1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 07:50

 

 

Département 46 - LOT

 

 

 

Cette merveille, existe-t-elle vraiment ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Lagardelle est située à 25km à l'Ouest de Cahors (voir son pont fortifié), à 20km au Sud-Est de Villefranche du Périgord et à 20km au Nord de Montcuq (voir son château).

 

   Coordonnées de la tour :

44° 29' 15" N 01° 10' 15" E
 44.487714°  1.170871°

 

 

Toponymie :  (voir initiation)

* Lagardelle signifie logiquement un lieu de garde (de guet).

 

 

 

La tour :

L'extérieur :

Quatre questionnements

* Durant mes visites chez les bouquinistes ou pendant mes errances dans les vide-greniers, il m'arrive de découvrir la représentation ancienne d'une construction médiévale fortifiée.

* C'est ainsi que j'ai vu sur une carte postale, cette curieuse tour.

* Soudain mille questions me viennent, mais rassurez vous, je ne vais en écrire ici que 4 :

A - Est ce un bâtiment médiéval ou plus récent ?

B - Est ce une construction fortifiée ou civile (moulin, etc...) ?

C - Est ce un rêve ou une réalité ?

D - Est ce une tour visitable ?

* Pour A et B, la solution est simple : Regarder dans mon dictionnaire des châteaux.

* Pour C et D, il suffit de regarder sur Google Map ou Geoportail.

* Conséquence : Je selle mon destrier pour voyager au quadruple galop loin de mes terres Delphinales.

Faire le tour de la tour va être rapide

 

 

4 mots : Simplicité est son "nom"

* Une tour de guet étant sur une colline, c'est donc sans surprise que je grimpe quatre à quatre (comme mes questions) la petite pente.

* La construction est réalisée en pierre peu jointives et de dimensions diverses. Le parement d'angle, bien que soigné, n'est pas réalisé avec de longues pierres.

* Au sommet, la tour arasée m'interpelle :

- Est elle seule, sans rempart ?

- Quelle était sa hauteur d'origine ?

* Sur 3 faces, ne voyant aucune fente de tir, je ne saurai dire si cela est du :

- A la consolidation récente.

- A sa fonction de guet non défensif.

Cette tour ne serait qu'un cube ?

 

 

Le chiffre 4 est le thème de cette tour

* Ne voyant rien sur 3 faces, je me déplace vers la 4ème.

* Whaouuuu !

* Une porte...... de plus ouverte.

* Mais avant de la franchir (et non de l'affranchir mail comme la carte postale) je me pose (encore) 4 questions : Pour entrer il faut hurler 4 fois : Sésame

E - Pourquoi l'entrée est au niveau du sol ?

F - Pourquoi n'y a-t-il aucune bretèche (voir vocabulaire) ?

G - Pourquoi n'y a-t-il aucun trou de boulin ?

H - Pourquoi n'y a-t-il aucune trace de gond ?

 

 

Les 4 réponses

* Poser des questions est facile, mais tenter d'apporter un éclaircissement est plus délicat.

* Puisque je suis un Dauphinois (le gratin de la chevalerie surprise ) je me dois de répondre ou plutôt d'essayer d'argumenter :

E - A cause de Newton, tout ce qui est en haut retombe :

- Je pressens que la tour fut beaucoup plus haute.

- Les pierres qui ont chu ont fait monter le niveau du sol.

- Ainsi, la porte n'est plus à 4 mètres du niveau bas.

F - Hélas, le temps et les 4 saisons (sauf celles de Vivaldi) ont fait leur oeuvre de lente destruction :

- A cause de l'arasement puis de la consolidation, les encorbellements ont disparu.

- Ainsi bretèche ou mâchicoulis ne sont qu'hypothèses.

G - Voila une question pour le poinçonneur

- Les trous carrés dans les murs sont utilisés dans 4 cas :

-- Pour la construction.

-- Pour la réparation du bâtiment.

