7 mai 2021 5 07 /05 /mai /2021 07:50

 

 

Département 56 - MORBIHAN

 

 

 

 

Cette rondeur inspire les prochains plaisirs

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Pontivy est située à 45km au Nord-Est de Lorient, 35km au Nord-Ouest de Josselin (voir son château) et à 15km au Sud de Mur de Bretagne.

 

   Coordonnées du château :

48° 04' 12" N 02° 57' 50" W
 48.070132°  -2.964021°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Depuis le bas, tout est haut !

* Récemment, j'ai commencé un article depuis le fossé entourant une ruine castrale (voir cet article ici).

* J'ai pensé récidiver mon astuce rédactionnelle en cette forteresse de Bretagne.

* C'est donc les pieds dans l'herbe très verte, entouré de pentes non "escalables" que je découvre les premières pierres du château des Rohan.

* Quelques mètres plus loin, une ronde tour me donne envie...... 😳

... Heu... une envie de faire mes besoins 🚾 dans ces belles latrines en encorbellement. 🤗

 

 

Encore une belle ronde rien que pour moi ! ! ! !

 

Une ronde m'accueille

* Comme vous le savez si vous lisez souvent mon blog, la ronde pour moi n'est :

- Ni une note de musique,

- Ni une danse enfantine ou traditionnelle,

- Ni une dame (car Chevalier je suis et je n'aborde jamais ce sujet).

Mais..... une tour circulaire.

* Cette merveille est fascinante par sa variété :

- Des canonnières avec un important ébrasement horizontal.

- Des mâchicoulis en granit, à accolades sur consoles triple.

- Un chemin de ronde couvert.

- Au sommet, une lucarne à fronton aigu (angle supérieur fermé).

* En contournant cette belle, je me cogne à un pont dormant (comme la belle en son bois ?) soutenu par de nombreux contreforts à larmier. Je subodore qu'une partie (coté droit) devait être mobile pour ne point faciliter l'intrusion des assaillants.

* Tel un jeune bouquetin de mes montagnes, en un bond je suis sur le pont de pierre. 

 

 

Les belles rondeurs me quémandent de les visiter

 

 

 

Les portes étant fermées, suis je considéré comme un assaillant ?

Je suis toujours sur le pont

* Etre sur le pont ne signifie pas que je sois sur un bateau, même si l'eau du ciel tombe en gouttelette par moment.

* Etre sur le pont signifie que :

- Sur la droite, je vois le fossé de ma provenance avec la belle tour défensive (Sud-Ouest).

- Sur la gauche (Nord-Ouest), une autre tour aussi ronde et aussi belle trône.

- Dans l'alignement de la tour, apparaît une longue courtine avec de multiples fenêtres placées à l'époque moderne dans le chemin de ronde crénelé et couvert avec encorbellements formant mâchicoulis reliés aussi aux tours.

Diantre, que cela est magnifiquement unique !

- Proche de l'entrée, sur une tour je remarque une pierre en encorbellement et creusée. Je subodore qu'évier il y a derrière cette fenêtre.

- Devant, l'entrée est composée :

-- D'une porte piétonne à gauche.

-- D'une autre porte plus grande pour les véhicules ou les cavaliers.

-- Au dessus, des fentes verticales. Elles recevaient les poutres de levage des ponts. Les encadrements rectangulaire accueillant les ponts (devenus obstacles) sont encore visibles.

* Les deux portes étant fermées, je pressens que ma découverte castrale s'arrête ici. 🙁

 

 

 

Est ce la fin ?

* Comme vous le savez, Rien, vraiment Rien arrête un Dauphinois.

* C'est donc en hurlant que je prononce la phrase magique :

🗣 « Sésame, ouvre toi ! »

 

 

Vais je revoir : L'arroseur arrosé ?

L'intérieur :

Rappel

* La visite de l'intérieur du château étant payante, je ne me sens pas le droit de tout vous montrer.

* Je vais donc vous faire ressentir la beauté du site, ainsi votre envie de le visiter sera intense.

 

 

 

Lui faire La Cour 😍

* Après avoir donné quelques piastres à une ravissante Pontivyenne, j'entre : Dans la vaste cour.

* Quel contraste avec l'extérieur si guerrier.

* La modernité de l'escalier, les nombreuses fenêtres, ma sensation de douceur renforcée par la suppression des deux imposantes tours défensive coté Est me font traverser 4 siècles d'architecture.

* La surprise passée, chaque détail m'informe qu'une riche famille vivait ici :

- Les frontons en escalier,

- Les nombreux tuyaux des gouttières entre les fenêtres,

- Les sculptures géométriques différentes sur chaque tuyau en pierre,

- En bas du tuyau, les têtes d'animaux existants ou imaginaires,

- Parfois, la tête est raccrochée à corps.

 

 

 

Les époques se confondent

* Dans le couloir, les élégantes fenêtres sont à meneaux en croix mais ont perdu leur coussiège (voir vocabulaire).

* Dans les tours, les ouvertures de lumières semblent très loin avec l'épaisseur des murs.

* Certaines fenêtres possèdent un évier dont l'évacuation s'effectue dans le fossé..

* Le château comporte évidemment une chapelle.

 

 

 

Les enfers sont ils à droite ?

Axes de circulation

* Evidemment, dans un château il y a des couloirs menant à des escaliers :

- Certains sont évidemment en colimaçon.

- Mais d'autres sont droits et plus étroits.

