6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 08:50

 

 

Département 46 - LOT

 

 

 

Combien de tours a le pont Valentré.... 3 ou 5 ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Cahors est située à 80km au Sud de Brive la Gaillarde, à 60km à l'Est de Villeneuve sur Lot (voir ses fortifications) et à 50km au Nord de Montauban.

 

   Coordonnées du pont :

44° 26' 42" N 01° 25' 57" E
 44.445249°  1.432541°

 

 

 

Le pont fortifié :

L'extérieur :

Questionnement

* En découvrant le blason de la ville, je constate que le pont (non nommé) possède 5 tours.

* Mais curieusement, dans le "Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle" puis dans "l'encyclopédie médiévale", Viollet le Duc en dessine 3.

Quel est donc ce mystère ?

* Il n'y a point d'énigme ni d'erreur. Le dessin sur le blason n'est pas le Valentré mais le pont Notre Dame. Il se trouvait au Sud de Cahors. Il a été détruit en 1868.

* Maintenant que tout est clair, depuis le centre ville je me dirige vers le Sud-Ouest pour trouver ce pont fortifié unique.

 

 

 

Encore un mystère....je ne vois que 2 tours

De loin en Loing.... oups.... en Lot

* Quelle merveille !

* Ce pont défensif en dos d'âne :

- A une longueur de 138 mètres.

- Possède 6 arches ogivales gothiques de 16 mètres de haut.

- Casse le courant avec 5 avant-becs crénelés.

- Dissuade les assaillants avec 3 hautes tours.

* Voila ce qu'affirme la documentation régionale, mais curieusement en regardant ce pont depuis la rive droite en amont, je ne compte que 2 tours.

Suis je ensorcelé ?

* Derrière votre écran, je vous entends pouffer :

"Chevalier, ton objectif photographique n'est pas adapté."  no

"Avance un peu et tu pourras dire : Le compte est bon."  wink

* Quel plaisir j'ai de vous connaître !

* Donc, en ce pont, point de maléfice transformant ma vision, Je peux avancer vers son coté Est.

 

 

Même pour sortir il faut montrer patte blanche

 

 

La barbe à Khan 

* Évidemment je ne vais pas vous parler du grand Khan puisqu'il est mort un siècle avant la construction du pont......

   ...... mais de la barbacane.

La puissante tour vient aider la barbacane... à ne pas être seule

* Sur le plan de Viollet le Duc, cette construction défensive avancée porte le repère I.

* Admirez la, car son pendant repéré D a disparu.

* Avec son crénelage comportant un merlon fendu, avec ses trous de boulin ayant porté un hourdage (voir vocabulaire), avec son double vantail (hélas disparu), avec sa hauteur plus petite permettant à la tour de défendre le passage, cette barbacane est très efficacement défensive.

 

 

 

La tour coté EST (repère H)

* Quelle puissance !

* Je suis certain que de nombreux donjons jalousent cette tour défensive.

* Elle possède :

- En partie basse une ouverture fermée par un vantail double (disparu) avec poutre de blocage.

- Au dessus une salle accessible sur la droite par un escalier avec mur crénelé et archères.

Avez vous remarqué l'arc de décharge

pour ne pas fragiliser le passage sur le pont ?

- Au 2ème étage, une salle est éclairée par une magnifique fenêtre trilobée à colonne centrale.

Nota A : Ces 2 niveaux possèdent des archères coté extérieur ville, mais aussi cotés Lot.

Nota B : Les arcs de décharge sur 3 niveaux montrent le soin des architectes pour répartir les masses. 

- Au 3ème étage, les quatre cotés possèdent un encorbellement avec fentes défensives (parfois bouchées) et mâchicoulis.

- Le 4ème étage doit être la grande salle de guet et de défense avec des volets en bois.

* Quelle puissance !

 

 

 

Elle paraît douce.... mais il n'en est rien

La tour centrale (repère G)

* Bien qu'elle soit aussi haute que la précédente tour, ce longiligne bâtiment paraît plus sage.

* Il n'y a pas de construction en encorbellement au 3ème étage.

N'est ce qu'une tour d'apparat ?

* Que nenni.

* Comme sa consœur , elle possède au dernier étage des ouvertures de guet défensif avec volets.

* Les 2 étages en dessous ne montre qu'une fine fenêtre.

* Je pressens que sa fonction est "comme un sas", c'est à dire qu'elle maintient l'assaillant.

* Contrairement à la précédente tour, il n'y a pas d'escalier extérieur.

Comment monter dans cette tour ?

* La réponse est simple : Par un escalier intérieur accessible depuis une porte dans le tunnel, puis par l'escalier extérieur au dessus de l'avant-bec.

 

 

 

La tour coté OUEST (repère E)

* La troisième tour ressemble à la première mais elles ne sont absolument pas jumelles (comme celles-ci).

* Je vous propose de jouer au jeu des 7 erreurs :

- L'escalier extérieur est à gauche.

- La fenêtre du 1er étage possède une colonne centrale.

- Au 3ème étage, il n'y a que 3 encorbellements défensifs au lieu de 4 (je pressens que c'est un "oubli" suite au consolidation du 19ème siècle car les 2 ouvertures existent).

* Quelle puissance !

* Un assaillant arrivant par le Sud-Ouest (sur la riche gauche) se retrouve sous le feu des archères cruciformes.

 

Encore un mystère....dans les avant-becs

 

 

Qu'est ce donc que ceci ?

* Pensant avoir tout vu et tout compris (heu.... excepté les questions que je n'ai pas osé me poser), je continue mon errance en gravissant un petit sentier à touriste s'élevant à l'Ouest.

