8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 07:50

 

 

Département :  68 - HAUT RHIN

 

 

Ne reste-t-il que cela du château ?

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Riquewihr est située à 25km au Sud-Sud-Ouest d'Andlau (voir son château), à 20km au Nord-Nord-Ouest de Colmar, à 16km au Sud-Ouest de Sélestat et à 9km au Nord de Kaysersberg (voir son château).

 

   Coordonnées du château :

48° 11' 43" N 07° 16' 10" E
 48.195538°  7.269623°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Pourquoi ai je mis ce titre ?

* Officiellement, ce château se nomme : Bilstein.

* Mais comme il existe un château éponyme dans le Bas Rhin, celui du Haut Rhin doit être distingué.

* Curieusement, le site porte 2 noms :

- Bilstein Alsacien.

- Bilstein Aubure (Aubure étant un village de montagne au Sud-Ouest).

* C'est le deuxième que j'ai retenu.

 

 

Il est là.... ou presque

* Pour voir ce château..... il faut monter, monter, monter.

* Lorsque mes chausses arrivent proche de l'altitude de 700 mètres, derrière la dense végétation je crois voir les ombres fantomatiques du château.

* Pour mieux le comprendre, je me suis équipé du croquis imaginé par un dessinateur passionné de châteaux d'Alsace : Christophe Carmona.

 

Pierres et rocher s'entremêlent avec amour

 

Pourquoi le château est tout vert ?

* Donc, je devrais voir un rempart avec de nombreuses tours et......

   ..... heu..... je ne comprends rien.

* Il y a quelques pierres au sol mais ce ne sont point vestiges d'un rempart.

* Je pensais voir un château fort mais ce ne sont que fort nombreuses feuilles.

Et ce Hulk, le fort géant vert ? laugh

 

 

Enfin, le rose s'affiche

* Comme par magie, les arbres s'écartent et me laissent voir une sorte de rempart avec à l'arrière une ruine anguleuse.

* J'avoue ne point pouvoir faire le lien entre le croquis et la réalité rose et verte.

* Ma seule certitude est que j'entre dans le château.

 

 

L'intérieur :

Un donjon... bossé

* Rapidement, je délaisse les pierres au sol, les rochers taillés pour me précipiter Nord de la colline.

* Devant moi, derrière le vestige d'un mur enchemisant, une belle tour très anguleuse me fait signe.

* Par ses dimensions, sa position au bord de l'à-pic, je pressens que je suis au pied du donjon du 12ème siècle.

 

Est ce que chaque visiteur a le droit de graver son nom ?

 

Le temps a laissé ses traces

* Le donjon en grès rose est magnifique.

* Il est composé de pierres à bossage (je vous ai déjà expliqué ici les fausses rumeurs sur les pierres à bosse et LA vérité).

- Donc, ce donjon devait montrer la puissance (et la richesse) de son premier (?) propriétaire.

* Curieusement, la partie haute est réalisée par de petites pierres pauvrement équarries.

Est ce un rehaussement ultérieur du donjon ?

Ou des réparations rapides ?

Là haut, c'est la place d'un Grand Chevalier Comme Moi !!!!

 

 

Quelques curiosités

* Bien que la surface de la colline n'ait point été aplanie, la liaison entre pierres et rocher est parfaite.

* Certaines pierres des parois portent des noms gravés.

L'étaient elles dès l'origine ?

Ou est ce une coquetterie ultérieure ?

* Une autre pierre montre un visage sculpté habillé d'une fourrure ou d'un bonnet de "fou". La date (1391) me fait penser que c'est un implant après la construction du donjon.

Est ce aussi le cas pour les noms gravés ?

 

 

Monter... c'est être plus grand !

* Comme toujours, la porte d'entrée d'un donjon est à plusieurs mètres du sol.

* L'échelle amovible médiévale a été remplacée par un escalier fixe.

* Tel un jeune cabri, je grimpe quatre à quatre les marches en bois qui plient sous mon poids..... heu, suis je crédible ?

* La porte avec son arc en tiers-point me permet de ne pas baisser la tête.

* Le plancher a disparu, les arbres poussent au centre du donjon.

* Je profite de ma solitude et du temps clément pour manger un Bretzel tout en admirant la panorama sur les Vosges.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 12ème siècle (?), construction du château. Il est possession du sir de Horbourg.

* Au début du 14ème siècle, la famille Horbourg vend tous ses bien, dont le Berstein, au Comte de Wurtemberg (voir liste).

* Au 15ème siècle, des travaux d'entretien sont réalisés.

