22 septembre 2020 2 22 /09 /septembre /2020 07:50

 

 

Département 46 - LOT

 

 

 

Je vois..... Je vois.... Hooooo !

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Bouziès est située à 40km au Nord-Ouest de Villefranche de Rouergue, à 35km au Sud de Rocamadour et à 18km au Nord-Est de Cahors (voir son pont fortifié).

 

   Coordonnées du château :

44° 29' 11" N 01° 38' 32" E
 44.486497°  1.642389°

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Impossible d'être un touriste

* Ne rien faire !

* Être un simple touriste sans but !

* Que voila un rêve que je tente de concrétiser en cette matinée de septembre.

* C'est donc assis sur un rocher de la rive gauche du Lot que je déguste une glace (je vous ai déjà parlé de mon péché ici).

* Mes yeux se perdent dans les reflets quand...... soudain...... mes poils de castellologue amateur se dressent.

Quelle construction ose me déranger ?

 

 

Un mur devant une grotte.... Que cela est curieux !

Les petites constructions "invisibles"

* Je relève mon chapeau de paille de touriste puis je regarde au loin sur le plateau.

* Rien.... il n'y a rien.

* Je descends mon regard pour voir sur la verticale paroi, une ouverture partiellement fermée par un mur.

Est ce que mes poils se dressent pour si peu ?

 

 

Le mur "cavernal"

* Pressentant que d'autres pierres ont été posées par l'homme, j'ôte mon chapeau de paille pour chausser mon heaume de chercheur de vestiges.

* Devant moi, sur la rive droite apparaît un mur.

* Ce n'est pas la première fois que je vois ce type de construction. Je vous en ai montré :

- En Ariège.

- Dans le Lot.

 

 

Miraculeuse traversée

* Etant sur la rive gauche, le château sur la rive droite, il me faut franchir le Rubicon.

* Trois solutions s'offrent à moi :

A - Marcher sur l'eau comme un certain JC.

B - Ecarter les eaux comme un certain Moise.

C - Sauter comme un certain Carl Lewis. 

* Je prends mon élan et...........En un bond, je suis de l'autre coté de la rivière.

- Je vous ai un peu menti, car il existe une quatrième option : Utiliser le pont.

* C'est ainsi que je suis face au château.

 

 

Imprenable il semble être

L'analyse rapide

* La route étant récente, il faut imaginer cette "grotte fortifiée" isolée et surveillant le passage sur la rivière.

* De plus, récemment le site semble avoir été grandement consolidé (donc modifié ?).

* En avant du site, le haut rocher le rend presque inaccessible.

* La paroi montre de nombreux trous de boulin (voir vocabulaire).

* Le château possède 3 niveaux :

- En partie basse, la porte d'entrée.

- Au milieu, une large et haute ouverture qui m'interpelle. J'ose prétendre que ce fut une bretèche.

- Au dessus, le crénelage, Les trous de boulin me font imaginer qu'un hourdage exista (peut être).

 

 

Supputations

* Les 2 fentes verticales au dessus et de chaque coté de la porte serait (peut être) le passage des chaînes pour le pont levis. Curieusement je ne vois aucune trace autour de l'entrée pour recevoir le pont, ni les crapaudines (voir exemple ici) facilitant le levage et la tenue.

Erreur architecturale de reconstruction ?

* En avant du mur, quelques marches sont visibles. Je doute de leur utilité au Moyen Âge.

* Les parois naturelles possèdent des encoches taillées par l'homme. Des poutres devaient soutenir un appentis.

 

 

L'intérieur :

L'échec est parfois une réussite

* En contournant le site, je remarque que la grotte possède un deuxième accès.

* L'implantation récente d'une moderne porte en bois me donne des doutes sur la réalité médiévale de ce coté.

* Mais en découvrant les trous de boulin et les pierres, je pressens qu'un mur devait exister.

* Lentement j'avance..... puis je toque..... puis je quémande l'autorisation d'entrer..... puis je tente de pousser.

* Hélas, la propriété privée est interdite à la visite.

 

 

L'espionnage est aussi ma spécialité

* Par l'entrebâillement je vois :

- Un escalier en pierre accédant à la plateforme.

- Un escalier en fer pour.... heu.... aller au paradis.