* Soudain, je remarque :

- Une ouverture dans l'avant-bec.

- Des trous de boulin en dessous, certainement un support pour un hourdage.

- Les trous de boulins alignés se prolongent dans l'arche.

- Une ouverture existe de chaque coté de chaque avant-bec (voici la preuve : Je suis sur l'autre rive, coté ville)

* J'ose penser qu'un assaillant se laissant glisser sur le Lot n'avait aucune chance d'aborder le pont.

 

 

 

Le plaisir simple devant tant de complexité

* Il existe peu de ponts fortifiés ayant traversé les siècles sans grande modification.

* Je suis conscient que je viens de visiter une merveille que j'ose comparer "à la muraille de Chine"..... c'est à dire une construction unique, défensive, hors norme.

* Je vais donc rester là durant des heures (sans manger, sans boire, sans dormir) pour l'admirer encore plus.....

   ......et surtout, attendre le passage du Diable (lire cette histoire vraie).

 

 

Le diaporama du pont est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du pont :

* En 1306, à cause des tensions entres les Rois d'Angleterre et de France, les consuls de Cahors décident la construction d'un pont défensif coté Ouest.

* En 1308, début des travaux.

* En 1378, le pont est enfin achevé. Derrière leurs remparts (voir un exemple ici) et les systèmes défensifs, la ville est bien protégée durant la guerre de Cent Ans.

* A partir du 15ème siècle, ce pont Est-Ouest facilite la circulation des biens et marchandises. La ville ne connaissait qu'un axe marchand Nord-Sud. Ce pont participe à augmentation de l'activité économique et de l'enrichissement de Cahors.

* En 1840, le pont est classé aux Monuments Historiques.

* En 1879, des travaux de consolidation et restauration modifient un peu l'architecture du pont.

* En 1998, le pont est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des chemins de Compostelle, sur la "via podiensis" partant du Puy en Velay.

* Au 21ème siècle, la découverte du pont ainsi que sa traversée sont libres et gratuites. La visite de l'intérieur des tours est interdite.

 

La vidéo du pont est ici - CLIC

 

 

Être au dessus du pont, c'est..... le pompon !

 

Cliquez pour aller au menu des bâtiments NON classiques

Vers Menu
bâtiments non

classiques

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 46 Vers Menu châteaux du Lot

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 08/11/2020 15:33

P uissance est bien le maître-mot ici !
O uvrage conçu tel que celui-ci
N ous laisse sans voix !… Mais, vous, Chevalier,
T rès heureusement la vôtre gardez !

V eillez à n’omettre détail aucun
A ttestant que lieu est hors du commun :
L uxe d’avoir deux barbacanes sûres
E quipées de défenses, sans hauts murs.
N e gênaient ainsi « travail » des trois tours.
T rois ! Furent toutes de très bon secours.
R udoyaient, où qu’ils soient sur pont, intrus :
E viter ne pouvaient-ils « traits perdus » !

D ominaient, de leurs quatre étages, tout !
E t chacune d’elles scrutait partout.

C omme si cela n’était suffisant,
A vant-becs avaient aussi eu, antan,
H eur d’être aménagés pour mieux contrer
O pérations par rivière menées.
R avie je suis d’entendre que hourdage
S ervit à protéger, au Moyen-Âge,

L es piliers de cette construction si
O mniprésente, efficace. M’éblouit
T oujours autant ! * Et c’est quasi magie

Q u’aux affres du temps elle ait survécu !
U n tant consolidée seulement fut.
E st-ce l’œuvre du petit diablotin,
R éminiscence d’un passé lointain ?
C harmant conte qu’à la fin nous offrez !**
Y ai-je cru ! Sinon, Pont Valentré

N e serait encore en fonction, encore !
O bserver ne sauriez comment, alors,
T ient debout !… Mais, Chevalier, cependant,
A ttarder trop ne vous faut-il devant, ***

P our qu’autres trésors alliez découvrir !
S inon, à mission allez-vous faillir !…****

* je l‘ai donc pris, ce pont, il y a moult d’années, et bien sûr j’avais été impressionnée, éblouie par la puissance qui s’en dégageait, mais je n’avais alors mie remarqué tous ces détails défensifs et offensifs.
** cf. dernier § « Le plaisir simple devant tant de complexité », lien « lire cette histoire vraie ».
*** cf. dernier § « Le plaisir simple devant tant de complexité ».
**** votre mission qui est d’arpenter le royaume afin d’y découvrir tous les lieux fortifiés… et nous les montrer ensuite !

Le Chevalier Dauphinois 08/11/2020 18:23

* Un pont à 5 tours devenant pont à 3 tours dont je ne vois au début que 2 tours........ Je pressens que mon ami "le diable" s'est amusé avec mes yeux.
* Oui, Belzébuth est mon ami..... car il faut être Diablement fou pour arpenter tout le royaume à la recherche les traces des constructions de ma prime jeunesse (puisque'au 14ème siècle, j'avais moins de 200 ans).
* D'ailleurs, si le Grand Khan s'est invité, c'est que le Diable me l'a soufflé.
* D'ailleurs, si le Loing a remplacé le Lot, c'est que le Diable me l'a soufflé.
* D'ailleurs, si je suis resté sans manger, sans boire, sans dormir, c'est que le Diable me l'a soufflé.
** Chacun a l'ami qu'il mérite......
........ Est pour cela que j'adore les églises fortifiées ?........ pour taquiner mon ami des enfers ?