14 juin 2019 5 14 /06 /juin /2019 06:50

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

En arrivant, je suis déjà dans l'ambiance

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Durance est située à 40km au Sud de Marmande, à 38km à l'Ouest d'Agen et à 15km au Sud-Est de Pompogne (voir son cimetière fortifié).

 

   Coordonnées du bourg :

44° 09' 46" N 00° 09' 41" E
 44.162805°   0.161322°

 

 

 

Les fortifications :

          L'extérieur :

L'arrivée tonitruante

* Après avoir visité, à un kilomètre à l'Ouest, la Tour d'Avance ayant appartenu aux Hospitaliers, j'approche la commune de Durance par le Sud-Ouest.

* Soudain je suis en extase devant un spectacle médiéval :

- Devant moi, une tour.

- Sur la paroi, 3 niveaux de couleur de pierre (reconstruction ?).

- Sur la tour, une archère droite.

- Accroché à la tour, un rempart arasé.

Pourquoi dis je "arasé" ?

- Devant moi, une porte accédant au chemin de ronde... disparu.

 

 

Cette porte.... m'emporte 800 ans en arrière

Encore une tour !

* A quelques mètres vers l'Est, une autre tour me quémande de l'approcher.

* Ce n'est point une simple construction comme sa "consœur". En face de moi : Une tour-porte.

* De chaque coté, le rempart se devine.... même si des fenêtres ont été créées pour amener le confort dans les maisons attenantes.

* De la bastide fortifiée, il reste cette haute tour arasée.

 

 

Une fascinante tour-porte

* Évidemment, à cause des années et des dégradations, il ne reste rien du crénelage et des mâchicoulis (voir vocabulaire).

* La façade extérieure arbore 4 petites fentes défensives sur 2 niveaux. Je pressens que ce furent des archères droites.

* Proche de la porte, je remarque le rail pour une herse. Les traces d'un double vantail se devinent... avec beaucoup d'imagination.

* En entrant, je constate que la voûte (ayant certainement possédé un assommoir) a disparu, il ne reste que les traces de sa présence.

* Au 1er et 2ème étage,  je remarque les 4 archères avec faible ébrasement intérieur.

* Chaque niveau était séparé par un plancher en bois soutenu par des corbeaux encore visibles.

* De chaque coté au 1er étage, l'ouverture rectangulaire fut la porte accédant au chemin de ronde du rempart. Cela permet de déterminer la hauteur du mur.

* Au 2ème étage, coté intérieur de la bastide, je suis surpris de voir une fenêtre avec double coussiège.La tour-porte a du impressionner plus d'un assaillant

Était ce pour regarder les belles damoiselles

faisant leurs emplettes dans la rue commerçante ?

 

 

          L'intérieur de la bastide :

La quiétude du Chevalier !

* Après avoir ressenti la puissance défensive de la tour porte, j'erre comme un touriste.

* En marchant dans le bourg, je suis comme un voyageur du temps. Je vois des maisons à pan de bois en encorbellement de 6 siècles côtoyer des façades du 20ème.

* Bien que la commune soit petite, comme pour toutes les bastides, les rues sont rectilignes et se croisent en angle droit.

* Je passe rapidement devant la grande église paroissiale du 15ème siècle (dédiée à Saint Étienne). Elle aurait été la chapelle castrale (?)

* Soudain, dans mon errance touristique, je vois.......

......... Une construction non médiévale mais fascinante.

 

 

A-t-il imaginé à poule-au-pot en cette maison ?  Saviez vous que Henri III de Navarre dormait en cette maison ?

Sentez vous ?

* Mes papilles réagissent aux effluves du... Béarn (curieux, puisque je suis en Gascogne).

* Plus exactement, je sens :

- Poule,

- Bouillon, légumes avec carottes, navets, poireaux, oignons, clous de girofle…

* J'avoue que... je suis un peu menteur... ou imaginatif.

* Il n'y a point d'odeur de cuisine en ce lieu le jour de ma venue.

Pourquoi ai je imaginé cela ?

* Cette résidence fut le relais de chasse de Henri III de Navarre, futur Roi Henri IV de France.

Peut être a-t-il imaginé ce met ici ?

 

 

Quand il n'y en a plus.... Il y en a encore

*  Pour sortir de cette "vielle maison", il faut passer par une porte fortifiée.

* Cet assemblage de pierres plus ou moins bien taillées, de galets roulés et de remblai ne me permet pas de définir une date de construction.

* Après ce "tunnel", mon instinct de castellologue amateur me quémande de regarder à gauche....

..... Je vais vous dire la vérité. Ce n'est pas mon instinct. En tant que touriste non pressé, chaque seconde je tourne la tête pour tout voir....

Acceptez vous mon petit mensonge ?

