1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 17:01

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Voyez vous cet arc caché derrière les arbres ?

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Clermont-Dessous est située à 40km au Sud-Est de Marmande, à 35km au Nord de Condom et à 15km au Nord-Ouest d'Agen.

 

   Coordonnées des fortifications :

44° 14' 48" N00° 25' 19" E
 44.246743° 0.421986°

 

 

 

Les fortifications du bourg :

         L'extérieur :

L'arc qui n'est ni une arme ni ma Jeanne

* Après m'avoir fait grimper 90 mètres de dénivelé depuis le fleuve nommé Garonne, mon destrier me dépose devant un bosquet puis part brouter seul.

* Par expérience, je sais que mon palefroi sent la construction médiévale. C'est donc avec assurance que j'avance vers cet arc de pierre situé à l'Est du bourg.

* En écartant les branches, je vois un tunnel.

Est ce l'entrée d'une cité ?

Ou la poterne d'un château ?

* Les parois sont en pierres dont les dimensions sont variables.

* Le plafond en arc plein cintre est composé de briques.

Est ce du à une réparation ?

 

 

Pourquoi y a-t-il une cheminée à l'extérieur ?

Défenses médiévales et... défense d'entrer

* Je pousse les branches, j'avance avec précaution et....

..... j'entre dans le cimetière !

(Évidemment, à l'époque médiévale, cet espace était autre !)

* En levant les yeux, je vois.

- Un rempart avec des pierres correctement taillées mais aux couleurs multiples (je pressens des consolidations anciennes et récentes).

- Une tour avec canonnières.

- A l'étage, une fenêtre de confort puis les piédroits d'une cheminée. L’effet d'optique fait croire que cette construction de chaleur se situe sur le rempart. En réalité, elle est dans une salle en arrière plan, identifiable ici.

 

 

La découverte au Nord-Est

* Ne voulant pas traverser le cimetière pour monter sur la plateforme castrale, je ressors par le "tunnel" pour rejoindre le bourg coté Nord-Est, proche du parking.

* En me décalant, un massif bâtiment se dévoile.

* Fenêtres à meneaux en croix, contreforts à larmier, consoles sentent bon le Moyen Âge !

* Voici le logis du château plusieurs fois réparé et surtout reconstruit au 20ème siècle.

 

 

Un logis défensifConfort moderne et défenses anciennes

* En un bond, je contourne le logis.

* Sur l'espace herbeux, le spectacle est magnifique !

* D'abord, je vois l'autre face du logis. Elle est source de contrastes entre confort et défense :

- Le bâtiment n'est pas très haut avec des portes en partie basse..

- Je suppose que derrière les fenêtres à meneaux en croix, des coussièges (voir vocabulaire) doubles sont présentes.

- Entre les ouvertures de lumière apparaît un bâtiment défensif. Il possède :

+ Une archère droite,

+ Une archère avec ouverture pour arme à feu (?),

+ Une archère cruciforme avec arquebusière.

 

 

Un vrai château médiéval !

* Qui dit château dit..... donjon.

* L'imposante tour carrée trône fièrement au centre. Quel magnifique château... presque neuf

* Constatations :

- La porte basse est une ouverture récente.

- L'ouverture haute fut l'entrée médiévale accessible depuis une passerelle ou une échelle en bois.

- La tour a été arasée (car au moins un étage et une plateforme crénelée manquent).

- Les différentes teintes des pierres prouvent des reconstructions et aménagement sur plusieurs siècles.

 

 

        L'intérieur :

Un autre bonheur

* A droite de la tour maîtresse, une grille attire mon attention.

* Je l'approche... je la touche... je la pousse.

* Cette grille n'ouvre point.

 

 

Entrer... sans frapper

* Tel un voleur, j'entre.... mais uniquement avec les yeux.

* La paroi coté cimetière est fascinante.

* Je vois 2 étages (mais je pressens qu'une troisième devait exister).

