23 janvier 2019 3 23 /01 /janvier /2019 08:51

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Le tourisme castrale est aussi un plaisir sans limite

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Pujols est située à 50km au Sud-Est de Marmande, à 25km au Nord-Nord-Est d'Agen et à 3km au Sud-Ouest de Villeneuve sur Lot (voir ses fortifications).

 

  Coordonnées de l'entrée fortifiée :

44° 23' 09" N 00° 41' 18" E
 44.386029°  0.688347°

 

 

 

Les fortifications :

L'extérieur :

Y a-t-il une différence entre tourisme et castellologie ?

* C'est avec cette curieuse question que je découvre au Nord-Est la tour à canonnières de l'ancien château mais surtout, coté Nord, le long rempart modernisé de cette commune de Gascogne.

* Ma réponse est :

- Un bourg touristique doit se visiter comme une ruine de château, même si de nombreux visiteurs perturbent la quiétude de votre Chevalier solitaire.

* L'autre question est :

Dois je mettre un chapeau de paille

ou un heaume ?

Faut il montrer patte blanche pour entrer ?

 

 

Je me sens porté vers..... la porte

* Sur l'ancien rempart, de nombreuses fenêtres (à remplage, à meneaux en croix ou géminées) ont été ouvertes, aussi bien pour les habitations que pour l'église Saint Nicolas, ancienne collégiale.

* Même si les systèmes défensifs ont disparu, la hauteur et la masse me font comprendre la puissance de cette cité à l'époque médiévale.

* Accolé au bâtiment religieux,  le clocher ressemble à une tour de guet.

* En dessous, une imposante porte m'invite à entrer dans le bourg.

* Avec précaution, je traverse le long tunnel.

* Je ne remarque ni rail pour une herse, ni trou pour blocage d'une poutre du vantail, ni assommoir (voir vocabulaire). Cette entrée à perdu toutes traces de son passé défensif.

 

 
 

L'intérieur de la cité :

Tourisme et castellologie

* C'est jour de marché. A travers la foule, voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

* Touristes, chalands, poussettes, marchands se partagent "mon" espace.

* Voyant que l'église est fortifiée, je tente d'entrer.

* Ce n'est pas de ce coté, puisque le haut chevet ne possède point logiquement d'entrés.

* Quelle lumière !

* Dans cette grande nef, je cherche une porte derrière laquelle se cacherait un escalier.

* Hélas, elle ne s'ouvre pas. Je dois ressortir de ce bâtiment dédié à Saint Nicolas.

 

 

Je cherche......

* En sortant, je vois un autre bâtiment... qui me semble religieux.

* C'est l'église Sainte Foy "la Jeune".

* Cette modeste construction (par rapport à l'autre église) est à déguster pour un touriste...

      ...... mais ce jour, j'ai mon heaume de castellologue.

 

 

Où sont les systèmes défensifs ? Est ce le fantôme d'un mur défensif ?

* La truffe au sol, les yeux attentifs, les poils en attente de vibration, j'erre dans les rues.

* Au fond, une maison bourgeoise du 16ème siècle.

* Soudain, je vois un mur en pierres taillées. Hélas, il ne possède ni fente de tir, ni trace d'un chemin de ronde.

 

 

Est ce un rêve ?

* Dans mon errance, je me retrouve dans une rue à l'Ouest de Pujols.

* Devant moi apparaît..... Hooooo !

* Une construction fortifiée nommée : Porte des Anglais.

* Cette dénomination signifie certainement que le bourg était possession du Royaume d'Angleterre après le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le futur roi de l'autre coté de la Manche, ennemi de "mon" Roy !

 

 

Conclusion Les murs s'amusent avec les ombres

* Pujols est bien une cité médiévale fortifiée.

* Comme elle fut toujours habitée, ses hauts remparts se sont adoucis, ses portes se sont civilisées.

* Mais........ Si vous évitez le jour de marché, si vous ne la visitez pas durant les week-ends à touristes, vous ressentirez certainement le souffle du Moyen Âge.

* Et puis, comme toujours dans un site perché, la vue est magnifique et le panorama unique !

 

 

Le diaporama du bourg est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* Au 12ème siècle, à 800 mètres de la commune, une église est construite dédiée à Sainte Foy "la Vieille". C'est en ce bâtiment que les villageois vont aux messes.

* Au début du 13ème siècle, un lieu fortifié (castrum) est cité. Il dépend du Comté (voir titre de noblesse) de Toulouse dont le représentant est Raymond VI.

* En 1229, après la défaite du Comte de Toulouse durant la Croisade des Albigeois, le traité de Meaux est signé. Il prévoit entre autre, la destruction de plusieurs places fortes dont Pujols (à vérifier).

