défensif avec des archères droites avec un faible ébrasement.

- Au dessus, l'étage de confort.

* Dans cette salle, deux particularités :

- Il n'y a plus de plafond (vous l'avez remarqué).

- Un épais mur (axe Est-Ouest) séparait les pièces.

 

 

Le confort.... médiéval

* Cette aula, puisque tel est le mot qui me semble le plus approprié, est au niveau supérieur.

* Elle possède de nombreuses fenêtres à coussiège double.

* Pour avoir chaud, il fallait une cheminée dont je devine la position avec ce piédroit sculpté.

 

 

Le donjon

* Je contourne la tour maitresse.

* En un bond, je suis devant la porte pourtant située à plusieurs mètre du sol (heu... en réalité j'ai pris un escalier moderne en fer).

* Puis, dans le donjon, je grimpe l’escalier en colimaçon.

* Du sommet, je vois :

- La surface de l'aula avec son mur de séparation.

- Le mur avec les fenêtres à coussièges et les archères.

- Et le panorama magnifique.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au début du 13ème siècle, construction du château par une famille nommée Hagueneck, vassale de l'évêque de Strasbourg (voir liste).

* Au début du 14ème siècle, le château est attaqué puis incendié (à vérifier).

* Au milieu du 17ème siècle, durant la Guerre de Trente Ans, le château est attaqué, pris puis pillé et enfin abandonné.

* A la fin du 18ème siècle, les Révolutionnaires réquisitionnent le site en ruine puis le vendent comme Bien National.

* En 1923, le site est classé aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible à vos risques et périls car une ruine, même consolidée, est toujours fragile.

 

 

De ce donjon, je vois.... heu... La Chine !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 68

Vers Menu

châteaux du Haut Rhin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 14/11/2020 18:13

H alte là, Ô Mon trop preux Chevalier !
A viez besoin, à votre âge, grimper
G rande colline, et de plus armuré ?
U n site, en plaine, dans autre contrée
E ut été bien, et pour votre santé
N ous n’aurions eu de souci ! Vous avez
E té imprudent si loin voyager !
C ertes, bon destrier vous possédez :
K ilomètres - ou lieues - sait « avaler »… «

W haou ! », pensiez que j’allais m’exclamer ?
E tes fort optimiste ! Me changer
T rès difficile est-ce, bien le savez…
T outefois, je ne vais tout renier.
O n a déjà moins cet aspect rosé,
L equel je déteste. Archère mirée,
S urtout de l’intérieur, m’a contentée.
H eur n’a t-elle, cependant, allongée
E tre autant que, oui, je l’aurais aimé…*
I mmédiatement, voyant escalier,
M e suis-je dit : enfin Mon Chevalier

A moi, ici, a peut-être songé !**
L a vue de ces ouvrages, leurs degrés
S ont, à mes yeux, paradis approcher !…
A insi, même si je ne suis iriée
C omplètement, heureuse n’ai été
E n visitant ce castel. Le passé,

P erdu s’est un tant sans m’avoir touchée : ***
S oit : votre copie faut-il réviser !

* jamais contentes, ces femmes !… allez-vous dire… Mais je préfère les archères plus longues, donc avec un ébrasement plus important.
** oui, oui, je me fais des illusions, pensez-vous si fortement que je l’entends de ma chaumière ! Pauvre de moi qui ne peux même pas rêver « en dehors » du castel, quand celui-ci ne me plait mie !
*** presque…

Le Chevalier Dauphinois 14/11/2020 20:36

* "Jamais contentes, ces femmes !"…... vais je vous dire ou plutôt vous écrire.
* Ce site n'est point rose....
........ de plus il est défensif.......
..............et encore "plus du plus", le château est en ruine.
* Le contentement devrait être au maximum, surtout que les salles de vie se voient et le donjon "donjonne" bien.
* Quelle délectation !
.
* Même si je suis Chevalier, je ne suis qu'un homme qui ne sait point contenter les Belles Dames de notre siècle, même de Mon Dauphiné.
* Comme il n'est point facile ce siècle.
.
* Le pire arrive....(ou arrivera)... en 2021 car :
-- Il y a 126 sites en Alsace.
-- J'en ai photographié 74.
-- Je n'en ai montré que 36.
* Donc...... je pressens courroux l'année prochaine.... surtout si j'ajoute les nombreuses églises.
* De suite je quémande au Maréchal Ferrant une armure double épaisseur.

Pierrote 13/11/2020 13:47

Je n’ai même pas encore lu cet article… mais rien que le nom…!… Je suis figée !!!
… Vous m’en voulez, ou quoi, Ô, Mon Chevalier ?
… C’est pas possible ! (comme on dit en Dauphiné)

Le Chevalier Dauphinois 13/11/2020 14:50

* Cette ruine est magnifique ! ! !
* Avec le nom, votre acrostiche pourrait commencer par : W haouu