* A l’extrémité d'un bâtiment avec fenêtre à meneaux en croix, une tour se dore au soleil.

* Je pressens qu'elle fit partie du rempart médiéval.

* D'ailleurs, je le sens.... sous cet encorbellement ! cheeky

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* Au 13ème siècle, des remparts sont aménagés (je n'ai aucune information sur leur étendu et les systèmes défensifs).

* Vers 1320, Edouart II, Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine et Roi d'Angleterre demande la construction d'une bastide fortifiée.

* En 1337, début de la Guerre de Cent Ans. Une troupe Anglaise occupe la cité.

* Au début du quatrième quart du 16ème siècle, Henri III , Roi de Navarre, possède une maison forte (nommée parfois "château") dans Durance. Il s'y rend souvent pour chasser dans les giboyeuses forets proches.

* En 1651, durant la Fronde, le Duc de Bouillon se rallie à la cause du Roi Louis XIV. Par un traité signé le 20 mars, il échange la ville (principauté) de Sedan contre les Duchés-pairies d'Albret. C'est ainsi que Durance est sous la tutelle Ducale.

* A la fin du 18ème siècle, la partie supérieure de la tour s'effondre (à vérifier).

* Vers 1889, un projet de démolition de la tour-porte est étudié.

* En 1890, par devant maître Soudois, notaire à Mont de Marsan, la tour-porte Sud est vendue par madame la Comtesse de Loujon à la Société d'Agricultures, Sciences et Arts d'Agen.

* En cette fin de 19ème siècle, des travaux de consolidation et de mises en valeurs sont réalisés.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des remparts, tours et châteaux est libre et gratuite depuis les rues et les ruelles. La visite des intérieurs est interdite. Veuillez respecter le silence des sites et la tranquillité des habitants.

 

Le plaisir médiéval est partout en cette commune

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 16/06/2019 14:49

B elles portes avez-vous là dénichées,
O ù l’on ressent encore fort passé.
U n aperçu de ce que put antan
R eceler de défenses ce bourg… En
G ascogne seigneurs choisirent leur camp.

F idèles, certains, à leur souverain,
O u bien d’autres à leur duc-suzerain.
R éalité est que vile Angleterre
T issa réseau de cités, et la guerre
I mposa que des fortifications
F ussent aménagées, créant « bastions »,
I mprenables ou non, mais bien fermés.
E t cette bastide fut dans lignée

D e ces villes sécurisées… Dommage
E st que ne soit visible Moyen-Âge

D ans proportions plus grandes. Mais, ici
U n peu d’imagination nous suffit.
R evit ainsi le rempart ceinturant
A utrefois le village. Sont présents
N ombreux créneaux, mâchicoulis, archères
C omme celles qu’avez mises en lumière
E n la tour-porte de ce lieu, naguère.

G rand frisson de plaisir vous avez dû
A voir mirant latrines suspendues !
S avons que chérissez ces petits coins
C harmants, à notre époque, c’est certain !
O bservé avez ensuite logis,
G uidé par recette du roi Henri.
N ‘ai-jé été iriée par « écart de temps » ,
E n cela qu’il est toujours important

N ‘est-il point vrai, connaître le passé
O u le futur d’une époque appréciée,*
T ant plus que rien ne me messiet et porte
A ce je ne sais quoi qui vous emporte

B ien loin de notre siècle. M’a t-il plu
E n passer le pas. Me sont revenus
N ombreux moments concernant ce roi... J’ai
E té contenté le long du trajet.**

* ainsi, je suis férue de Moyen-Âge, mais je me « renseigne » sur ce qui s’est passé avant et après cette période (moins lorsque c’est une période qui ne me siet trop, et plus lorsqu’une période est importante du point de vue historique, et les Guerres de Religion le furent… importantes !
** trajet de la visite du jour… Et j’ai omis de parler de la fenêtre à coussièges : quelle chance eurent les gens d’armes en faction dans la tour-porte si, en plus, de guetter, ils pouvaient voir déambuler les damoiselles allant faire leurs emplettes !!! (j’y crois !)

Le Chevalier Dauphinois 16/06/2019 18:48

* Le bon Roi Henri, quatrième de France) est présent partout en ce département. Tous les ponts, les sentiers, les arbres, les pavés les crottes (hihihi) sont attachés à ce personnage non médiéval.
* C'est donc un vrai travail de recherche que j'ai fait pour trouver les traces de MON Moyen Âge (que je partage avec vous bien sur).
* Cette petite commune ressemble à une minuscule bastide bien que les rues soient rares et la halle inexistante.
* Le site est fascinant car il montre plusieurs siècles de constructions défensives et de confort. Touristes et castellologues sont heureux à errer...... le nez en l'air pour admirer (et pour sentir les latrines bien sur... hihihi).