24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 07:39

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 En cette canicule, heureux je suis dans la halle de la bastide

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Villeréal est située à 35km au Sud-Est de Bergerac, à 30km au Nord de Villeneuve sur Lot et à 30km à l'Ouest de Villefrance du Périgord.

 

   Coordonnées de l'église :

44° 38' 14" N00° 44' 38" E
 44.637333° 0.744000

 

 

 

L'église :

       L'extérieur :

La halle de la halte

* Je suis en vacances, j'ai bien mangé, il fait chaud,...

      .....  je savoure la fraicheur sous la halle de cette bastide.

* Tout en dégustant une glace, j'admire les maisons.

* Hélas, je ne suis point ici pour flâner  mais pour visiter comme un Castellologue amateur.

*  Malgré la canicule, je me dois de quitter l'ombre bienfaitrice, car l'église fortifiée m'attend sous le chaud soleil.

 

Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

 

Sous le soleil.... l'église

* En découvrant la façade Sud de l'église, je me mets à douter sur sa fonction défensive.

* Je vois :

- Une longue nef axée Est-Ouest.

- De hauts contreforts à larmier.

- Un chevet plat coté Est.

- Encadrant le chevet, une sorte de tour-contrefort.

- Coté Ouest, deux hautes tours coiffées.

* Je ne vois :

- Ni salle de repli,

- Ni archère,

- Ni système défensif à encorbellement (bretèche, latrines....).

- Ni trou de boulin pour un hourdage (voir vocabulaire).

Est ce réellement l'église fortifiée, but de ma journée ?

 

 

Je cherche la preuve

Une façade défensive et élégante

* Certains d'entre vous le savent : Lorsque je ne trouve pas, je prends un peu de recul.

* Face à l'entrée, je comprends enfin la fonction défensive de l'église.

* Le portail est défendu avec 2 tours reliées par un chemin de ronde.

* Les fentes verticales sont certainement des ouvertures de lumière pour l'escalier.

Pensez vous qu'elles servent aussi à la défense ?

 

 

Le portail.... me portant à l'intérieur

* Lentement j'avance....

     ...... avec précaution, je monte quelques marches.....

          .......avec l'intelligence de survie, je vérifie que les Gascons ne lâchent point des pierres sur mon heaume depuis le chemin de ronde coiffé d'une toiture en bâtière.

Pensez vous que ces 2 ouvertures dans le tympan

Soient des systèmes de tir pour arme à feu ?

 

 

Une longue nef à 5 travées

          L'intérieur :

Je ne bouge pas d'ici !

* En entrant.... je revis.

* Non point que j'ai été tué à l'extérieur et qu'un miracle de Lazare s'est produit sur moi.

* A l'extérieur, avec la chaleur, j'étais amorphe, mais dans la fraicheur de la nef, mes neurones me quémandent...... de rester ici jusqu'à la nuit.

 

 

Religieuse ambiance

* J'erre dans cette longue nef.

* Je regarde les 4 chapelles dans le transept.

* J'admire le retable à caissons.

* Mais.... je ne trouve point de porte ouverte pour accéder aux systèmes défensifs.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* En 1265, Gaston III de Gontaud-Biron donne à Alphonse de Poitiers,frère du Roi de France Louis IX (voir liste),

* En cette deuxième moitié du 13ème siècle, pour consolider ses territoires face à la puissance du Duc d'Aquitaine (qui est aussi Roi d'Angleterre), Alphonse de Poitiers, Comte (voir titre de noblesse) de Toulouse, décide la construction de nombreuses bastides fortifiées, dont Villeréal.

* En 1264, construction de la bastide, du fort et de l'église. Ce lieu de culte est entouré d'un imposant fossé et n'est accessible que par un pont levis communicant avec le fort.

* De 1279 à 1453, comme la majorité des communes de Gascogne, Villeréal passe sous domination Anglaise.

* Au 14ème siècle, construction de la halle au centre de la bastide.

* Au 16ème siècle, tout en gardant les éléments de base, la halle reçoit un étage correspondant à la salle de réunion des consuls.

* En 1569, durant les Guerres de Religion, une bande de Protestants attaque la ville, la pille puis massacre quelques habitants.

* En 1572, l'église est pillée puis brûlée par les Protestants.

* Vers 1792, les Révolutionnaires saccagent l'église et mutilent les statuts (voir exemple dans le tympan).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame) est libre et gratuite. La visite du clocher défensif est interdite.

 

L'angle droit est la base architecturale

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 26/08/2018 14:40

V oilà enfin un moutier qui n’est mie
I nconnu de moi. J’en suis moult ravie !
L acunes énormes prime fois j’avais -*
L es églises fortifiées j’ignorais*-
E t pourtant, m’étaient apparues puissance,
R udesse aussi combinées à défiance.
E n aucun cas défenses j’avais vues !
A i-je depuis lu et surtout connu
L e Chevalier des sites incongrus !

L ‘architecture de ces religieux
O uvrages que l’on transformait en lieux
T rès sûrs rendit lors mon esprit heureux…

E h oui, grâce à vous ai-je appris beaucoup !
T rès reconnaissante suis-je envers vous !

G ardien de la place édifice paraît.
A vrai dire, peut-être autre raison est :**
R ivalité entre laïc, sacré
O pérait dans ces villes neuves créées.
N e voulait mie religion être au ban,
N on, de ces micro-sociétés d’antan,
E t faisait tout pour être « sur le devant » !…**

G randeur démesurée de la façade
A ttire l’œil, une sorte de bravade
S ans sécurités de trop, mais les tours,
C hemin de ronde sont réels atours
O pposant résistance aux ennemis.
G arantie trouver céans bon abri…
N e puis-je oublier halle de bastide
E t maisons et couverts : j’en suis avide !

N ‘ai-je chaque fois cherché à entrer,
O ui, même sachant qu’était lieu guerrier :
T ant souvent avez reconnu n’avoir
A ccès aux fortifications !… Les voir «

B onifier » extérieur fut un bonheur.
E t savoir qu’un fossé, jadis, eut l’heur
N eutraliser l’entrée donne à rêver.
E mbellie est image du moutier !…

P arvenu jusqu’à moi est le parfum
S uave de tous ces bourgs peu communs.***

* j’ai découvert ce moutier pour la 1ère fois il y a environ 5 lustres (puis revu il y a quelques années), bien avant de connaître votre blog donc, et surtout vos explications quant à ces églises transformées en lieux guerriers.
** je l’ai lu dans mes grimoires. Cela ne s’applique pas à toutes les églises des bastides, je pense, mais à pas mal. Du moins, déjà, aux bastides dont l’église « trône » sur un côté de la place centrale.
*** parfum suave des bastides, à mes yeux, par leur architecture ( dont celles de leurs églises lorsqu’elles sont de plus fortifiées) et leur histoire bien sûr, qui nous mène loin dans le temps, celui de la Guerre de Cent Ans… et avant…

Le Chevalier Dauphinois 26/08/2018 16:50

* "Le Chevalier des sites incongrus !"...... Que voila citation qui me va comme un gant.
* Il est vrai qu'en mon blog peu de monuments défensifs connus apparaissent. Il y a tant de sites web décrivant les châteaux (et églises) connus que j'ai souhaité faire de mon blog un descriptif des constructions oubliées ou peu médiatiques.
----------------> Mission réussie !
** Bien que je n'en ai pas la preuve dans ma bibliothèque ni dans les récits, je pressens que dans une bastide fortifiée, l'église était le lieu de refuge ultime.
..... Était ce le cas en cette commune ?....... Peut être !