9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 09:39

 

 

Département 64 - PYRÉNÉES ATLANTIQUES

 

 

Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

 

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Bidache est située à 30km à l'Est de Bayonne (voir ses remparts), à 30km au Sud-Sud-Ouest de Dax (voir ses fortifications) et à 30km à l'Ouest d'Orthez (voir son château).

 

  Coordonnées du château :

43° 29' 15" N 01° 08' 17" W
 43.4875211°  -1.1381850999°

 

 

 

Le château

L'extérieur :

La découverte

* Mon dictionnaire des châteaux forts affirme qu'à un jet de flèche au Nord de la commune, proche de la rivière Bidouze, une merveille médiévale m'attend.

* C'est donc avec les yeux écarquillés que j'avance vers cet imposant château.

  

Le château semble sorti de terre !

 

Pourquoi un château fort en ce lieu ?

* En regardant sur la carte, je remarque de nombreuses carrières de pierre proche de Bidache.

* La pierre, le matériau principal d'un château défensif, peut être une conséquence de la construction du château en ce lieu.

* La solution la plus logique est la surveillance de la vallée et de la navigation fluviale avec péage (bien sur).

 

 

Quel assemblage de constructions !

* Ma première surprise est l'incroyable mélange d'architecture dans cette ruine qui ne semble pas "ruinée".

Quel contraste !

* Ce château, posé sur une colline arasée, est composé de 2 types d'architecture.

- La partie droite (l'entrée) semble moderne et d'apparat.

- La partie gauche semble médiévale et défensive.

Aviez vous déjà vu un tel château ?

* Si vous me connaissez un peu, vous savez où je vais me précipiter......

  ....... évidemment, à gauche.

 

 

Défense et confort se partagent l'espace

L'enquête architecturale commence

* Évidemment, la première construction qui attire mon regard est la tour.

* Depuis le bas de la motte, je me sens petit, petit, petit tant elle est haute, haute, haute.

 

 

La tour

Que montre-t-elle ?

* Elle a une forme ronde.

* Sa base est talutée.

* Elle possède plusieurs canonnières sur 3 niveaux.

* Au dessus, je vois de nombreuses consoles sur 4 niveaux ayant évidemment créé des mâchicoulis sur le chemin de ronde circulaire.

* Au sommet, l'ancienne salle de guet est à l'image de ce château : Unique et fantomatique.

 

 

Le logis

* Avec ses nombreuses ouvertures de lumière, le bâtiment jouxtant la tour est le logis aménagé au 16ème siècle.

* Évidemment, ses bases ont été construites au moyen âge.

* Je suis fasciné par les puissants contreforts à sa base.

 

 

 

Est ce le Grand Trianon ?

L'intérieur :

Est il ouvert ?

* J'escalade la butte pour découvrir l'entrée.

* Curieusement, je n'ai point le droit d'entrer.

* J'ose écrire "curieusement" car une partie de mes impôts et des taxes que je verse en prenant des vacances en ce département ne m'autorisent pas à découvrir ce château ..... qui, curieusement, est toujours la propriété du Duc de Gramont au 21ème siècle (voir historique).

* Je décide d'espionner cette construction.

 

 

Appelez moi Bond, James Bond !

* Tout en respectant la propriété "privée mais public", je regarde au dessus du mur la porte principale.

* L'entrée du 18ème siècle possède en son centre un mascaron. L'ensemble est surmonté d'un fronton triangulaire possédant deux statues de femme allongées soutenant un écu, certainement aux armes de la maison de la famille Gramont.

* Sur cette façade Est constituée de bâtiment du 17ème et 16ème siècle, je vois :

- Un puits de lumière.

- Un vestige de cheminée dont les pieds-droits sont sculptés.

* Il est préférable que vous puissiez avoir d'autres surprises en découvrant ce château, je vais donc conclure ici.

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

L'histoire du château est indissociable de celle de la famille Gramont, si proche des Rois, dont les descendants sont toujours propriétaires du site.

 

* Au 12ème siècle, construction du château (c'est ce que prétendent plusieurs castellologues sans que des sources fiables soient citées).

* Vers 1229 (à vérifier),  Arnaud-Guillaume II de Gramont rend hommage à Thibault IV de Champagne (à vérifier), souverain de Navarre, pour son château et ses terres.

* En 1250, suite à la demande du Roi d'Angleterre, Simon V de Montfort détruit un repaire de pillards (à vérifier).