 

 

 

La faim entraine la fin

* Toutes ces montées et descentes m'ont donné faim.

* Ayant quelques faisans en ma besace, il ne me manque qu'une cuisine pour finaliser ma journée.

* Au détour d'un couloir, je vois cette salle..... propre.

* Ce n'est pas la cuisine, mais cette cheminée armoriée datant du 16ème siècle conviendra à mon souhait.

* Je vous laisse car la fumée va envahir la pièce rapidement, même si j'ouvre la fenêtre

 

 

Le diaporama du château est ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 15ème siècle (1470 ?), construction d'un imposant château à la demande du Vicomte (voir titre de noblesse) Jean II de Rohan (voir liste).

* Au 16ème siècle, quelques modifications sont réalisées comme l'ajout de lucarnes à frontons aigus.

* Au milieu du 16ème siècle, durant les guerres de religion, le château Protestant (puisque son seigneur a opté pour cette cause) est attaqué puis pris par la Ligue (essentiellement composée d'Espagnols).

* Au 18ème siècle, de nombreuses salles sont aménagées pour plus de confort :

- Ajout de boiseries et (peut être) modifications des plafonds.

- Modification de l'escalier dans la cour.

- A l'entrée, remplacement des ponts mobiles en un pont fixe unique.

* Vers 1792, les révolutionnaires chassent la famille de Rohan.

* A partir du 19ème siècle, le château change de nombreuses fois de fonction et de "locataires" :

- Bâtiment de la sous-préfecture,

- Tribunal civil,

- Logement du général Bernadotte, chargé de lutter contre les Chouans,

- Ecole et un internat pour jeunes filles,

- Musée,

- Siège d'un club sportif puis de scouts de France,

- Logement social,

- Etc.....

* En 1925, une partie de l'édifice est inscrite aux monuments Historiques.

* En 1953, une partie du château est classée aux monuments Historiques.

* En 1953, madame de Rohan loue le château à la municipalité.

* En 1961, la jolie cheminée armoriée datant du 16ème siècle provenant du château de Coët-candec est installée dans le château de Pontivy.

* En 1972, les propriétaires autorisent la visite du château.

* En 2014, après quatre mois de pluie incessante, la courtine Sud s'effondre.

* En 2016, devant l'ampleur des travaux de réhabilitation et l'inutilité pour sa famille, le propriétaire, Josselin de Rohan, cède le château à la ville pour un "euro symbolique".

* Durant 3 ans, le mur est consolidé sous la responsabilité de la commune et des Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. La visite de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les jours et heures d'ouverture.

 

La vidéo du château est ici - CLIC

 

 

Des bouffées de chaleur m'envahissent... et vous ?

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 56

Vers Menu châteaux du Morbihan

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pierrote 10/05/2021 10:25

P uissance est toujours, au bord du fossé.
O n n’a pas de peine à imaginer
N ombreux assauts ennemis là stoppés.
T ours, dont les rondeurs vous ont fasciné,
I mmanquablement protégèrent les
V aleureuses courtines dans passé.
Y sont encore visibles de guerriers,

M ais remaniés restes de tous côtés.
O uvrages défensifs ont bien changé,
R asés ou toilettés. M’a chagriné
B eaucoup ce fait. Je me suis résignée,
I l est vrai, pour ce castel apprécier.
H eur eut-il avoir de fort renommés
A ncêtres. Et cela, pour moi a compté.
N e devez, pour autant, dès lors penser :

B ien, bien ! Coriace Pierrote a cédé !*
R avie est-elle par bâti rénové !
E st-ce, en fait, à moitié la vérité :
T out ce qui est trop récent j’ai « zappé »…
A h ! Pourquoi tant de frontons ajoutés !
G randes fenêtres aussi j’ai reniées.
N e pouvais-je « vos » latrines bouder !
E scalier droit, interne, j’ai aimé.

N ‘ai-je eu qu’une frayeur : sur pont étiez,
O ù maléfices semblaient vous narguer !**
T out à coup j’ai été « émotionnée »,
A la pensée qu’auriez pu y rester !

B ien tant de mal vous vous êtes donné
E t j’ai failli nullement m’en soucier !
N ‘avez qu’à trouver ruines bien ruinées
E t problème ne sera mie posé !

* j’aimerais, maintenant, les castels entiers ou presque et rénovés, ou plutôt « mis au goût du jour » au fil des siècles. Non, toujours pas !
** cf. image du lien « cogne à un pont dormant » !

Le Chevalier Dauphinois 10/05/2021 11:37

* Ma Pierrote, Ma Belle Dauphinoise, Ma prosesse unique est elle même...... toujours !
* En triant mes images, en redécouvrant l'intérieur si moderne, j'ai pensé : "Pauvre Chevalier qui va être encore griffé par la Dauphinoise plume".
* Mais il fallait que je montre ce château :
- 1 - Il est puissant.
- 2 - Il fait partie de l'histoire de la Bretagne.
- 3 - Il montre l'évolution architecturale d'un château longtemps habité.
- 4 - Il est avant une ruine prévue pour mardi..... Donc en voyant les intérieurs de ce château Breton, il sera possible de comprendre les murs arasés du suivant site ruiné.
* Les deux constructions sont complémentaires.
* Lentement, je prépare le feu d'artifice Dauphinois...... oui, tout est calculé chez Le Merveilleux, Fabuleux, "Extraordinaireux" Chevalier ! ! ! !