-- Pour tenir les poutres d'une passerelle (entrée, hourdage etc...).

-- Pour tenir un avant-toit, un auvent etc... 

- Je pressens que les réparations récentes ont obstrué les orifices médiévaux.

- De plus le sol "trop haut" cache une éventuelle passerelle d'accès.

- Si avant toit il y avait, ses traces sont sous le sol.

H - Heu...... Parce que !........ C'est aussi à vous d'apporter des réponses. 

 

 

Au sommet, 4 déesses m'attendent.... peut être

L'intérieur :

La valse à quatre temps

* En franchissant la porte, 4 découvertes illuminent ma visite.

1 - De chaque coté de l'entrée un trou carré m'informe qu'une poutre de blocage de la porte existait.

2 - Le mur est si épais qu'il me faut au moins 4 secondes (heu... j'exagère un peu) pour arriver dans la pièce. L'épaisseur "prouve" que cette tour est ancienne.

3 - Sur les deux murs opposés, d'imposants trous (au moins 4) prouvent qu'un plancher existait (en réalité il y avait plusieurs niveaux).

4 - Un escalier en bois a été aménagé pour transporter le visiteur au..... heu..... quatrième ciel. A l'origine, l'ascension se faisait par une échelle rétractile en bois.

* C'est donc en dansant (la valse bien sur) que je monte l'escalier.

 

 

Je suis aux 4 vents

* Quelle magnifique idée d'avoir posé ce plancher. Même s'il n'est pas identique à celui du Moyen Âge, il permet de rêver.

* De là haut, je suis un guetteur surveillant la vallée du Lot.

* Soudain, j'entends none sonner. Ayant rendez vous à 4 heures, il me faut de suite partir.

* Je descends quatre à quatre les marches.

* Puis, au pied de la tour, je cherche.... heu.... l'un des 4 points cardinaux.

* Nous nous reverrons un de ces quatre.

 

 

4-1  (et quatrain)

* En cette tour à la gloire du 4, je me dois de terminer par un quatrain.

* Avec l'autorisation de mon ami Alphonse de Lamartine je vous clame :

Ô temps suspends ton vol, et vous, heures propices
Suspendez votre cours !
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

 

 

Le diaporama de la tour est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire de la tour :

Je n'ai aucune information historique pour cette tour.

 

* Au 12ème siècle (supposition), construction d'une tour de guet.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la tour est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible. Bien que le site ait été consolidé, soyez toujours prudents dans une ruine.

 

 

De la tour, je peux voir ce que mange les Gardelliens

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 46 Vers Menu châteaux du Lot

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 02/09/2020 14:05

L e Chevalier s’est mis en quatre, ici ! (
A vec « fil conducteur » j’ai poursuivi…*)
G uère n’était à découvrir d’antan.
A ussi, pour que récit soit captivant,
R use avez trouvée, et cela me plait !
D irai-je que j’apprécie l’humour. N’est,
E videmment, frein à vérité : tout
L ‘article montre bien le peu d’atouts
L isibles toujours sur ruine ruinée.
E tait-ce le but, mais tout en gaîté !

L a pauvre tour n’est mie des plus « causeuse »,
O u, autrement dit, c’est une « taiseuse »…
T ant pis ! Notre âme est cependant heureuse

Q uand, des murs, elle aperçoit l’épaisseur,
U ne encoche, ou des trous qui eurent l’heur
E tre porteurs de planchers. Défendue ?
R ien ne le dit plus, elle a trop vécu…
C harmante fin avec grand Lamartine.
Y sent-on rêverie dont est cousine

P oésie, du moins la provoque t-elle.
S ûr qu’ainsi construction semble plus belle !

* expression avec le chiffre 4 !

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2020 15:43

* Que dire de plus sur cette tour médiévale ?
* Que pour la décrire de façon monumentale
* Il faut utiliser une méthode cérébrale
* Ainsi, avec le 4, la prose ne fut point banale.