21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 07:50

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

Pourquoi cette carte ne porte point mon nom ?

 

 

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Francescas est située à 22km au Sud-Ouest d'Agen, à 15km au Nord-Nord-Est de Condom et à 2km à l'Est de Lasserre.

 

   Coordonnées de la maison forte :

44° 03' 52" N00° 25' 39" E
 44.064395° 0.427189°

 

 

 

La maison forte :

        L'extérieur :

Avant propos

* Dernièrement, je me suis amusé avec un jeu de cartes.

Avez vous remarqué que chaque figure porte un nom ?

* Le valet de Trèfle est nommé : Lancelot  (certainement mon confrère Lancelot du Lac).

* Étant un Chevalier Dauphinois (le gratin de la chevalerie), étant aussi un parfait homme de cœur, j'ai pensé que mon nom se devait d'illustrer : Le valet de Cœur.

* Que nenni !

* C'est un certain Lahire.... pffff.

* Voulant comprendre ce personnage qui a usurpé mon droit, je me rends en son fief pour lui lancer un défi.

 

 Quelle curieuse construction !

Où se cache-t-il ?

* En arrivant dans la commune de Francescas, je quémande à une jeune damoiselle :

"Ho toi la Pucelle, sais tu me dire où se situe la maison du compagnon d'arme de Jehanne d'Arc".

* Elle me répond :

"La maison d'Étienne de Vignoles dit La Hire est au bout de ce grillage."

* C'est donc la main sur mon épée, pour défiez cet imposteur de Valet de Cœur, que j'avance.... précautionneusement.

 

 

Voyez vous une maison forte ?

 

 

Surprenante construction

* Ma première vision est un arrachement de mur.

Suis je devant les vestiges d'un rempart ?

* Ma deuxième vision est un bâtiment dont je ne sais que dire :

- Il y a des trous de boulin (voir vocabulaire) mais sans fonction logique.

- Les fenêtres sont trop grandes et trop récentes.

- Les portes sont illogiques pour un bâtiment défensif.

- Un androne sépare cette construction de la maison voisine.

* Ma troisième vision me transporte 800 ans en arrière.

- La porte du bas est une ouverture récente.

- Au 1er étage, l'ouverture semble être une porte accessible par une passerelle (voir les 2 trous de boulin en dessous). Un nota dans une documentation affirme que cet étage serait une réserve.

- Le dernier étage est évidemment l'habitation, puisqu'il y a une fenêtre géminée et surtout, des latrines à encorbellement.

* Curieusement, aucune des façades comporte un système défensif.

 

 

La couleur... c'est la vie !

          L'intérieur :

Fermé et pourtant ouvert

* Les portes étant fermées, je contourne le bâtiment espérant découvrir les entrailles.

* Ma question est :

Suis je à l'extérieur ou à l'intérieur ?

 

 

Ce que je ressens

* La partie supérieure est certainement une façade extérieure donnant sur une cour (peut être) ou des toits.

* Cet étage avec des pans de bois hourdés en torchis correspond à l'habitat.

* En dessous, les portes devaient mener à des salles de stockage.

 

 

Conclusion

* Après avoir lu la vie de La Hire, je pressens que cette maison ne lui a jamais appartenu.

D'où vient cette association ?

* Durant la Guerre de Cent Ans, un rempart avec fossé entourait la petite commune.

* A la fin du Moyen Âge, avec la paix revenue, il est probable que des maisons aient été construites sur le rempart. L'architecture défensive s'est adoucie.

* Quelque soit LA vérité, déguster cette curiosité architecturale, errer dans les rues, découvrir l'église et quelques maisons avec pan de bois en croix de Saint-André superposées, sont des plaisirs qui ne se boudent pas.

 

 

Le diaporama de la maison forte est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la maison forte :

* Au 14ème siècle, construction d'un rempart.

* En 1577, une citadelle (donc remparts défensifs) est citée dans un texte.

* En 1809, le site est divisé en 3 parcelles.

* Durant le 19ème siècle, des aménagements de confort sont réalisés par les 3 propriétaires.

* En 1996, une partie des remparts (correspondant à la maison) est inscrite aux Monuments Historiques.

* En 2012, la mairie achète la maison qui est en mauvais état.

