7 décembre 2018 5 07 /12 /décembre /2018 08:20

 

 

Département 47 - LOT et GARONNE

 

 

 

Quelle magnifique porte fortifiée... cubique !

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

     La commune de Bruch est située à 45km au Sud-Est de Marmande, à 20km à l'Ouest d'Agen et à 10km au Nord-Est de Barbaste (voir son moulin fortifié).

 

Coordonnées d'une des portes du bourg :

44° 12' 15" N 00° 24' 40" E
 44.204289°  0.411134°

 

 

 

Les fortifications :

          La porte coté Sud :

Là bas... tout est gris et tout est sauvage

* Au bout d'une rue en pente, un cube de pierre m'attend.

* Ce n'est point un blockhaus mais une construction médiévale avec archère droite.

* Ce bâtiment, avec des pierres jointives et un parement d'angle ayant subi l'attaque du temps, me fait dresser mes jolis poils de castellologue amateur. surprise

 

 

Elle doit dater au moins de... heu... Mathusalem

Face à la façade

* Du rempart médiéval,  il ne reste que peu, car des maisons l'ont remplacé.

* Que de curiosités sur la façade de cette tour porte.

- En partie supérieure, les pierres de parement semblent avoir disparu.

- Une horloge (non médiévale bien sur) a été implantée en haut.

- Le crénelage est absent.

- Aucune trace de bretèche (voir vocabulaire).

- Le trou rond ne semble pas être une canonnière..... Qu'est ce ?

 

 

Je veux connaître tous ses secrets

* Lentement je m'approche de l'entrée.

* Les emplacements du double vantail ainsi que de la poutre de blocage ont disparu, mais il reste les rails de guidage de la herse.

* Proche de la porte extérieure, sur le plafond, je remarque un assommoir.

* Après avoir traversé ce "tunnel", je vois sur le coté gauche, une porte permettant l'accès à l'escalier de la tour. Hélas, elle est fermée et ne comporte aucun horaire de visite.

* Cette tour escalier flanque est visible ici.

 

 

Est ce une porte fortifiée ou une beauté cylindrique ?

          La porte coté Nord :

Comme dans un jardin de feuilles

* Ne souhaitant pas visiter l'intérieur du bourg, je ressors puis je contourne l'ancien rempart (devenu invisible..... sauf pour moi).

* Soudain, une ronde construction apparaît !

* Quel contraste avec la tour-porte Nord.

 

 

Ronde, plate et pointue !

* La première surprise est que cette tour-porte n'est point "primitive", cubique et arasée (comme sa consœur).

* Cette haute construction est élégante.

* Sur la gauche, la petite tour flanque contient certainement un escalier à vis.

* Au sommet, les pierres en encorbellement sont les vestiges d'une bretèche (voir vocabulaire). Je suis surpris qu'elle soit positionnée si haute, par rapport à la porte à défendre.

Comment poser une structure ronde sur une base carrée ?

* Plusieurs solutions techniques sont possibles. Celle de la tour-porte Nord est originale et élégante.

* L'élégance de la partie haute laisse la place à la force cubique et triangulaire de la base.

Aviez vous déjà vu une telle architecture ?

 

 

L'entrée en matière..... fortifiée

* Une herse retardait les attaquants dans leur "inutile" progression.

* Les traces d'un double vantail se devinent (surtout avec mon imagination surprise ).

* Au dessus, un assommoir permettait d'éliminer quelques attaquants trop zélés.

* Cette tour-porte est vraiment élancée, racée et raffinée. La variété de ses fenêtres témoigne d'une envie de luxe et de confort.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du bourg :

* Au 13ème siècle, construction de la massive tour Sud puis de l'élégante tour Nord.

* En 1249, Arnaud Garcie du Fossat rend hommage, pour le castrum de Bruch, à Raymond VII Comte (voir titre de noblesse) de Toulouse.

* En 1286, un membre de la famille Fossat rend hommage pour Bruch à Édouard Ier, Duc d'Aquitaine et Roi d'Angleterre.

* En 1453, à la fin de la Guerre de Cent Ans, la cité fortifiée devient possession du Roi de France (voir liste).

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, la catholique cité fortifiée n'est pas attaquée.