* A la fin du 14ème siècle, construction du donjon (c'est ce qu'affirment plusieurs castellologues).

* En 1385,  Arnaud-Guillaume II de Gramont rend hommage à Charles II, Roi de Navarre, pour son château et ses terres.

* En 1389, Arnaud-Guillaume II de Gramont s'oppose à Gaston Fébus, montrant ainsi sa suzeraineté sur les terres de Gramont.

* Au 15ème siècle, l'entrée du château est profondément modifiée. les défenses sont aussi remaniées par la création de tours rondes.

* En 1479, Roger de Gramont, (seigneur de Gramont, Baron de Haux, sénéchal de Guyenne, maire héréditaire de Bayonne) par la possession de plusieurs châteaux contrôle une partie de la navigation sur la rivière Bidouze.

* En 1485, plusieurs villages sont acquis par la famille Gramont.

* A la fin du 15ème siècle, les seigneurs de Gramont délaissent leur château familial de Bergouey-Viellenave puis s'installe en ce château.

* Vers 1523, pour se venger de son échec devant Bayonne, dont  Jean II de Gramont est le Maire, l'armée de Charles Quint, sous les ordres du connétable de Castille et du Prince d'Orange, attaque puis incendie le château. Les archives  périssent dans les flammes. Seuls le donjon circulaire et l'ouvrage d'entrée échappent à la destruction.

* En 1525, le château semble réhabilité car en son sein est célébré le mariage de Claire de Gramont avec Menaut d'Aure, seigneur d'Asté.

* En 1528, Jean II de Gramont décède sans héritier. Claire de Gramont, sa sœur, récupère de nombreux biens dont ce château.

* En 1534, Claire de Gramont acquiert la seigneurie de Guiche (voir son château ). La puissance et la richesse de cette famille augmentent.

* Vers 1535, Charles de Gramont, archevêque de Bordeaux et oncle de Claire, demande à Gabriel Bourgoing, l'élévation d'un corps de logis.

* Vers 1539 (à vérifier), d'autres travaux d'agrandissement sont réalisés : Fermeture de la cour de l'aile Ouest.

* En 1549,  Antoine Ier de Gramont, fils de Claire, épouse Hélène de Clermont.

* Au milieu du 16ème siècle (1560 ?), à la mort de sa mère, Antoine Ier de Gramont devient seigneur de Gramont.

* En 1574, Antoine Ier mentionne la présence de boulevards et d'autres systèmes défensifs permettant de résister aux boulets de canon. Des bouches à feu  parsèment le château.

* En 1565, Catherine de Médicis et son fils  Charles IX, de retour de Bayonne, séjournent au château sur l'invitation d'Antoine Ier.

* Vers 1569, amélioration des systèmes défensifs autour du château.

* En 1571, Jeanne d'Albret déclare le protestantisme comme la religion officielle du Béarn. Antoine Ier est un des leaders de la cause.

* Vers 1639, Antoine II de Gramont demande, à l'architecte Louis de Milhet, l'élévation du pavillon Sud-Est de la première cour.

* En 1642, changement d'architecture de l'escalier du pavillon.

* A partir de 1650, Antoine III de Gramont sollicite l'ingénieur Charles Dubois d'Avaugour, pour la reconstruction et l'aménagement de l'aile Ouest de la première cour, en remplacement d'une galerie du 16ème siècle.

* Après 1655, aménagement du donjon :

- La partie haute en bibliothèque,

- Le rez-de-chaussée en chapelle.

* En 1659, le Cardinal Mazarin s’arrête deux jours au château avant d'aller négocier le traité des Pyrénées.

* Au 17ème siècle, de nombreux travaux de terrassement sont réalisés pour la création des jardins.

* Au 17ème siècle, l'ouvrage d'entrée médiéval est arasé au niveau du 1er étage.

* en 1679, la famille Gramont n'habite que rarement le château.

* Durant la première moitié du 18ème siècle, la façade reçoit un portique à fronton triangulaire.

* Vers 1793, les Révolutionnaires pillent le château. Un hôpital militaire est créé.

* En 1796, le château est incendié.

* En 1814, le maréchal Soult fait abattre l'aile Ouest de la première cour ainsi que le pavillon nommé Hercule.

* Vers 1830 (à vérifier), Antoine VIII de Gramont reprend possession du domaine. Il aménage un logement dans un pavillon des anciennes écuries.

