1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 08:52

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Une entrée fortifiée donnant déjà le rêve médiévalLe bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Lafox est située à 30km au Sud de Villeneuve sur Lot (voir ses portes fortifiées), à 7km au Sud-Est d'Agen et à 5km au Nord-Est de Layrac.

 

   Coordonnées du château :

44° 09' 57" N 00° 41' 21" E
 44.165968°  0.689859°

 

 

 

Le château :

          L'extérieur :

L'arbre cache-t-il la foret ?

* A un kilomètre au Sud-Ouest de Lafox, une route est nommée : Rue du château.

* C'est donc avec empressement que je me rends vers... heu... une foret d'arbres (et non de pierres).

* Je pressens qu'il va me falloir de la patience pour lire entre les feuilles et de la ténacité pour immortaliser proprement ce site castral.

 

 

Derrière ces portes y a-t-il une damoiselle qui m'attend ?

Une tour à questionnements !

* Dans cette jungle mon œil d'aigle cool de castellologue amateur voir une haute tour.

* Dans ma documentation, cette construction parallélépipédique  de 6 mètres de coté est nommée : Donjon.

* Elle possède sur 2 faces (j'espère ne pas me tromper dans le chiffre) des ouvertures faisant penser à des portes.

* Je me questionne :

- En général un donjon ne possède qu'une seule porte à plusieurs mètres du sol.

- En général, sous la porte il y a des trous de boulins (voir vocabulaire) pour une passerelle en bois.

Rien de tout cela !

Curieux n'est il pas ?

* J'ai une autre hypothèse : enlightened

- Cette construction était une tour d'angle du rempart (ou de château originel) traversée par les axes de circulation (au même étage).

- Dans ce cas, pourquoi ne vois je pas les arrachements des murs du rempart ou du chemin de ronde ?

 

 

Le donjon serait proche de la porte d'entrée du site castral ?

Borgne ?

* Ne trouvant pas les vérités, je contourne le "donjon" espérant avoir les réponses.

* Hélas, d'autres questions se posent :

- Au sommet (à une quinzaine de mètres de haut), je vois un toit en tuile et aucune trace de mâchicoulis (voir vocabulaire). Je pressens que la tour a été arasée, donc :

Quelle était sa hauteur d'origine ?

- Les contreforts plats d'angle me rappellent les puissants donjons romans (voir quelques exemple).

- Les systèmes défensifs semblent inexistants...... à moins que cette petite fente soit le souvenir d'une archère droite primitive.

* Lentement j'avance vers ce château.

* Ce que je suppose être les remparts n'ont qu'une faible hauteur.

* La porte semble avoir été reconstruite car elle ne garde aucune trace :

- D'un système de levage d'un pont (le pont actuel au dessus de la Séoune est fixe).

- De système défensif (comme une bretèche).

 

 

Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

Un long habitat.... et habité

* A droite de la porte, une imposante construction m'interpelle.

* Elle possède de nombreuses fenêtres à meneaux en croix ornées de pilastres et de refends

* Certaines sont définitivement obstruées.

 

 

 L'autre face a un autre faciès

* Ne pouvant entrer, je contourne le château pour voir la face Sud.

* Au fond, je remarque une tour intégrée dans le bâti.

* Curieusement elle n'a pas de fondation dans le sol.

Serait ce une tourelle d'angle ?

* Cette haute construction n'est pas une tour défensive ni une tour escalier.

Que de questions je me pose !

 

 

Quand le bâti ment ! surprise

* La "tour" est accrochée à un long bâtiment.

* Cette construction de 3 niveaux est curieuse :

- Au fond, les rares fenêtres sont en hauteur.

- Au centre, les fenêtres sont nombreuses, accolées et sur deux niveaux.

- Sous les fenêtres, il y a... heu.... plusieurs rangées de ....

... heu.... triples consoles.

Quelle était la fonction de ces pierres en encorbellement ?

1 - Bretèche  : Il n'y a pas de porte à défende en dessous.

2 - Mâchicoulis : Ces pierres sont trop basses (même si je suppose que le sol d'origine est à plus d'un mètre en dessous).

3 - Balcon : Vu la position des fenêtres, je doute.

Avez vous une idée ?

* Avec tous ces questionnements, j'ai oublié l'archère droite.

L'aviez vous remarquée ?

 

Pour avoir les réponses, dois je pier en ce lieu ?

 

Chapelle castrale

* Croyant avoir tout vu (sans avoir tout compris), je me dirige vers mon destrier quand une construction m'interpelle.

* Vous êtes si perspicaces, hooo vous mes merveilleuses lectrices et vous mes fabuleux lecteurs, que vous avez deviné qu'il s'agit  de la chapelle du château.

* Le temps et les hommes ne l'ont point épargnée. Les ouvertures de lumière du chevet ont été refaites récemment, mais le clocher a perdu de sa prestance.

