20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 09:50

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

Voyez vous cette merveille au loin ?

 

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Fréchou est située à 35km au Sud-Ouest d'Agen, à 16km au Nord-Ouest de Condom et à 10km au Sud-Est de Barbaste (voir son moulin fortifié).

 

   Coordonnées du château :

44° 05' 09" N 00° 19' 10" E
 44.085855°  0.319666°

 

 

    Toponymie :   (--> voir initiation)

 * Fréchou signifie : Lieu planté de Frênes.

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Là bas... il y a ....

*Après avoir visité la ruine du château d'Espien, je laisse mon destrier me mener vers le Sud.

* Comme il est bon de ne point réfléchir durant cette fin de journée, mais de penser aux multiples beautés que j'ai vues en ce département depuis quelques jours.

* Soudain, mon palefroi stoppe puis me montre au loin une grise construction .

* Il attend mon autorisation pour changer de direction.

Quel merveilleux compagnon de découverte !

 

Quelle puissance !

 

Complexité !

* Que cette architecture est torturée ! 

* Depuis la route au Nord, je crois voir :

- Un logis orienté Est-Ouest.

- Au fond (coté Nord), un imposant donjon habitable de forme carrée. Curieusement je ne vois aucun système défensif.

Ont ils été gommés suite à une reconstruction ?

- Devant (coté Sud), une imposante tour ronde est "désarmée" comme le donjon.  Par contre elle montre 2 caractéristiques architecturales :

-- Sur la droite, les inévitables latrines.

-- Au dessus de la fenêtre, les pierres en encorbellement ont peut être porté une hachette (voir vocabulaire).

- Sur la gauche, la plus petite tour ronde possède (peut être) un escalier en colimaçon.

* Après avoir tenté de comprendre ce château de loin, il faut que je m'approche.

 

 

Je longe.... le long mur 

* Le mur qui m'accueille devait être le rempart extérieur.

* Je précise "devait" car il ne montre ni crénelage ni mâchicoulis.Voyez vous les systèmes défensifs ?

Pourquoi j'ose dire que c'est un rempart ?

* Je vois sur cette paroi verticale des ouvertures défensives, même si certaines sont partiellement obstruées.

* Haaa, comme j'adore une couleuvrine avec un embrasement extérieur si important !

* Comme c'est beau une ouverture de tir proche d'un arbre vert !

* Comme il se doit, un rempart porte un chemin de ronde. Même s'il a disparu, sa porte d'accès est encore visible.

 

 

Des surprises

* "En sautant" pour voir derrière le rempart, je suis en extase (ou presque) devant les sommets des 2 rondes tours.

* L'une arbore une porte accédant... dans le vide. surprise

- Est ce une ancienne bretèche ?... Je doute.

- Des latrines ?... Ben... Non !

Avez vous une idée ou LA réponse ?

* L'autre montre une archère cruciforme en étrier.

 

 

L'intérieur :

Entrée .... et dessert ou désert ?

* La visite du château est payante, mais la porte est fermée.

* Je toque, je hurle, je quémande le droit de visiter.

* Sur le coté, je vois enfin les heures d'ouvertures.

* Heu... Il faut être ingénieur cool pour comprendre toutes les subtilités de visite, car cela dépend du jour, du mois, de la quantité de visiteurs, de l'âge du capitaine laugh et  de... heu.... la propreté (?) cheeky

 

 

Hooooo !

* Donc :

- J'admire le panorama sur les plaines.

- Je laisse ce château pour en trouver un autre.

- Mais avant, je vole une image.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au milieu du 13ème siècle, construction du château.

* Au 15ème siècles, des fenêtres sont ouvertes dans le logis.

* Au début du 16ème siècle, suite à l'invention des armes à poudre,  amélioration du système défensif.

* En 1536, Françoise de Gua, dame du Fréchou apporte en dot la seigneurie en épousant Alain de Montpezat.

* En 1561, après le décès de son père Alain de Montpezat, son premier fils ayant pris le parti des Protestants, c'est le second fils, François de Montpezat, de religion Catholique, qui devient son héritier.

* Au 16ème siècle, le château est modernisé. Aménagement de la façade, création d'une tour, construction d'une toiture sur le pavillon d'entrée. La vieille écurie médiévale est transformée en orangerie.

* En 1952, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* A partir de 1970, le château est restauré par ses nouveaux propriétaires. Un jardin de style Italien est créé, puis à l'emplacement d'une ancienne bâtisse du Moyen Âge, un jardin médiéval est aménagé.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du site est libre et gratuite depuis les rues. La visite du jardin et de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseignez sur les horaires et jours de visite assez rares dans l'année.