 

 

Une nouvelle glace j'ai envie

* Ayant tout compris (ou presque) je pose mon séant merveilleux sur un rocher proche de la rivière.

* Tout en admirant ce miroir naturel je lui demande :

« Miroir, miroir, suis je le plus beau ? »

* Ne souhaitant pas connaître sa réponse, je cours chercher une glace..... que je vais mirer. surprise

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

De quand date ce château ?

* Les théories s'opposent :

- A - Repère de brigands aménagé au 13ème siècle ?

- B - Bâtiment d'une bande de routiers construit au 14ème siècle durant la Guerre de Cent Ans (cela justifierait son nom) ?

 

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est libre et gratuite depuis la route (en prenant garde à la circulation). La visite de l'intérieur est interdite car le site est une propriété privée.

 

 

Le calme du 20ème siècle ne doit pas faire oublier les troubles d'antan

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 46 Vers Menu châteaux du Lot

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 23/09/2020 19:46

C ombien est bel reflet d’antan sur l’eau !
A vez su cet original château
S i bien mettre en valeur ! On oublierait
T out à fait à qui il appartenait !
E t puis, n’est-ce important pour moi, j’avoue :
L e fait que de nos jours il soit debout

D avantage prime sur ses seigneurs.
E n lui, je vois un site qui eut l’heur
S e fondre dans la nature. Il n’eut peur

A ssocier pierres taillées, cavités
N aturelles pour former lieu guerrier.
G rande était place sous roche enfouie ?
L a réponse pourrait bien être : oui,
A condition que première ouverture
I ncrustée dans paroi avant haut mur*
S oit du castel, qui sait, poste de guet

B ien sûr relié à lui. Lors, on aurait
O uvrage troglodytique étendu.
U ne certitude : fut défendu !
Z oom avez fait sur entrée fortifiée.
I l me vient une (saugrenue ?) idée :
E n place de vous mirer** - et deux fois ! -
S i vous aviez, Chevalier Dauphinois,

Q uis*** une échelle pour voir l’intérieur ?…
U n exploit accueilli avec bonheur,
E n cela qu’inconnu ne serait point
R efuge des brigands… ça, c’est malin !
C omment remédier à votre insouciance ?
Y retourner ! C’est votre seule chance

P our que preux redeveniez à mes yeux !
S oit ! Vous vous en fichez… et c’est tant mieux !!!

* vos premières images du site, notamment celle du lien « fermée par un mur » : cette petite ouverture se trouve en avant du castel lui-même (le grand mur barrant l’entrée de la grotte, en gros) : lui était-elle reliée ?… si-oui, le castel a eu de grandes dimensions, non ?
** cf. § « Une nouvelle glace j’ai envie ».
*** du verbe quérir ou querre.

Le Chevalier Dauphinois 23/09/2020 20:32

* Je vais vous dire un secret.... chuttttt.
* Lorsque j'ai vu ce château, les Maudits Anglois étaient encore dans l'Europe de l'espace Schengen........ Donc, il y avait comme un soucis diplomatique.
* Mais comme ces "Routiers" malfaisants vont brexiter prochainement....
....... je ne vais avoir aucun scrupule à envahir leur château.
* Donc, comme vous me le proposer, un échalier j’emporterai pour entrer en Albion défensive.

Pierrote 22/09/2020 13:44

Quel lapsus… de taille, pour moi (et non pas erreur), lorsque vous écrivez, au § « Les petites constructions invisibles » : « Je relève mon chapeau de taille... » !!!
… En effet, et toujours pour moi, il est souvent de taille vostre capel, lorsque vous le mettez à la place de vostre heaume !…
… Oui, je cherche la petite bête, je le sais, mais c’est de votre faute !

Le Chevalier Dauphinois 22/09/2020 14:03

* Hihihihi.......
* Avec mon nouveau système (acheté d'occasion donc avec des freewares que je ne maitrise pas toujours), il y a un correcteur orthographique.
* Je le désactive, mais il revient toujours.
* Parfois, ce logiciel change mes frappes (surtout lorsque j'écris lentement avec un doigt). Donc les mots deviennent des maux.
* Mais, était ce une erreur (ou faute) ?........ Car un chapeau se doit d'être à la taille sans être sur la taille.