19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 07:30

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Le poteau penché me fait penser ! cette église !Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Sos est située à 60km au Nord-Est de Mont de Marsan (voir ses fortifications), à 50km au Sud-Ouest d'Agen et à 20km au Nord-Ouest de Condom.

 

   Coordonnées de l'église :

44° 02' 43" N 00° 07' 48" E
 44.045697°  0.130001°

 

 

 

 

L'église :

L'extérieur :

Je n'ai pas le droit de rêver

* C'est assis sur mon destrier que je découvre la petite route de Gueyze proche de la rivière éponyme au Nord-Ouest de Sos.

* Dans cet endroit silencieux où seul les peupliers se font entendre, je rêve.

* Soudain, mon destrier stoppe.

* En arrière d'un poteau électrique penché, une ronde forme attire son attention, donc la mienne.

 

 

Des modillons, des contreforts et une rehausse... Qu'est ce donc ?

Est ce une ronde tour ?

* Sachant qu'un château existerait en ce lieu-dit, de suite, je crois voir une ronde tour.

* Que nenni !

* Les modillons sont rares sur un château (excepté sur une chapelle castrale évidemment).

A quelle construction peut appartenir ces petites sculptures ?

* Vous êtes si intelligents mes merveilleuses lectrices et mes fabuleux lecteurs que vous me dites ensemble :

"Chevalier, tu es face à une église !"

 

 

Ce moutier est il fortifié ?

* N'étant pas venu si loin depuis mon Dauphiné pour faire du tourisme classique, je me dois de définir si cette construction religieuse d'architecture Romane a pu être fortifiée.

* D'abord sur le chevet, je vois des contreforts à larmier qui se prolongent par une colonnette.

Avez vous déjà vu cela ?

* Le chevet a été rehaussé.

Était ce une salle de repli ?

* Dans la rehausse a été aménagée une ouverture. Ma théorie d'une salle de repli se précise.

* Je regarde la nef. Elle possède de hautes mais peu larges ouvertures de lumière. Cette caractéristique architecturale ne facilite pas l'intrusion d’attaquants potentiels.

 

 

Voyez vous une curiosité sur ce clocher ?

Le clocher révèle des traces du passé

* Accolée au clocher je remarque une petite tour.

* Je pressens que cette construction n'est point défensive car elle doit comporter un escalier à vis.

* Pourtant, un détail m'intrigue.

* Au dessus des tuiles, je vois des pierres.... cela ressemble à un arrachement.

La nef était elle plus haute ?

* Pour comprendre cette curiosité, je prends un peu de recul.

 

 

Le mystère s'épaissit

* Avec de la distance, je ne remarque rien d'anormal coté clocher.

* En en regardant coté nef, je vois.... Hooo... Je vois... (ceci sans boule de cristal).

* Je vois une "porte" donnant dans le vide.

 

 

Mes neurones vous donnent une réponse

* En observant l'église dans sa globalité (ce que je ne vous ai pas permis de faire avant) j'ose conclure :

- La nef a été arasée.

- La toiture médiévale était certainement plus haute.

- Une salle de repli devait exister.

- La salle au dessus de la nef communiquait certainement avec celle du chevet (je suppose qu'il n'y avait qu'une seule salle).

Avez vous remarqué le mur entourant le cimetière ?

Pensez vous qu'il ait pu être défensif ?

* Ceux qui me répondent, "NON Chevalier, cela n'existe pas", devraient lire cet article.

 

 

L'intérieur :

* Lentement j'avance coté Sud vers la porte située au milieu de la nef.

* Son linteau est réalisé avec un sarcophage du Haut Moyen Âge.

* Je tourne la poignée.

* Hélas, l'église est fermée en ce mois de mai.

* Je vais me consoler en découvrant la maison forte située de l'autre coté de la route.

 

 

Le diaporama de l'église est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de l'église :

* Au début du 12ème siècle, construction de l'église sur les ruines d'un site Gallo-Romain.

* Au 13ème siècle, le clocher-mur est construit avec 2 ouvertures campanaires.

* En 1735, la nef est partiellement restaurée.

* En 1942, une partie de l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Barthélemy) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

 

Lors de vos prochaines vacances, pensez à mieux regarder cette église

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour aller au menu des églises fortifiées   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 20/09/2018 09:53

G uidé par rondeurs est donc destrier…
U n mimétisme qui sait m’amuser !*
E n tout cas, belle église nous offrez.
Y ai-je deux ouvertures trouvées,
Z ones importantes pour me faire aimer
E difice religieux fortifié :

S uis-je sensible à porte du passé
O u fenêtre d’un repli ménagé
S ur nef ou chevet… Ont représenté

G arantie pour âmes de la contrée
A voir un lieu où seraient protégés.
S ont autres détails qu’il m’a plu mirer,
C omme les nombreux modillons sculptés
O rnés, au-dessus, de genres de damiers.
G rande estime ai-je pour les ouvriers**
N ous régalant de leurs œuvres dédiées
E n général à figures non sacrées.***

N ‘est mie très imposant ou fort moutier.
O n ressent même moult d’humilité ;
T out ce qu’il faut pour bien me contenter…
A insi, avez encore une fois gagné…****

* en revanche, je ne sais pas qui a « déteint » sur l’autre : vous sur votre monture, ou
l’inverse ?…
** les sculpteurs.
*** à l’extérieur des bâtis religieux, du moins.
**** gagné à me faire « plier » devant une église !

Le Chevalier Dauphinois 20/09/2018 12:17

* La question est : "Qui a insufflé la passion des rondeurs à l'autre ?"
* Étant en couple avec ce quadrupède depuis 800 ans (environ), je ne me souviens plus des ressentis de chacun à l'époque.
* Mais, en partant du principe "Qui se ressemblent s'assemblent", je pressens que nous avions tous deux le plaisir à regarder (et toucher ?) les rondes formes.
* Mais il est vrai qu'avec le temps, notre principe devint : "Qui s'assemblent, se ressemblent".