21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 07:30

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Le bourg :Quelle coquine... Elle se cache pour mieux se faire désirer

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de Sos est située à 60km au Nord-Est de Mont de Marsan (voir ses fortifications), à 20km au Nord-Ouest de Condom et à 25km au Sud-Est de Pompogne (voir son cimetière fortifié).

 

   Coordonnées de la maison forte :

44° 02' 45" N 00° 07' 50" E
 44.045725°  0.130787°

 

 

 

 

La maison forte :

L'extérieur :

Manger ou voir.... Il faut choisir

* Après avoir découvert l'église fortifiée de Gueyze, je flâne dans cette verte contrée à la recherche d'un endroit pour manger ma pomme quand....

....... le hennissement de mon destrier m'informe qu'une construction se cache derrière les arbres.

* Cette construction en pierre ressemble à une maison forte, bien que la littérature locale la nomme : Château.

 

 

Est ce le mirage d'une fenêtre à meneaux en croix ?Deviner c'est déjà rêver

* Avec mon œil d'aigle et mon imagination fertile je vois :

- Une ouverture à meneaux en croix.

- Des fentes verticales sur 2 niveaux. Ce ne sont pas des archères car trop larges, mais je doute que ce soit des puits de lumières car leur ébrasement (voir vocabulaire) et leur dimension semblent inefficaces.

- Des... heu... trous regroupés. J'avoue ne pas comprendre cette curiosité, surtout qu'elle a été réparée, sur une petite longueur, avec de la brique.

* Les pierres sont pauvrement taillées.

* L'aspect ressemble à un "donjon" presque carré de 14 mètres à la base.

* Je dois m'approcher pour mieux comprendre.

 

 

L'approche... là, proche

* L'énigmatique façade s'offre à moi.

* La fenêtre à meneaux en croix est au rez de chaussée.

* Au premier étage, je vois une fenêtre à simple meneau.

* Par contre, la longue ligne creusée est toujours mystérieuse pour moi.

* L'arasement de la façade ne facilite pas mon analyse.

Était ce un système de support

des poutres obliques pour un hourdage ?

* Les murs semblent très épais. Je pressens entre 1 mètre à 2 mètres.

* Les façade sur légèrement en retrait par rapport aux angles.

Y avait il des tours d'angle

Ou ne sont ce que des contreforts ?

 

 

 

L'intérieur :

L'avancée vers elle

* Lentement, j'avance vers cette porte en arc brisé.

* Les gravillons crissent sous mes pieds.

* Un "panneau" m'explique que la propriété privée n'est pas visitable.

 

 

Les questions attendent des réponses

* Je rebrousse chemin.

* Soudain, je pense à mes lectrices et lecteurs.

Avez vous les réponses à mes

questionnements sur l’architecture ?

* J'attends vos commentaires.

 

 

Le diaporama de la maison forte est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la maison forte :

* A la fin du 13ème siècle (ou début 14ème), construction de la maison forte. Certains sites web affirment qu'elle serait du 11ème ou 12ème..... j'ai des doutes.

* Au 16ème siècle, modernisation de l'architecture.

* Au 19ème siècle (?), le site est utilisé comme étable.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la maison forte est libre et gratuite en restant à bonne distance pour la tranquillité de ses habitants. La visite de l'intérieur n'est possible que si vous louez ce gite.

 

La belle ne se laisse pas approcher

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 22/09/2018 13:17

G rand désespoir m’étreint : je n’ai compris
U ne once de l’architecture ici…
E n maison forte d’ordinaire sait-on
Y reconnaître de quelque façon
Z ones défensives, même ruinées.
E t là : « peanuts ! » Rien ne s’est dévoilé !

M audire devrai-je donc, oui, vous d’abord,
A ussi destrier qui n’a été fort
I l semble pour dénicher un vestige
S i emblématique qu’il donne le vertige ?
O n peut le dire… Mais ne m’a nulle rage,
N enni, submergée grâce à prime image :

F antomatique ce lieu m’a paru
O bservé par delà moult de feuillus.
R evenues me sont du Grand Meaulnes scènes -
T ant romantique est-on vers la quinzaine ! -*
E t, de suite, j’ai vu d’un autre œil domaine …

S oit ! J’avoue : vision s’est vite estompée,
O u : retournée à la réalité,
S i dure qu’elle soit, ** je suis… Or, fortifié

G uère plus qu’avant n’ai-je découvert site.
A t-il, il est vrai, allure insolite,
S i austère malgré les ouvertures.
C ‘est cette « qualité » qui me murmure : «
O n est face à un bâtiment d’antan,
G uerrier peut-être plus, mais fut puissant
N e serait-ce que par taille imposante,
E paisseur des parois. Et si présentes

N e sont archères aujourd’hui, ont-elles pu
O rner courtines jadis. Défendu
T out autant par hourdage - qui le sait ? -
A su être la maison »… Ce terme est***

B onheur à entendre. Comme souventefois
E n rêve ai-je imaginé pans de bois
N aguère ayant la façade « égayée »,
E t.. je vous en veux quand même, Chevalier,

P our nous laisser là nous dépatouiller
S euls : ne sommes castellologues-nés !…

* âge que j’avais, en gros, lorsque j’ai lu ce livre… et, allez savoir pourquoi, j’ai pensé au Grand Meaulnes ici… (mais cela m’était déjà arrivé dans une autre de vos ruines, je ne sais plus laquelle : vos articles me feraient donc revenir en adolescence ?… belle cure de jouvence ! Merci !).
** j’exagère un tant, bien sûr, comme souvent…
*** le terme : hourdage.

Le Chevalier Dauphinois 22/09/2018 18:22

* Lorsque j'ai découvert cette maison forte dont les années et les reconstructions de modernité ont gommé toutes les traces défensives, j'ai pensé :
-- Soit c'est un petit article pour le mardi.
-- Soit je la montre dans 100 ans, lorsque j'aurai décrit toutes les beautés classiques et défensives de ma photothèque.
* Et puis, dans le souffle de l'église, j'ai décidé de continuer l'aventure SOSsiènne.
* Et surtout, dans une semaine de 3 articles, il est bon d'en avoir un différent.
*** Si ce style d'article vous ramène à votre enfance, si ces constructions simples vous font rajeunir....
.......... je vais de ce pas en montrer des dizaines d’affilé, comme une cure de jouvence pour vous... Ma Pierotte !.... hihihihi