 

 

Je reviendrai visiter tes entrailles... Parole de Dauphinois !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 24/12/2019 10:46

B onhomme rouge et blanc bien vous saura
O ffrir présents que souhaitez, c’est là,
N ‘est-il point vrai, sa vocation ! Saura,

N ul doute à ce sujet, vous apporter
O uvrages pour castels nouveaux trouver (
E t non églises !), ou autres bâtiments,
L ouant systèmes défensifs d’antan.

A yez journée de rêves médiévaux,

V agabondant déjà par monts et vaux,
O ù vous mènera votre destrier ;
U n seul impératif en tête : passé
S ous toutes ses formes… exceptés moutiers !!!
!

Le Chevalier Dauphinois 24/12/2019 11:17

* Merci MA Pierrote pour cette prose.
* Il est vrai que ma liste au gros bonhomme rouge est faite (et fête aussi) pour ma passion.
* Mais.... dans cette liste.... il y a un ouvrage sur les moutiers d'une lointaine province.
* Peut être qu'il ne l'a pas trouvé chez les bouquinistes (car cet ouvrage n'est plus publié depuis 20 ans).
* Je vous souhaite aussi, au pied du sapin, des cadeaux magnifiques, uniques, médiévaux, envoûtants.

Pierrote 22/12/2019 19:56

F allait-il le regard du Chevalier
R empli de tout son savoir du passé,
E t son esprit déductif et brillant,
C ‘est sûr, pour que tous ces détails restants
H eur aient de se dévoiler à nos yeux !
O n n’oublie mie destrier merveilleux :
U ne fois encore ne s’est trompé point :

L e castel montré détour valait bien !
O ui, a t-il, hélas, d’origine perdu
T rop d’éléments défensifs, ou a dû

E tre remanié pour servir encore.
T outefois, a gardé d’un castel fort

G rande puissance grâce à son allure
A ustère, rude par de très hauts murs
R epoussant ennemis. Porte d’entrée
O bstacle premier fut dans le passé.
N ous manque un peu de sa force d’antan «
N eutralisée » par aménagements.
E st-ce dommage… Mais j’ai, cependant,

G oûté au bout de rempart bien visible.
A uthentique apparaît, semble infaillible,
S es fentes de tir incrustées toujours.
C ertes, sont pour beaucoup nouveaux atours
O uvragés quand d’autres modes de guerre
G agnèrent le monde… Ne puis-je taire
N aturellement la porte d’accès.*
E st-ce un élément qui, là, fort me plait,

N ous offrant du château des brins de vie.
O n imagine, lors, gens d’armes qui
T inrent en respect intrus. Du passé,
A insi image « animée » est donnée…

B ien sûr, archère a toutes mes faveurs.
E vocation de mantelet : bonheur !
N e sais-je répondre pour ouverture !**
E st-elle sur de récents ou anciens murs ?...***

P arler en occitan, plutôt hurler
S olution était pour pouvoir entrer ?… !****

* porte d’accès au chemin de ronde (§ « Je longe… le long mur »).
** § « Des surprises ».
*** cette tour, est-ce la tour érigée au XVIe siècle ? (d’après l’historique l’une des 2 tours est du XVIe).
**** cf. § « L’intérieur ». Je m’explique : vous, Dauphinois Chevalier avez quémandé, hurlé en franco-provençal, nostre langue maternelle, alors qu’en Gascogne, on parle occitan (si je ne me fourvoie mie) = on ne vous a mie compris et certainement pris pour un vil envahisseur !

Le Chevalier Dauphinois 27/12/2019 21:04

* Ce château fait partie de la "cerise sur mon gâteau".... C'est à dire, des bâtiments que j'ai cochés sur ma carte de croisade en sachant qu'ils ne sont ni entièrement médiévaux, ni en ruine.
* Lorsque je lis un livre, une revue, un ouvrage sur un ou des bâtiments médiévaux fortifiés, je les inscrits dans ma base de données et surtout je les coche sur mon "livre de cartes de France" avec un code. Ainsi, lorsque je pars en croisade, je sais où je dois me rendre et surtout la beauté (donc le temps à consacrer) du site castral.
* Grâce à cette méthode, je peux savoir si je vais visiter 1 ou 6 sites dans la journée.
* Evidemment les châteaux payants avec leurs heures de visites parfois restreintes m'obligent à me renseigner avant de partir.
* Fréchou faisait partie de la catégorie des châteaux "rapides" et entiers.
---> Maintenant, vous savez presque tout sur ma méthode..... ou....... presque tout.

honorius 22/12/2019 16:47

Une belle bâtisse. Bonnes fêtes de fin d'année

Le Chevalier Dauphinois 22/12/2019 18:52

* Bien le bonjour Messire Honorius.
* Merci pour votre commentaire.
* Je vous souhaite aussi de très bonnes fêtes.