* Au 16ème siècle, des travaux d'entretien sont réalisés. Puis la famille de Wurtemberg opte pour la religion Réformé.

* Vers 1547, Charles Quint (le Catholique) attaque de nombreux châteaux Protestants. Curieusement le Bilstein résiste à ses troupes.

* En 1636, durant la Guerre de 30 ans, destruction du château par les troupes impériales du Comte (voir titre de noblesse) de Schlick. Il n'est ni reconstruit ni habité après cette date (à vérifier). Ruine et carrière de pierres est son avenir.

* En 1898, la ruine est classée aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Veuillez être très prudents car le risque de glisser ou de recevoir une pierre existe. Ce n'est pas une ruine pour touristes occasionnels mal équipés.

 

 

Voir et être vu.... Telle est la devise

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 68

Vers Menu

châteaux du Haut Rhin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 08/09/2020 21:14

B ien sûr, couleur des pierres ne me plait.
I l va sans dire que nom du lieu n’est
L e plus simple et par moi trop apprécié :
S ur lettre « W » vais-je buter !…
T outefois, ne serai-je dure, ici,
E n songeant au jeune et fringuant cabri* «
I nterprété” par Mon vieux Chevalier ! (
N ‘êtes crédible ! avez huit cents années !)

A ussi, joyeuse et légère sera
U n tant ma prose. Cela changera
B eaucoup des complaintes habituelles,
U niverselles quand ne sont mie belles
R uines à mes yeux !… Est-ce une exception,
E n êtes conscient ?…!… Donc, une ascension

R ien moins que vertigineuse vous fîtes,
I ndiquez-vous, pour atteindre le site.**
Q uel talent !… Là-haut bien votre place est !***
U surpée votre réputation n’est !…****
E t voilà instant redouté : maudit «
W » arrive… buté je n’ai mie !…
I l manque à ces vestiges aspect guerrier.
H élas, cela ne fait qu’accentuer
R ancoeur de voir des pans de murs rosés.*****

A i-je aimé, comme pour castel d’avant,******
L a silhouette des bâtis. Antan
S e lit mieux de loin !… Or, de près, j’ai pu
A voir sur pierres gravées jolie vue…
C ruelle je n’ai été mais fort sage :
E st-ce que j’aurai droit à une image ?…!*******

* cf. § “Monter... c’est être plus grand”
** cf. § « Il est là… ou presque » : « il faut monter, monter, monter »… !
*** cf. info-bulle de la 4e image de votre article.
**** celle du gratin des Chevaliers… sans peur et cent reproches !
***** oui, je suis vraiment dure en parlant de rancœur alors que je devais être « cool » par rapport à ce rose que je n’aime point ! (chassez le naturel… !)
****** le dernier castel alsacien montré.
******* une image du castel de Beaufort, par exemple ?… je vous dirai laquelle si j’y ai droit !

Le Chevalier Dauphinois 09/09/2020 10:30

* Haaaa.... les noms Alsaciens avec des Z et W....... je vous en promets d'autres dans les prochaines semaines, mois et années !...... Hihihihi.
* Il y a 126 sites fortifiés d'origine médiévale en Alsace. Comme je n'en ai montrés que 32, je pressens qu'il va vous falloir un dictionnaire spécifique pour créer vos prochaines proses...... hihihihi.
** Ce site est fascinant par ses pierres à bossage, ses pierres sculptées et gravées.
** A l'époque, mon matériel photo n'était pas très performant, donc je n'ai pas pu immortaliser l'impression de puissance de cette ruine très anguleuse.
*** Puisque vous avez été sage dans votre prose, je vous promets des ruines plus grises avec un nom plus classique dans les prochains jours, puis de "surprenantes surprises".......ce qui est logique en l'an 2020 (le 20/20).
**** Beaufort.... Lequel ?.......... Car ce nom fut très utilisé durant plusieurs siècles.

honorius 08/09/2020 09:51

J'adore cette ville qui a su, comme beaucoup de villes en Alsace, garder son jus ancien ! Par contre je n'ai jamais été voir le château... Bonne semaine. Amitiés

Le Chevalier Dauphinois 08/09/2020 10:32

* Bien le bonjour messire Honorius.
* Beaucoup de petites villes d'Alsace ont un charme unique où il est agréable d'errer les yeux éblouis.
* Au dessus de beaucoup de villes, sur les collines des Vosges, il existe au moins 1 château (en ruine bien sur).
* Visiter le Bilstein, c'est savourer la dureté des siècles passés.