8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 09:43

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Voyez vous ces merveilles survolant les toits ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Monsempron-Libos est située à 40km à l'Ouest de Cahors (voir sa barbacane) , à 20km au Nord-Est de Villeneuve sur Lot (voir ses fortifications) et à 15kmà l'Est de Monflanquin (voir son église fortifiée).

 

   Coordonnées d'une des 2 maisons fortes :

44° 29' 27" N 00° 56' 32" E
 44.490986°  0.942322°

 

 

 

La maison forte du rempart :

L'extérieur :

La découverte

* Pour découvrir cet ancien bourg fortifié, il faut laisser son destrier à l'extérieur puis arpenter à pieds les rues ombragées.

* De suite, je pressens que chapeau de paille (de touriste) et heaume (de castellologue) vont se mêler dans une découverte remontant les siècles.

 

 

Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

Entière bien que cassée

* Après un court instant, une merveilleuse bâtisse d'un autre temps s'offre à moi.

* Cette construction du début du 13ème siècle s'appuyait sur le rempart.

* Elle se prolongeait sur la gauche.

* Un fossé (comblé puis remplacé par une rue) protégeait la cité.

 

 

Que de détails faisant rêver !

* La façade Ouest est fascinante :

- A l'étage supérieur, une fenêtre renaissance à une traverse.

Avez vous remarqué les belles sculptures ?

- Au même étage mais sur la droite il y a....

Avez vous deviné ?

       .... évidemment, le fantôme de latrines.

- A l'étage inférieur, de belles petites fenêtres.

- Puis en dessous, une évacuation correspondant à un évier.

* La façade dans l'alignement est fascinante car elle montre l'intérieur de la maison forte.

- A l'étage, 2 portes de circulation.

- En dessous, des salles aux voûtes en berceaux brisés.

* Conclusion :

1 - Les communs et la cuisine sont à l'étage bas.

2 - L'habitat est à l'étage supérieur.

 

 

Sont ce des phares de l'histoire ?

La maison noble :

L'extérieur :

Quelle est donc cette curiosité ?

* Voila une architecture peu classique : 2 tours rondes accolées.

* L'une est plus petite avec un diamètre moindre.

* Sous le toit de la plus grande, je crois voir... heu.....

Aidez moi à mieux la décrire !

* Devant votre silence je vais donc être seul à tenter de croire que la plus grande fut..... heu.... "moins petite". cheeky

* Pendant que je réfléchis intelligemment, je vous laisse lire ma documentation.

* La documentation régionale nomme cette curiosité : les tours siamoise. surprise

Siamoises ?

 

 

Le tour de la tour

* De l'autre coté, je constate que les tour siamoises sont accolées à une maison.

* Ces 2 tours possèdent des trous de boulin (voir vocabulaire).

Voyez vous la pierre en insert pour arme à feu ?

 

 

Quelle est (ou fut) la fonction de ces tours

* La maison  accolée semble avoir été reconstruite partiellement, des fenêtres modernes ont été ouvertes sur 2 étages.

* J'avais supposé qu'une des 2 tours possède un escalier, donc j'ai une question :

Pourquoi les tours sont si hautes ?

La maison originale était elle plus haute ?

* Je pressens que ces tours datent de la fin du 15ème siècle ou début 16ème.

* La découverte n'est pas finie.... la suite est ici.

 

 

 

Le diaporama des maisons fortes est visible ici - CLIC

 

 

Ce sommet m'emporte dans un temps... que les moins de 600 ans ne peuvent pas connaître

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 09/05/2019 18:02

M onsempron-Libos est appellation,
O ui, me rappelant maison d’édition.*
N ‘ai-je oublié ce nom depuis ce jour,
S ans savoir qu’avait autres beaux atours.
E t ceux que dévoilez disent passé
M êmement que grimoires édités.
P our sûr, plus nombreux m’aurait plu que soient
R estes médiévaux montrant autrefois…**
O n sent, dans première maison, vieillesse.
N ‘a mie toutefois, air de forteresse.

L ‘aspect général donne cependant
I mpression de force, au rempart étant
B ien « agrippée ». Des latrines ont été
O uvragées prouvant ainsi propreté.
S eules leurs consoles ont su résister.

L a façade dans l’alignement nous
O uvre porte des rêves, « arrière-goût »
T enace de vie de jadis. Est doux

E ntrailles imaginer aux deux niveaux…
T ours siamoises montent, en effet, bien haut.

G uet et défense pour second bâti
A ssurément furent. Et même si «
R écentes » sont sécurités, l’ensemble***
O ffre certaine ancienneté, me semble.****
N oble est citée maison. La vois-je austère (
N e tenant compte que des tours) un air,
E videmment pouvant me satisfaire

P armi construction bien trop rénovée…*****
S ut ce « début de bourg » me contenter.

* Les Editions Fragile, que vous nous aviez faites connaître, et dont j’ai moult regretté la fermeture, pour ne mie avoir eu le temps de commander tous les livrets que je désirais… (suite à votre conseil, j’avais pu m’en procurer 1 ou 2 autres par d’autres biais tout de même).
** restes inchangés, non aménagés, « dans leur jus ».
*** l’ensemble des 2 tours.
**** le verbe n’est mie le bon, mais pour la rime il me convenait… Je veux dire que ces 2 tours font anciennes, même si elles ne le sont pas tant que ça.
***** le reste de cette « maison noble ».

Le Chevalier Dauphinois 09/05/2019 18:13

* Cette commune posée sur une butte est vraiment fascinante par son calme et ses souvenirs historiques.
* Voila une belle "citée "oubliée des touristes qui sent bon les vieilles pierres et les ruelles pentues (pauvre Chevalier qui a du encore faire de la marche).
* Cette commune, c'est une ambiance que j'ai tentée de montrer dans l'article (c'est en ce type de lieu que je regrette de ne pas faire de vidéo).
* Les maisons collées les unes aux autres, les étroites ruelles, les chats, la vue...... tout porte le rêve, même s'il n'est pas à 100% médiéval.