* Au milieu de 13ème siècle, dans la vallée, près du Lot, une puissante bastide est construite. Elle se nomme actuellement : Villeneuve sur Lot. De nombreux habitants de Pujols désertent pour rejoindre cette grande et belle nouvelle cité fortifiée.

* En 1279, signature du traité d'Amiens. L'Agenais devient une possession du Roi d'Angleterre, Duc d'Aquitaine. Cette ancienne cité est donc en territoire "ennemi" vu du Royaume de France.

* A la fin du 13ème siècle, le Baron Jean de Pujols (?) fait construire de nouveaux remparts.

* Au début du 14ème siècle, par mariage le château est donné en dot à la famille Esclamat de Fumel.

* Au milieu du 15ème siècle, à cause de la guerre de Cent ans, l'accès à l'église extérieure (Sainte Foy "la Vieille") est dangereux. Une nouvelle église paroissiale, dédiée à Sainte Foy "la jeune", est construite dans le bourg.

* En 1525, le seigneur de Pujols et sa femme demandent la création d'une collégiale. Son église, s'appuyant sur le rempart, est dédiée à Saint Nicolas.

* Au 16ème siècle, de nombreuses maisons sont construites à l'intérieur des remparts.

* En 1801, l'église Sainte Foy "la Jeune" est désacralisée.

* En 1821, l'église Sainte Foy "la Vieille" est détruite.

* A partir de 1829, le château et une partie des remparts sont démolis. Les pierres permettent la construction de quelques maisons dont l'actuelle prise de Villeneuve sur Lot.

* Au 19ème siècle, construction d'une halle, dans la cité.

* En 1903, l'église Sainte Foy "la Jeune" est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts, des 2 églises et des ruelles est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures, des maisons et des clochers est interdite.

 

L'infini se voit.... indéfiniment !

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 23/01/2019 16:08

B elle question, Chevalier, posez là…*
O r, aujourd’hui, nenni, je ne vais pas (
U ne fois n’est point coutume !) râler.
R emiser votre armure vous pouvez :
G rand courroux ne vais-je faire éclater !

F i je ferai des « neuves » constructions.
O ui, mon esprit sait en faire abstraction,
R avi par d’autres éléments, ou bien «
T enu » par atmosphère de certains
I ndices, tels que tous ces pans de murs
F antomatiques, mais qui nous murmurent
I mpénétrabilité de jadis.
E taient forts et puissants, et c’est délice

D ‘entrapercevoir toujours leur grandeur
E t ce, malgré si petite hauteur…**

P our sûr, j’aurais tant aimé Moyen-Âge
U n peu plus présent être, mais images
J oliment sélectionnées*** nous transportent «
O uvertement » dans passé… par les portes. ****
L es deux n’ont plus de défenses. Tant pis !
S avoir font-elles que l’on n’entrait mie,

G uerrier ou non, sans montrer patte blanche.
A su cité être des plus étanches…
S on caractère ancien est de nos jours
C ontrarié, mais sont restés des atours
O euvrant à une vision nous donner,
G randiose non pas, des siècles passés.
N ‘en faut-il plus : neurones médiévaux
E moustillés sont ! Est-ce bel cadeau !

P uis, j’ai aimé liens historiques lire.
S ont-ils pour mémoire bien rafraîchir !*****

* cf. titre de votre 1er §.
** c’est, en fait, ce que vous dites dans votre article, à la fin. On peut encore sentir les effluves du temps passé, même avec si peu d’éléments restants et « perdus » au milieu du neuf… (quand on le veut, sous-entendu, n’est-il point vrai ?…)
*** du moins, il me semble… que vous les avez sélectionnées pour ne nous offrir que les plus « médiévales », en passant outre les parties les plus rénovées du bourg.
**** ouvertement, puisque les 2 portes sont grand’ouvertes, ne peuvent plus se fermer, leurs système de fermeture ayant disparu !
***** sur les traités : je les connais mais j’en avais oublié quelques bouts d’articles !

Le Chevalier Dauphinois 23/01/2019 18:55

* Ce lieu, je l'avais coché sur ma carte "spécial castellologue" depuis plusieurs années. Ce fut donc avec les yeux brillants que je m'y suis rendu.
* Hélas, les parkings étaient pleins, le marché ayant attiré toute la région..... et même plus.
* J'ai donc tenté, à travers les jambes et les dessous de bras (hihi) des damoiselles et de leur compagnon, de faire des images sans bipède.
* Hélas, dans mon empressement à fuir cette belle commune trop bruyante pour moi..... j'ai oublié de (ou plutôt j'ai mal) photographier le château au Nord-Est. Ce n'est point une ruine mais un site habité, policé...... pourtant il est médiéval.
* Qu'importe, le but de remettre cette cité dans son contexte historique fut pour moi un vrai plaisir rédactionnel --> Heureux je suis que vous ayez apprécié.