9 novembre 2018 5 09 /11 /novembre /2018 08:50

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Eglise massive, et pourtant aérienne !

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Mézin est située à 35km au Sud-Ouest d'Agen, à 15km au Nord-Ouest de Condom et à 10km au Sud de Barbaste (voir son moulin fortifié).

 

   Coordonnées de l'église :

44° 03" 22" N 00° 15' 25" E
 44.056341°  0.256962°

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Troublé

* Devant moi, en plus du kiosque à musique, apparaît une masse.

* Son architecture composée de bâtiment aux formes et hauteurs différentes m'embrouille l'esprit.

* Entre les angles droits et les rondeurs, entre le Roman et le Gothique, je ne sais que regarder.

Vais je partir sans comprendre ?

 

 

Voila des rondeurs qui me rappellent.... des tours défensives

Tenace je suis

* De suite, je me désintéresse de la partie droite (chevet, transept et même la nef) pour ne voir que la façade située au Ouest-Nord-Ouest.

* Le portail d'entrée est encadré par 2 tours jumelles, bien rondes comme je les aime.

* Curieusement ces jumelles sont différentes :

- Celle de droite possède à sa base un puissant contrefort à larmier.

- Les orifices verticaux ne sont pas positionnés aux mêmes endroits.

* Question :

Avez vous remarqué les 4 consoles

alignées au dessus du portail ?

* Je pressens qu'elles devaient soutenir un hourdage servant de bretèche (voir vocabulaire).

 

 

Curiosités chaotiques

* Dans ce brouillamini, cette confusion, ce désordre, cet enchevêtrement, cet imbroglio, ce mélange d'architecture, je suis perdu.

* Un oriel, des fenêtres Gothiques à remplage, un enfeu, un portail avancé, une tourelle borgne, etc...

Je suis perdu !

* Pour retrouver mes esprits, j'entre dans l'église.

 

 

Suis je dans une cathédrale ?

L'intérieur :

L'immensité me perd encore plus !

* En entrant, je me sens petit.

* Que c'est haut !

* Le plafond semble toucher le ciel (le paradis ?)

* Le volume est lumineux.

 

 

Ma Jehanne, ne vois tu rien venir ?

* Quand je suis perdu, je quémande la solution à ma muse (les femmes sont des êtres surprenants, aux idées lumineuses... aveuglantes parfois).

* Curieusement, c'est Sainte Jeanne d'Arc qui me répond :

* "Regarde là haut" semble m'indiquer son visage.

* Alors, je lève la tête et je vois..... Hoooo.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au milieu du 11ème siècle, le seigneur Arnaud du "locus meditiaco" donne des terres à l'abbaye de Cluny.

* En cette deuxième moitié du  11ème siècle, début de construction d'une petite église et d'un monastère.

* Au 12ème siècle, le monastère s'enrichit. Un village s’établit. L'église devenant trop petite

* Au 13ème siècle, avec la richesse grandissante du monastère et l'augmentation importante de la population, la nef de l'église est agrandie.

* Au 14ème siècle, de nombreux chapiteaux sculptés sont réalisés dans la nef. la façade Ouest reçoit des tours défensives.

* Au 16ème, durant les Guerres de Religion, les Huguenots massacrent entre autres,  les 12 statuts des apôtres du portail nord. Il ne reste que les niches vides, (cette informations, sans sources officielles, est transmises par les habitants depuis 5 siècles).

* Vers 1789 (?), le couvent des Bénédictins, accolés à l'église, est détruit par les Révolutionnaires (à vérifier).

* Au 19ème siècle, le clocher est entièrement refait.

* En 1833, les vestiges du monastère sont définitivement rasés.

* En 1840, l'église est classée au Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Jean Baptiste) est libre et gratuite depuis les rues. La visite du clocher est interdite.

 

 

La vue s'étend vers l'infini... et même au delà

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 11/11/2018 17:31

M agnifique est la façade d’entrée,
E t contraste avec reste du moutier.
Z ones défensives se concentrèrent,
I l est vrai, sur cette paroi naguère.
N ous sommes devant véritable écran

L equel se dresse imperturbablement ;
O uvrage haut, hermétique à souhait,
T ours sur les côtés le protégeant, et

E n surplomb de l’huis, bretèche et hourdage.
T out cela fleure bon le Moyen-Âge !

G rand merci à vous vous être arrêté
A cette face uniquement : passé
R esplendit de toute sa force ainsi,
O ù guerres faisaient partie de la vie…
N éanmoins, nous offrez des éléments
N ichés ça ou là, qui montrent comment
E volua le bâti dans le temps.

N on pas que : sont « fixées » par vos photos
O euvres de nos aïeux.* Est-ce un cadeau
T rès apprécié ; la preuve que vous faites,
A ssurément, de tout lieu une fête !

* vitrail, enfeu …

Le Chevalier Dauphinois 11/11/2018 18:32

* Cette église a été de nombreuses fois modifiée, agrandie, modernisée.
* Son architecture actuelle n'est pas celle de la Guerre de Cent Ans.
* Les systèmes défensifs ont été gommés avec les siècles.
* Mais en la découvrant, j'ai vu ses 2 belles tours.
* Ce moutier n'est pas le plus impressionnant de France ni de Gascogne.... Mais il a une architecture unique. C'est ce qui m'a interpellé, puis mis en joie.