 

 

      L'intérieur :

* La propriété privée et habitée n'est pas visitable.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 12ème siècle, construction d'un château avec donjon carré sur motte proche du gué de la Séoune. Il contrôle le passage et "récolte" un droit de péage.

* Au 13ème siècle, suite à un don du Comte de Toulouse, le château est possession de Sicard Alaman.

* Au 14ème siècle, durant la Guerre de Cent Ans, la seigneurie fut l'enjeu de nombreux combats entre les armées Royales Françaises et Anglaises.

* Au 15ème siècle, après ses modifications défensives et d'agrandissement, le château de Lafox atteint son apogée.

* A la fin du 15ème siècle, le site est possession de la famille Durfort.

* Au milieu du 16ème siècle, débutent les Guerres de Religion. Le château est le siège de Catholiques. De nombreuses attaques sont imaginées par les alliés du châtelain en ce château.

* A la fin du 16ème siècle, avec le calme revenu, le château est modernisé pour plus de confort.

* Durant ce siècle, de nombreux personnages importants (et historiques) ont dormi dans le château.

- Le roi de France Charles IX (voir liste des Rois),

- Catherine de Médicis,

- Marguerite de Valois,

- Le futur Roi de France Henri IV.

* Au 17ème siècle, après les troubles de la Fronde, le château est restauré. 

* Au 19ème siècle, le château est représenté dans une lithographie.

* En 1951, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route et le sentier communal. La visite du château est interdite. Veuillez respecter la tranquillité des habitants et les sentiers privés.

 

La modernité se marie merveilleusement avec le style médiéval

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Luxverat 28/06/2019 08:46

Monsieur,

Par curiosité, quand êtes-vous passé prendre ces quelques photos de cette si belle place?

Le Chevalier Dauphinois 28/06/2019 10:09

* Bonjour
* Je suis allé dans le 47 au printemps 2018.
* Possédant un objectif de 500mm, je peux immortaliser quelques images de loin, tout en respectant les propriétés privées et la tranquillité des habitants et voisins..

Pierrote 03/02/2019 14:40

L e cadre est idyllique, bucolique.
A cette place aspect bien atypique,
F aisant neurones, là, « s’entrechoquer » !
O n ne sait mie du site quoi penser…
X fois j’hésitais avant de proser :

L es bâtis sont trop rénovés, pour moi.*
O ui, mais Mon preux Chevalier Dauphinois
T ant fit pour montrer des « morceaux de choix »

E t tenter expliquer par ses images
T émoignages restants du Moyen-Âge !

G entille me faudrait donc être ici…
A ssurément, jusqu’à la fin ne puis !
R econnais-je que quelques éléments
O nt senteur de mon préféré antan.
N on, ne croyez point que je vais verser,
N enni, dans langueur, pensant au passé !
E t pourtant, vais-je un peu m’y arrêter :

G uère de doute qu’archère aperçue
A , sur esprit, bénéfique effet eu.
S ûr que, la mirant, est permis le rêve.
C ertes, ne se fait-il en temps de trêve !…
O bservées consoles devraient aussi
G ardé avoir souvenir d’ennemis
N aguère assaillis par des jets de pierres.
E h bien non : à mes yeux, « c‘est la misère » :

N e savent plus corbeaux représenter
O uvrages guerriers, si bas alignés…
T rop de reconstructions ont nui, je pense,
A la valeur première de défense.

B ien que lithographies soient mon bonheur
E n général, celle du jour faveur
N ’a eue de ma part : car ne montre mie
E tat du castel d’origine... Tant pis...

P oids des siècles et aménagements
S ont entrave à « lecture ancienne », vraiment...

* = vous l’aurez deviné : ire je voulais montrer d’un bout à l’autre de ma prose !

Le Chevalier Dauphinois 03/02/2019 15:15

* Ce site est réellement beau, aussi bien pour sa conservation que pour ses traces médiévales presque intactes.
* Hélas, je l'ai visité durant la saison où le feuillage est important. La vue (description) n'est donc faite que de détails volés à la végétation.
* Sur place, avec mes yeux, j'ai vu des merveilles, j'ai imaginé les fossés (en dessous des nombreux corbeaux et consoles)........... mais avec mon appareil photo, je n'ai montré que les ombres du passé.
* Il faudrait y retourner lorsque les feuilles sont absentes (en ce moment peut être) mais hélas, le 47 est bien loin de mon Dauphiné. Je n'ai que cet article aux images estivales pour refléter ce passé médiéval.
.
* L'un des intérêts de ce châteaux est le nombre de personnages importants (je n'ai cité que les plus connus, car de nombreux seigneurs locaux auraient trop allongé la liste) ayant dormi en ce lieu.
* Un château peu connu et peu médiatique en notre siècle.... pourtant.... il exista aux yeux de ses contemporains passés.