15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 08:25

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Est ce le donjon que je recherche ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de La Croix Blanche est située à 15km au Sud de Villeneuve sur Lot (voir ses fortifications) et à 10km au Nord-Est d'Agen.

 

   Coordonnées du donjon :

44° 17' 29" N 00° 41' 59" E
 44.291351°  0.699905°

 

 

 

Le donjon :

L'extérieur :

Est ce mon Graal ?

* A 1 kilomètre à l'Est de la commune, le long d'une petite route goudronnée, apparaît une masse grise.

* Dans cette région agricole, je ne sais pas dire si je suis face au donjon de Fauguerolles ou à un bâtiment de stockage.

* Je sors ma longue vue (de pirate) pour espionner avant d'agir.

 

 

Ces pierres grises sont pour moi un arc en ciel médiéval

Faut il un grigri pour s'approcher de ce gris bâtiment ?

* Sur une route plus petite que la précédente, j'avance.

* La construction se cache.

* Avec un peu de persévérance, je découvre le sentier communal permettant de longer ce que je peux maintenant nommer : Un donjon.

 

 

Surprises

* Ma première surprise est de voir une construction si cubique sans contrefort. surprise

* Ma deuxième surprise est de voir un donjon si "peu haut". Il comporte 2 étages sur un rez de chaussée.

A-t-il été arasé ?

 

 

Que voir ?

* Tout en restant sur le chemin communal, je tente de voir les caractéristiques architecturales de ce donjon.

* Sur la façade Est, l'étage supérieur possède une fenêtre géminée aux sommets trilobés.

* Le coté Sud arbore une fenêtre plein cintre.

Voyez vous une curiosité hors du temps ?

* Alignées au sommet du mur, des ouïes d'aération de notre époque. Je suppose que ce donjon est toujours habité et il respecte les norme de sécurité Les normes de sécurité du 21ème siècle sont appliquées.

 

 

L'intérieur :

* La propriété privée n'est pas visitable.

 

 

Le diaporama du donjon est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site :

  L'histoire de ce lieu est confuse car la toponymie est flou. Les historiens n'ont que peu de certitude entre la construction du donjon, de son existence dans un château, de ses vrais propriétaires.

  Voici un court résumé sans date précise car en cette actuelle commune, il y aurait eu plusieurs seigneurs ou plusieurs seigneuries.

 

* Au 13ème siècle, construction d'un château (est ce celui-ci ?).

* Au milieu du 13ème siècle, les propriétaires du "castrum de Falgairolas" rendent hommage au Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine et Roi d'Angleterre.

* A la fin du 13ème siècle, le Duc d'Aquitaine confisque le château (ou le donjon ou l'ensemble des terres ?) pour le (les ?) donner à Guillaume Montravel (à vérifier).

* En 1618, (8 mars), Sérène de Durfort de Bajamont, dame de La Fox, de Bajamon et de Fauguerolles, Comtesse de Laugnac épouse Charles de Montpezat, seigneur de Laugnac, Baron de Laugnac, de Frégimont, de Thouars et de La Fox, Comte de Laugnac, seigneur de Fraichou-sur-Baïse etc.... et chevalier des Ordres du Roi de France.

* En 1715, après un procès (pour quelle raison ?), les biens du Comte de Laugnac sont saisis. Le greffier (?) note l'état de délabrement du donjon de Fauguerolles.

* En 1950, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* A partir de 1970, le château est restauré ar ses nouveaux propriétaires.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du donjon est libre et gratuite depuis le sentier municipal en respectant la propriété privée. La visite de l'intérieur est interdite. Il serait possible de louer ce gîte, renseignez vous.

 

 

Ce donjon ne me révélera pas son secret

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 16/10/2019 13:54

D ame ! Tant de lettres à disposition !*
O r, si peu à voir, en explications…
N ‘y êtes pour rien, ça, je le sais bien !
J uste que vous devriez dès demain «
O bstacle » tel vraiment supprimer pour
N ouveaux sites ! Vous seriez un amour !

D ois-je combler ce manque, le voyez,
E n prose inutile, en futilités !

F aut-il admettre que vous n’avez eu
A ucune aide par ce bâti perdu
U n gros tant dans l’espace et dans le temps…
G loire n’est plus, qui fut, je pense, antan.
U n univers désolé, appauvri
E n éléments guerriers avons ici :
R apetissé, déjà, est ce donjon ;
O ublié son crénelage, fleuron,
L ‘on sait, des sécurités de jadis ;
L atrines, bretèches qui sont délices
E ffacées du lieu. Les ont remplacé
S orties d’air : de quoi vous déconcerter !**

P ourtant, j’ai rêvé tout de même au temps
S i loin, quand Fauguerolles était « vivant »…

* les lettres composant le nom du site d’aujourd’hui (pour moi : « donjon de Fauguerolles, la Croix Blanche, Lot-et-Garonne, Gascogne »). Je maintiens : souvent le nombre de lettres composant le nom du site est inversement proportionnel au nombre de vestiges montrés, d’éléments guerriers restés… quel malheur pour moi !
** je sais que j’exagère un gros tant ici, parce que ces bouches d’aération n’ont mie remplacé latrines ou bretèches, mais il faut bien extrapoler de temps-en-temps !

Le Chevalier Dauphinois 16/10/2019 18:00

* Cette découverte a une histoire :
1 - En ce lieu, les routes sont étroites. Faire passer un tracteur et un destrier est presque impossible. Cent fois il a fallu que j'aille dans un champ.
2 - Pas de "parking" pour destrier, donc il a fallu que je demande l'autorisation à un fermier pour utiliser un peu de son chemin privé.
3 - Puis une sorte de garde champêtre ou garde forestier municipal m'a interrogé sur la raison de ma présence en ce lieu non touriste.
4 - Puis il a fallu que je me fasse griffer dans le sentier communal non entretenu pour m'approcher de la propriété privée et grillagée.
5 - Puis calmer un chien qui ne comprenait pas ma présence et mon attirail.
** Conclusion : C'est un miracle de ramener des images de ce donjon historique.
** Le miracle se devait d'être continué par votre prose avec un titre si long.