* A la fin du 16ème siècle, de belles fenêtres géminées sont ouvertes dans la tour Nord.

* Vers 1792, les Révolutionnaires arasent la tour Sud (à vérifier).

* Au 18ème siècle, la tour Sud reçoit deux horloges.

* En 1906, les 2 tours sont classées aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur des tours portes est libre et gratuite. La visite des intérieurs est interdite.

 

Voila une tour porte unique qui m'emporte vers....

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 47 Vers Menu châteaux du Lot et Garonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 09/12/2018 20:25

Rien n’y fera donc pour vous faire lâcher un indice ?… Rien de rien ? C’est pas possible !
… Un tout petit effort, je vous prie ! Un tout petit indice je vous quémande, si petit que vous ne vous apercevrez même pas que vous l’avez donné !
… J’attends !… Car, comme on le dit : ou vous en avez trop dit ou pas assez !

Le Chevalier Dauphinois 09/12/2018 20:46

* Puisque la demande est si "bellement" formulée, je consens à donner un petit (mais petit).. comme vous le suggérez :
... Heu...... C'est dans le Royaume de France !....
.......... Je sais, je suis très vilain en n'écrivant que cela.... Mais.... J'adore titiller......... Hihihihi

Pierrote 09/12/2018 14:38

B elles portes fortifiées attirantes,
O ui, toutes les deux, bien que différentes.
U ne rondeur dont notre Chevalier
R affole – ne peut-on ici le blâmer ! –
G énère admiration parce qu’a été «

F usion » d’un carré et cylindre. Magie
O père car élégance est ainsi
R endue sur ce bâti étant pourtant
T rès défensif. Du moins, dut-il antan
I nterdire accès du bourg aux intrus.
F antomatiques sont ses attributs,
I l est vrai aujourd’hui, mais sont-ils là,
E t beauté du tout ne se renie pas.

D iamétralement opposée, consoeur
E nvoie une image plus « brute ». A l’heur

B eaucoup me plaire aussi par la puissance
R emarquable de son allure. Défiance
U niquement, ou quasi, par stature
C arrée du bas en haut ; aveugles murs
H ors de portée des ennemis, pour sûr.

G uère de doute qu’avec archères eut
A utres sécurités, mais sont perdues.
S ur face externe, bretèche je vois,*
C omme cela se faisait autrefois...**
O ncques paradis vous n’arriverez
G agner, Ô mon pauvre et preux Chevalier !
N ‘ont voulu des tours-escaliers les huis
E squisser signe d’ouverture ! Tant pis.

N avrée j’en suis autant que vous, j’avoue,
O ui, parce qu’il m’aurait été très doux
T raverser le temps entrailles mirant.
A ssurément, ç’aurait été charmant… «

P ortions » du Moyen-Âge avez trouvées.
S ont-elles minces ?*** Qu’importe ! Elles font rêver !

* en songe, donc.
** bien souvent, une bretèche protégeait la porte d’entrée d’un bourg, d’un castel, d’un moutier, n’est-il point vrai ?
*** enfin, tout est relatif !

Le Chevalier Dauphinois 09/12/2018 20:43

* Au moment où vous envoyez votre belle prose en commentaire, je rédige un article sur une autre commune aux remparts médiévaux.
* Pour ne point flétrir la surprise, je ne vous dirai, ni le nom, ni le département, ni la date de parution...
.... Mais sachez que si vous admirez ces 2 tours, ma mystérieuse ville que je commence à rédiger ce jour vous enchantera aussi (et même plus.... Hihihi... Je titille... je sais, je suis un vilain... et non un personnage Chevaleresque... hihihi).
* Mais revenons à Bruch... surprenante cité.
* Quel contraste entre ses 2 entrées défensives !
* J'avoue qu'en découvrant la première, j'étais sur un nuage... je ne voulais plus partir.... Cela me rappelait ma prime jeunesse..... (quand j'avais 15 ans au 13ème siècle).
* Puis en découvrant la deuxième, j'ai failli acheter un appartement en ce lieu.
* Mais Dauphinois je suis pour l'éternité et voyageur amoureux des ruines (et des rondes... tours) je resterai.