17 avril 2018 2 17 /04 /avril /2018 08:50

 

 

Département 66 - Pyrénées Orientales

Voyez vous une église fortifiée ?

 

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Banyuls dels Aspres est située à 15km au Sud de Perpignan, à 10km à l'Ouest d'Argelàs sur Mer (voir son château) et à 8km au Nord-Nord-Est de Le Boulou.

 

     Coordonnées de l'église :

42° 34' 02" N 02° 51' 59" E
 42.56738199°  2.86655657°

 

 

 

L'église : 

        L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

* En arrivant dans la commune par le coté Nord, je suis surpris de découvrir une façade aussi cubique.

* Moi qui suis venu voir une église du 15ème siècle, je m'attendais à une architecture Gothique, des rondes formes et une volonté de hauteur.

* Devant moi apparaît le chevet plat de l'église.

 

 

Archères, crénelage... Que de défenses !

Défensive elle est !

* De suite je comprends la raison de cette large paroi plate du chevet.

* Point de fioriture sur cette surface, aucun contrefort, ni rosace, ni vitrail. Tout est fonctionnel pour la défense.

* Sur plusieurs niveaux, des archères droites sont positionnées en décalé.

Pourquoi ne sont elles pas en bêche

ou avec arquebusière ?

Rappel ; cette église est du 15ème siècle.

* Au sommet, il me semble voir une "sorte" de crénelage.

 

 

La nef

* Je contourne l'église par la gauche pour découvrir la nef.

* Au sommet, de nombreuses ouvertures verticales me font penser à des fentes de tir pour arme à feu.

* Je suis surpris de voir cet unique créneau perdu sur la longueur.

Est ce une erreur de reconstruction récente ?

 

 

Les fortifications ne semblent pas impressionnantes mais elles sont efficaces

La surprise contradictoire

* Lentement je continue mon avancée vers le clocher.

* Soudain, tel un chien de chasse devant le gibier, je me mets en arrêt !

Qu'ai je vu ?

* A la base de la nef, 3 archères droites me défient.

* Elles ne sont pas vraiment agressives, d'ailleurs l'une d'elle arbore un petit cœur.

Pensez vous qu'il soit logique

d'avoir des archères au niveau du sol ?

* Positionner de telles fentes si basses est illogique. Je pressens que des comblements du 19ème et 20ème siècle ont défiguré l'utilité des systèmes défensifs. Même la "faible" hauteur du mur extérieur ne me semble pas logique.

 

 

Le clocher

 * Le sommet du clocher a une forme très curieuse. Il semble plus esthétique que défensif.

* Mais je ne doute point que le clocher ait pu servir de tour de guet.

 

 

        L'intérieur :

* Lentement j'approche de la porte.

* Je tourne la poignée, je pousse, je tire.... Rien !

* Puisque la belle ne souhaite point se laisser séduire par le beau Dauphinois....

......  Comme il est tard, je pars vers une taverne dans une commune proche.

 

 

Le diaporama de l'église est visible est ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* En 819, le village "primitif" est cité dans un texte. Il est établi au Nord de l'actuelle commune proche d'une motte (peut être castrale).

* Au 10ème siècle (à vérifier ?), une église dédiée à Saint André existe dans le village.

* En 1411, le village est déplacé.

* Entre 1424 et 1427, à la demande du seigneur de Jehan II de Banyuls, construction d'une église dans le nouveau village. Il est fort probable que les fortifications ont été réalisées dès la construction.

* En 1428, la région subit un terrible tremblement de terre. Les crus des multiples rivières détruisent de nombreuses constructions dont l'abbaye de Sant Pau de Fontclara. Jean II donne l'église de Banyuls à ces moines.

* Au 17ème siècle, le village devient possession du monastère de Montserrat (à vérifier).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint André) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Cette église est réellement unique !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 66

Vers Menu châteaux des

Pyrénées Orientales

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 18/04/2018 22:40

B eaucoup de chance avons pouvoir mirer
A ussi méconnu mais si beau moutier.
N os yeux* s’émerveillent de cette stature !
Y est absente religieuse allure :**
U n signe qui me siet…(me guette l’enfer !)
L es sécurités qu’exige la guerre
S ont là même si ce bâti, naguère,

D ut effrayer intrus plus qu’aujourd’hui.
E st-il rénové (sans doute trop) et puis
L ‘édifice a perdu sa vraie hauteur :
S ont des archères à ras le sol !… Bonheur :

A le chevet les siennes positionnées
S uperbement pour « travail » des archers.
P laisir est pour moi si vieilles défenses
R egarder : exprimaient une grande défiance
E n des temps où elles étaient souveraines.
S ans elles, résistance eût été bien vaine…

R éellement, on croirait castel voir.
O n y retrouve ses symboles de pouvoir.
U n univers où sabre et goupillon
S e marient de la meilleure façon,
S auf que le premier a pris le dessus
I mposant au second des attributs
L ourds de sens pour des assaillants antan :
L a maison de Dieu refuge de Satan
O fficiant avec pluies de flèches ou pierres,
N ourries, sûrement, de quelques prières !

P our sûr, rudesse et puissance du moutier
S ans fioritures surent moult me contenter.

* du moins, les miens.
** sauf, bien sûr, si l’on se place devant la façade d’entrée.

Le Chevalier Dauphinois 18/04/2018 23:28

* Cette église ne devait pas être isolée mais certainement incluse dans le rempart.
* Ainsi, je le suppose, elle défendait la ville catholique des impurs et impies.
* Même si elle a été très refaite et trop consolidée, cette église est une preuve que le Moyen Âge ne fut pas que réjouissance pour les habitants des petites communes.
** Un détail du 21ème siècle que ne montre pas mon blog : L'odeur.
** En ce lieu, avec le puissant soleil, la pierre est chaude et les arbres odorants.