* En 1856, Napoléon III et Eugénie de Montijo viennent à Gramont pour admirer les magnifiques ruines du château qui fut si prestigieux.

* En 1942, le château est classé aux Monuments Historiques.

* En 1967, le tremblement de terre d'Arette ayant détruit 80% de la commune s'est ressenti à  Bidache. Plusieurs murs se sont écartés et quelques plafonds se sont écroulés.

* A partir de 1967 et durant 4années, des travaux de consolidation et de mise en valeur sont réalisés.

* En 2003, la communauté de communes du Pays de Bidache devient "propriétaire", par bail emphytéotique d’une durée de 36 ans.

* En ce début de 21ème siècle, presque deux millions d'euros sont apportés par l’état, la région, le département, la communautés de communes et la commune pour la restauration de ce château privé et Ducal. Quelques fêtes "communales" sont organisées à l'extérieur du château.

* En 2014, le Duc Antoine XIV Armand-Odélric-Marie-Henri de Gramont, Prince de Bidache se donne la mort dans sa résidence du Texas. Son fils, le Duc Antoine XIV de Gramont, Prince de Bidache, âgé de 6 ans, hérite (entre autre) du château.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du site est libre et gratuite depuis la route et le sentier. La visite du château est interdite.

 

 

Quel magnifique château fort construit sur plusieurs siècles !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 64

Vers Menu châteaux

des Pyrénées Atlantiques

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 11/03/2018 18:56

C omme sont bels, presqu’étranges, vestiges
A ssis sur leur mamelon ! Quel prestige ! *
S ouvenance d’un long, très long passé ;
T émoignage d’histoire mouvementée
E t de la richesse que possédèrent
L es hôtes des lieux : pour la guerre

G arantirent leurs bâtis au fil du temps.
R aison pour laquelle avons ci-devant
A nciennes défenses et nouvelles aussi.
M a préférence va à celles qui
O euvrèrent durant le Moyen-Âge, bien sûr !
N ‘ai-je trop regardé plus récents murs
T ant « partie gauche » m’a interpellée

B ien que l’on n’y voit moult sécurités.
I mposant est l’édifice aux parois
D ifficilement attaquables. Pourquoi
A urait-on dépensé peine et argent ?
C ontrainte du relief, notamment,
H eur eut de contenir les ennemis.
E rigée fut tour aux mâchicoulis

P uissants, surmontés d’une salle de guet.
A lentours surveiller gens d’armes pouvaient.
Y manquent quelques archères primitives.
S ans elles vue est un peu moins « festive ».

B onifié auraient-elles ces murailles
A l’accent si authentique; un détail
S ouverain pour constructions vieilles et fortes
Q ue j’aime mirer dans ces places fortes :
U n élément simple, défensif pourtant,
E n lequel je retrouve antan, vraiment…

N ous avez, outreplus, donné à lire
O n ne peut plus long historique, plaisir
T otal pour mon esprit : avec images
A vez du lieu dévoilé belle page…

B ien que je n’aie que d’une partie parlé,
E t pour reprendre mon dit le premier :
N oblesse et force du castel sont bien
E n l’ensemble que forment ces pierres, de loin.**

* votre 2ème image est magnifique ! En effet, le castel semble avoir poussé là, comme par magie !
** ce qui nous ramène à votre 2ème image : dans celle-ci, l’ensemble ébahit mes yeux, je le reconnais (= même avec la partie « droite »), peut-être justement parce que les 2 parties forment un domaine grandiose en un lieu assez inhabituel (j’ai un peu pensé, en voyant cette image, aux Tours de Merle de St Geniez-Ô-Merle : un peu la même impression de mystère, de puissance, d’envoûtement quasi).

Le Chevalier Dauphinois 11/03/2018 20:45

* Comme je vous l'écrivais récemment, en rédigeant un article, j'oriente un peu (un "gros peu" en réalité) la réalité.
* En découvrant ce château de loin, je n'ai d'abord vu que les constructions non médiévales.
* Il m'a fallu du temps pour découvrir les murs qui font mon délice.
* C'est ma déception première qui a orienté mon article.
* Mon rêve serait qu'un de mes visiteurs, ayant découvert/vu/photographié un château, après la lecture d'un de mes articles, m'en fasse sa vision.....
..... peut être qu'il l'a vu autrement.
*** Heureux je suis que ce château du 65 vous ai charmée..... c'est aussi cela être Chevalier... Plaisir à tous et aussi aux Dames.