1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 08:50

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Que cela doit être succulent avec des petits champignons

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Pardaillan est située à 35km à l'Est de Sauveterre de Guyenne (voir cette bastide), à 30km au Sud-Ouest de Bergerac et à 20km au Nord-Est de Marmande.

 

   Coordonnées du château :

44° 39' 41" N 00° 16'03" E
 44.661633°  0.267629°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Je veux manger dans le calme

* Après avoir visité le château de Duras, mon équidé ayant envie d'herbes hautes et fraîches m'emporte un peu à l'Est.

* Proche du ruisseau nommé Malromé, il me laisse pour déguster sa friandise pendant que je m’apprête à dévorer ma pomme.

* Soudain un terrifiant événement, que j'ose nommer pomme de discorde, perturbe ma plénitude.

- Des volatiles se permettent de cancaner.

* Je me lève pour leur faire comprendre qu'un Dauphinois pourrait les manger............

   ....... quand, par magie, mes poils de castellologue se dressent.

* Après un canard voila le signe (et non cygne) qui va m'obliger à ne plus manger par la bouche mais manger des yeux.

 

 

Que cela doit être succulent avec des systèmes défensifs

Les 3 couleurs du bonheur

* Je ne vais point vous parler du Bleu-Blanc-Rouge de votre actuel drapeau mais du :

- Bleu du ciel annonciateur de plénitude.

- Vert au sol, plaisir des herbivores.

- Gris des pierres, source d'interrogation et de réflexion.

 

 

Ronde comme je les aime

* Au sommet de la petite colline apparaît une ronde forme.

* C'est évidemment une tour qui me quémande de l'approcher, la toucher, la caresser, la lécher. cheeky

* Mais avant de la pénétrer, il me faut la comprendre de loin :

- Cette belle est composée de lits de pierre pauvrement équarris.

- Elle est posée sur un rocher qui me semble avoir été taillé.

- La petite ouverture verticale abîmée me semble avoir été une archère.

- La grande ouverture rectangulaire fut.... heu...... (sentez vous ?)...... heu...... des latrines en encorbellement. Voici mon raisonnement :

-- Un passage (porte) semble illogique.

-- Une fenêtre d'agrément serait "plus grande".

* Lentement je contourne la belle par le Nord.

* Cette face montre une large et haute ouverture.

 

 

Que cela doit être succulent de déguster une belle, sans abondante végétation

Faire le mur

* Tel un jouvenceau souhaitant retrouver sa belle, je cherche une porte ou un souterrain.

* Hélas, je ne vois qu'un long mur réellement infranchissable.

* Même s'il a été arasé, même si certains parements ont disparu, les hauts arbres et les épineux me tiennent à distance.

* Je longe, je longe, je longe...... mais le mur avec des lits de pierres de taille et dimensions aléatoires me laisse dehors.

* Soudain, comme par miracle, le mur s'arrête.

* Un passage (secret ?) me permet d'entrer dans le château.

 

 

 

L'intérieur :

Le rien, c'est tout !

* En entrant c'est le choc

* Évidemment, ce site castral n'étant pas très médiatique, n'étant pas mis en valeur par des panneaux, étant empli de la végétation signifie.....
    ...... qu'il ne reste que peu.

* Mais quel incroyable peu. surprise

* Des pierres au sol ayant été un "habitat" (?), puis des herbes hautes autour d'un rond de pierres (puits peut être), puis des......

 

 

Que cela doit être succulent de déguster l'intérieur d'une belle

Tout est là.... et même plus

* Lentement, j'avance en direction de la tour.

* Quelle chance, elle est cassée, je corrigerais pour plaire à cette belle, qu'elle est s'ouverte à moi.

* Que voir en cette tour :

- De belles pierres avec des réparations.

- Une belle fenêtre avec un ébrasement intérieur permettant de voir l'épaisseur du mur.

- Sur le coté gauche, au centre, une ouverture rectangulaire. Souvenez vous, j'avais pressenti des latrines. 

Ai je bien deviné ?

- Puis en bas, une large ouverture que je présume avoir été une canonnière.

- Sur le coté droit, en bas une nouvelle canonnière.

- Puis au centre sur la hauteur, un alignement de cheminées. Elles sont judicieusement positionnées coté Nord.

* Tout est là (pour le rêve)....... et même plus (pour mon éternité).

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle (période des invasions Normandes), construction d'un bâtiment défensif et de surveillance sur les fondations d'un site Romain (à vérifier).

* Au 12ème siècle (ou 13ème ?), construction du château fortifié. Le bourg de Pardaillan s'établit proche.

* Au 15ème siècle, le château bénéficie de nombreuses modifications et modernisations. 

* A la fin du 16ème siècle, Pierre d'Escodeca de Boisse, seigneur de Pardaillan, est compagnon d'Henri III de Navarre, futur roi de France Henri IV (voir liste).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des ruines est libre et gratuite depuis la route. La visite de l'intérieur est possible en respectant les champs et la propriété privée. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser est important. Soyez très prudents.

 

 

Que cela doit être succulent de tirer sur un canard depuis ce système défensif

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pierrote 03/12/2020 13:11

P ar le Saint Graal !… vous l’avez trouvé !…
A vec ces ruines tout droit du passé
R essurgies ! Grâce à vous très long voyage
D irectement faisons dans Moyen-Âge.
A ssurément, succulent fut, ici,
I mages déguster !* Et puis, aussi,
L a rondeur d’une tour (… pas comme vous !**),
L es restes de rempart, habitat sous
A moncellement de verdure… Encore :
N écessaires latrines, et un décor

G randiose non pas, un tant raffiné
A la vision de plusieurs cheminées.
S i ne fut point immense ce castel,
C omme le peu, toujours visible, est bel !
O n imagine aisément vie d’antan,
G ens d’armes au guet, et pendant ce temps,
N oble seigneur, qui sait, prenant repos
E n son étage… La vie de château…

P our sûr, neurones médiévaux ravis
S ont mirant vestiges tels que ceux-ci !

* pour rester dans le thème des info-bulles de vos images ! (« Que cela doit être succulent de déguster… »)
** je veux dire : pas de la même manière que vous; pas avec les mêmes sentiments « masculins » !…

Le Chevalier Dauphinois 03/12/2020 16:31

* Etre un homme c'est déguster les rondeurs.... Hmmmmm.
* Etre un castellologue, c'est déguster les ruines.
* Etre un Dauphinois, c'est déguster la vie.
* Etre un blogueur, c'est déguster les proses de MA Pierrote.