25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 07:49

 

 

Département :  68 - HAUT RHIN

 

 

 

Lequel vais je visiter ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Ribeauvillé est située à 25km au Sud-Ouest d'Andlau (voir son château), à 20km au Nord-Nord-Ouest de Colmar et à 9km au Nord de Kaysersberg (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

48° 12' 13" N 07° 18' 26" E
 48.203621°  7.307393°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Curiosité

* Dans les livres, les revues et les plans, ce château possède plusieurs noms :

- Stein,

- Girsberg,

- Girsberg stein,

- Petit Ribeaupierre.

 

 

Ne pas se tromper

* Depuis le bourg, la randonnée comporte 3 châteaux d'origine et d'altitude différentes.

* Ma mission première est de visiter le plus petit, c'est à dire celui-ci.

* Faut-il que je m'équipe d'un baudrier pour escalader la paroi rocheuse ?

 

Que voila construction qui ne renie pas son origine médiévale

 

Comme toujours, il est là haut

* Le sentier, monte, monte, monte.

* Ho hisse !

* Soudain je me retourne.

* Oups..... Je suis trop haut, il me faut redescendre un peu.

* Je constate que :

- Les courtines épousent parfaitement le rocher.

- De grandes fenêtres ont été percées.

 

 

Le plan

* Pour comprendre cette ruine "un peu" cassée, je pressens qu'il va me falloir m'imprégner du plan :

1 - Donjon pentagonale.

2 - Logis.

3 - Basse cour.

 

 

Tu es pierre

* La végétation est dense, elle ne laisse point voir la ruine.

* En approchant je vois un haut rocher portant une imposante tour. C'est évidemment le donjon.

* Trois curiosités m'interpellent :

- Les nombreuses pierres saillantes sur la tour. Ce ne sont pas des pierres à bosse, donc :

Est ce une "erreur" de reconstruction ou consolidation ?

- Sur la droite (coté Nord-Est) la pointe (le bouclier ?) de la tour maitresse.

- Sur la gauche, une tour ronde très arasée.

 

 

La ruine a copié le kaki des militaires

Elle est secrète

* Je contourne le rocher pour voir.... peut être le fantôme du fossé....
   ....... mais surtout un curieux mur bicolore. Le granit et le grès s'harmonisent.

* Cette paroi montre :

- De la brique au sommet... (consolidation ?).

- Une ouverture rectangulaire ressemblant à..... heu.... une canonnière (à vérifier).

- Sur la gauche à mi-hauteur, les vertiges d'une.... heu....je ne sais point (porte, fenêtre.... ?)

 

 

L'intérieur :

Des murs et des trous partout

* En entrant, je vois l'intérieur du trou que j'ai supputé être une canonnière.

* Soudain, je suis perdu :

- Une courtine, posée sur le rocher, montre au sommet une fenêtre.

- Puis une autre porte haut perchée et une fenêtre à gauche.

- Une niche, avec un linteau en mitre comportant la lettre T gravée, m'interpelle par sa position (erreur suite restauration ?).

- Dans l'angle, un arrachement de mur.

* Je suis perdu !

 

 

La fin est une suite

* Pensant avoir tout vu sans avoir tout compris, je continue mon ascension vers le deuxième château : Le Grand Ribeaupierre.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, le sir de Rappolstein fait construire un petit château sur la roche. Il est rapidement nommé : Der Stein (la pierre).

* En 1288, un violent orage accompagné de grêle s'abat sur la région. La foudre frappe le château qui s'embrase.

* En 1304, la famille Girsberg ou Guirsberg (vassale des Ribeaupierre) habite le château. La famille Ribeaupierre est toujours propriétaire de cette petite construction défensive.

* Au 14ème siècle, le logis est construit ou amélioré (à vérifier) par la famille Girsberg.

* En 1422, le château est cité comme appartenant aux Ribeaupierre.

* En 1513, le château est toujours habité (mais par qui ?.... car les Girsberg n'ont plus de descendant direct).

* A la fin du 16ème siècle (ou début 17ème ?), ce petit château n'étant pas très confortable ni très utile stratégiquement, il est abandonné par les Ribeaupierre.

* En 1841, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au  20ème siècle, une association sauvegarde consolide la ruine.

* Au début du 21ème siècle, la découverte du château est libre et gratuite. Soyez prudents car une ruine est toujours fragile.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Un fantôme qui ne se révèle pas entièrement

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 68

Vers Menu

châteaux du Haut Rhin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 26/08/2020 21:16

G rrrr… ! De loin, j’avais eu un fol espoir :
I l m’avait semblé que nous allions voir
R uine différente pour la contrée !*
S ur le coup, j’en étais persuadée !…
B ien sûr, je pense qu’exprès l’avez fait !
E st-ce que griffures vous manqueraient ?
R épondez non, je vous prie, je ne veux
G rand nombre d’édifices religieux !**

R éalité est qu’on a, pour ce site,
I ntemporels pans de murs, insolites,
B ien « propres » avec défenses récentes.***
E t après, couleur rose envahissante !
A dieu, rêve médiéval, de jadis !
U ne place qui, pour moi, n’est délice…
V ous allez rétorquer : et le donjon ?
I l est vrai qu’a dû être le fleuron, «
L ‘épicentre » du domaine au passé.
L es pierres, cependant, furent changées****
E t l’on ne sait à quoi put ressembler.

A vait un mur-bouclier, c’est certain.
L e plan donné le fait ressortir bien.
S ur ronde tour, ne savons rien, nenni.
A rasée trop est-elle… c’est tant pis !
C hemin du paradis ici n’est pas.
E st-ce qu’en autres castels le sera ?*****

* en mirant les 1ères images… la 2e notamment.
** en plus des castels roses… je suis traumatisée par vos moutiers, vous ne le voyez mie ?…!!!
*** image du lien « curieux mur bicolore », § « Elle est secrète »… une canonnière : un rare attribut guerrier visible ici…
**** comme vous l’écrivez : ce ne sont pas des pierres à bossage, apparemment.
***** les 2 autres castels proches de celui-ci, que vous mentionnez dans votre écrit.

Le Chevalier Dauphinois 28/08/2020 12:42

* En écrivant cet article, je savais que possible griffure j'aurai car je connais votre aversion pour les petits châteaux "rose" d'Alsace.
* Alors, comme je suis un Chevalier malin, je fais miroiter les 2 autres ruines plus imposantes et....
........ je publie cet article un mardi (jour des ruines minimales).
* Ainsi, connaissant l'avenir (probable)..... le courroux est "atténué".
* Je suis un Chevalier malin !