* En 2013, des travaux de consolidation puis de rénovation sont réalisés.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la maison forte est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est actuellement interdite.

 

Peintre je me fais pour immortaliser ce bâtiment de l'histoire

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

berton 29/11/2018 09:00

Il y a déjà quelque temps un propriétaire des environs de Toulouse/ Muret m'avait ecrit pour les armes de Jean Daulon qui semble til possédait une maison forte dans le genre de celle ci !??.. déja a ma grande surprise je l'avoue ( car je ne sais pas tout) J'avais effectivement fait des fiches de vulgarisation et de recherches .. sur ce personnage Mais je pensait globalement qu'etant au service de Jeanne il etait originaire des environs de Vaucouleur ???? Preve qu'on a du boulot sur la planche

Le Chevalier Dauphinois 29/11/2018 10:45

* Les Personnages accompagnant notre Jehanne venaient de plusieurs provinces. Ils étaient des spécialistes en batailles.
* Comme La Pucelle était une sorte de "porte étendard", une envoyée de Dieu, elle se devait d'être protégée par des hommes "d'honneur" et de grands Chevaliers.
* Ainsi, ses compagnons , avec leur armée et leur matériel, étaient des fidèles du Roi de France et avaient leurs possessions dans différentes provinces.

Pierrote 24/08/2018 10:04

M agnifique maison bien que n’ait mie
A ccueilli La Hire en son sein. Tant pis !
I magination me le faisait voir
S ‘y reposer après moments de gloire…
O r, n’eut-il peut-être de temps pour ça !
N ous savons qu’il fut un vaillant soldat,

F ameux compagnon de votre aimée Jehanne (
O ui, savons aussi que d’elle êtes fan !),
R outier, comme beaucoup… petit malheur;
T enant à ses amitiés… grand bonheur.
E st-ce là séduisant valet de cœur !

D ommage qu’il ne puisse en exister
E n jeu de cartes deux, Ô, Chevalier !

L ‘âge aurait dû être prime critère,
A insi, n’auriez connu cette misère !…*

H abitat ou non de ce personnage,
I l m’a plu « humer » ici Moyen-Âge.
R iches en détails sont façades vues
E t belles vitrines d’un temps révolu.

F i de l’absence de défenses ici !
R avissants sont le bois et le torchis
A ssemblés ainsi, du moins à mes yeux.
N e quémande esprit mieux pour être heureux.
C ommunes choses plutôt que recherchées
E nchantent plus mon cœur. Simplicité
S uscite admiration chez moi, souvent…
C achet a maison que j’apprécie tant.
A ux bastides me fait songer… grand’joie !
S uis « hantée » par ces villes d’autrefois…

N ous avez encore gâtés aujourd’hui,
O ui, par ce bout de maison qui ravit
T ous mes neurones médiévaux, pour sûr !
A donc : privé êtes de mes griffures !

* misère de savoir que votre place est et sera toujours prise (en tant que valet de cœur) par un plus jeune que vous ! (car il n’a que cela de plus que vous !… et le brigandage… à moins que…?).

APARTE : au sujet de La Hire.

Vous savez peut-être ce qu’il a dit avant d’attaquer un bivouac Anglois devant Montargis, sachant qu’il (avec ses hommes) risquait d’être occis et qu’il demandait l’absolution sans vouloir confesser ses péchés. Ce que le chapelain refusa.
La Hire « remballa » donc le chapelain, mais mit un genou à terre et dit : « Dieu, je te prie que tu fasses aujourd’hui pour La Hire autant que tu voudrais que La Hire fit pour toi s’il était Dieu et que tu fusses La Hire »…!

Le Chevalier Dauphinois 26/08/2018 16:40

* Si le nom de La Hire n'avait point été attaché à cette maison sur le rempart, je ne suis pas certain que je l'aurais décrite.
* Mais régionalement ce glorieux nom est cité (bien que l'histoire soit fausse), donc je me devais de montrer cette curiosité médiévale.
* Dans quelques années, après des travaux, il y aura certainement un musée ou des expositions estivales. Je suis encore jeune, donc j'y retournerai.
.
*** Je ne connaissais aucune anecdote sur La Hire, donc ravi je suis de vous avoir lu.