* De grandes fenêtres s’intercalent entre de larges cheminées dont les piédroits (à l'étage) m'informent du luxe d'antan.

 

 

La fin.... et l'espoir

* Le château est une propriété privée non visitable.

* Il serait possible d'avoir accès à une salle durant un spectacle musical ou artistique quelques jours dans l'année.

* Avant de quitter la commune, je décide d'observer l'architecture du rempart depuis la colline située à l'Est.

Aviez vous imaginé un tel spectacle ?

* En admirant le paysage, je découvre au centre du bourg une imposante église.

* Je me dois de la visiter.... En avant !

 

 

Le diaporama du bourg et du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* Au 11ème siècle, construction d'un château. C'est ce que suppose les archéologues mais aucun texte confirme sa présence.

* Au 13ème siècle, construction du rempart isolant la petite cité ainsi qu'un donjon carré. Il fait face au coté le plus accessible par les attaquants.

* En 1221, durant la croisade des Albigeois, Amaury IV de Montfort assiège la cité, sans succès.

* Au 15ème siècle, le château est remanié.

* A la fin du 15ème siècle, un confortable logis est ajouté.

* Au début du 16ème siècle, le château est la propriété de plusieurs seigneurs.

* Au 19ème siècle, le château est cité en ruine.

* En 1950, le château est inscrit aux Monuments Historiques. Il est propriété de la commune.

* Vers 1992, Fred Pojurowski (possédant une entreprise de fabrication de peinture) achète les ruines. Il consacre son temps et son argent à remonter les murs.

* Au début du 21ème siècle, des spectacles sont organisés dans le château.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du rempart et du château est libre et gratuite en respectant le silence du lieu. La visite de l'intérieur du château est interdite.

 

Quel panorama magnifique

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 03/09/2018 20:51

C ontente revoir votre destrier
L equel sait toujours belle ruines flairer !
E n est encore la preuve aujourd’hui.
R emaniements n’ont pu bannir, ici,
M agie du Moyen-Âge en nous laissant
O uvrages et ornements de ce temps «
N oyés », il est vrai, dans plus récents murs.
T outefois, cela n’empêche murmure

D es vieilles pierres de jadis. Alors,
E n rêve nous apparaît castel fort
S is sur colline dominant Garonne,
S entinelle du bourg qui l’environne…
O n est de suite par tunnel « happé »,
U ne invite à retourner dans passé
S ubtile et discrète et toute en beauté…

G racieuse voûte même si rebâtie,
A ussi la vue sur le « nouveau » logis.
S ont toujours certains éléments de guerre.
C ossu l’on sait qu’intérieur fut naguère
O ù trônent cheminées très imposantes…
G ardienne des lieux est la tour puissante.
N ous offre t-elle vision d’un donjon
E rigé au treizième siècle, fleuron

N ‘en doutons mie, de cet ensemble, antan.
O rgueil d’un bâtiment « aveugle » étant.
T out du moins, est-ce là mon opinion.
A insi est-il paré contre intrusions.

B ien me plait sa porte en hauteur mirer.
E st-ce spectacle dont ne suis lassée,
N i de celui des parois en « lambeaux »* :
E ntrailles ruinées sont très grand cadeau

P ermettant voyage si agréable :
S ont vitrine du passé formidables !

* notamment la paroi côté cimetière : fascinante, pour sûr !

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2018 09:23

* En découvrant ce site au moi de mai, j'ai de suite ressenti la poussière médiévale.
* La joie, l'excitation étaient mes compagnes durant les 2 heures de visite.
* Mais, à la fin de la semaine, de retour en ma demeure, je ne savais point comment montrer ce château dans mon blog.
* Curieusement, il m'a fallu 3 essais et de nombreux remaniements pour enfin finir cet article.
* Je voulais tant montrer sa beauté, sa puissance, sa "jeunesse" que.......
** Soulagé je suis en ce jour, car votre prose confirme que mon choix rédactionnel est le bon.