30 août 2019 5 30 /08 /août /2019 06:50

 

 

Département :  39 - JURA

 

 

 

Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

  La commune de La Châtelaine est située à 45km à l'Ouest de Pontarlier, à 40km au Sud-Est de Dole et à 10km au Nord-Est de Poligny (voir ses fortifications).

 

   Coordonnées du château :

46° 52' 37" N 05° 48' 46" E
 46.876907°  5.812772°


 

 

Le site médiéval 

L'extérieur :

L'arrivée

* Dans l'actuelle petite commune de La Châtelaine, au bout d'une voie sans issue, un parking côtoie une forêt d'arbres.

* Un panneau en bois m'informe qu'un site castral ainsi qu'un point panoramique m'attendent avec impatience.

* Ce site médiéval, aménagé entre deux échancrures de la reculée des Planches, fait hérisser mes poils de Castellologue Amateur.

* Je pressens que la visite sera envoûtante et mystérieuse.

 

 

Une majestueuse tour-porte presque intacte

L'entrée dans un autre siècle

* Après une petite marche sur un sentier ombragé, je découvre un vestige de rempart et une ouverture.

Y avait-t-il une porte ?

* Peut être, mais je préfère contourner le site pour mieux apprécier son étendue.

* Soudain, je me heurte à des éboulis cachant une tour-porte (dont un texte du 17ème siècle lui attribue une hauteur de 20 mètres).

* Cette construction très ruinée possède un vestige d'archère droite.

* Ce bâtiment défensif n'étant pas encore consolidé, il est demandé aux touristes (et même au Dauphinois) de le contourner. C'est ainsi que je pénètre dans le bourg castral par une "non entrée".

 

 

 

L'intérieur :

Les vestiges de vie médiévale

* La promenade médiévale demande un peu d'imagination pour comprendre les vestiges, mais chaque détail est vivant.

* Proche de la tour-porte, appuyées sur le rempart, des maisons se devinent.... (je vous avais prévenu..... imagination il faut).

* Après quelques traces de maisons, je vois le vestige du puits ou d'une citerne. Proche, les archéologues ont identifié une forge.

 

 

Ces murs millénaires ne sont point bavards

Un clocher ?

* D'après ma petite documentation, cette structure parallélépipédique serait le clocher.

* Bien que je ne mette pas en doute le rédacteur de la publication, les fentes verticales ressemblent plus à des archères droites qu'à des puits de lumière.

* L'ébrasement intérieur confirme mon interrogation.

* Pensez vous que cette construction soit :

1 - Un clocher ?

2 - Une tour défensive de guet ?

 

 

De plus hauts vestiges

* Soudain, un pan de mur apparaît. Avec son imposante cheminée, j'ose affirmer que ce fut le logis seigneurial.

* Puis, comme sortant de terre, une haute construction me fait signe. Cette merveille est le donjon de repli.

* Puis, coté Est, une construction très ruinée. C'était une puissante tour carrée dont il ne reste que le niveau bas (les pierriers sont la preuve de sa destruction). Je pénètre avec précaution par une ouverture créée récemment (l'entrée d'origine était à l'étage supérieur). Ceci était la réserve dans la salle basse de la tour. Le trou d'homme au plafond était le seul moyen pour entrer.

 

 

Ce mur défie le temps !

Les cadeaux pour bien terminer

* Maintenant que vous maîtrisez le bourg castral je vous offre :

- Le croquis réalisé par J.F. Pianet.

- Le plan suite aux relevés de l'association et de messieurs Berthet + Guyot :

05 - Porte fortifiée.

06 - Maisons accolées au rempart.

07 - Maisons.

10 - Citerne ou puits.

13 - Clocher de l'église avec la vue sur la vallée.

14 - Logis seigneurial.

15 - Donjon.

16 - Enceinte du 13ème siècle.

17 - Puissante tour carrée (dont il ne reste que la salle basse).

 

 

Le diaporama du bourg castral est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du site :

* Au 11ème siècle, un château existe (à vérifier).

* A la fin du 11ème siècle, une chapelle à La Chastelaine est citée dans un texte confirmant sa possession par l'abbaye de Saint-Claude.

* Au 13ème siècle, un village s'établit entouré d'un rempart.

* A la fin du 13ème siècle, Mahaut d'Arbois, Comtesse (voir titre de noblesse) de Bourgogne, est (serait ?) venue en ce lieu.

* En 1477, décès du Duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. La province dirigée par Jean IV de Chalon-Arlay ayant été l'allié de Charles, elle devient l'ennemi direct du Roi de France Louis XI (voir liste des Rois).

* En 1479, les troupes Royales de Louis XI attaquent puis démantèlent le château.

* Au début du 16ème siècle, le bourg castral est abandonné.

* Vers 1636, durant la Guerre de Dix Ans, l'église est incendiée.

* Vers 1638, les ruines sont pillées par les habitants Des Planches pour la construction de leur chapelle et maisons.

* Au début du 18ème siècle, le cimetière (certainement proche du clocher) est abandonné.

*  En 1972 création de "L'Association pour la Sauvegarde du Château et la restauration de La Châtelaine".

* En 2008, création de la nouvelle "association de sauvegarde du château de La Châtelaine".

* A partir de 2009, durant 4 ans, des fouilles sont organisées sous la responsabilité de monsieur Christophe Méloche.

* Au début du 21ème siècle, la visite du site est libre et gratuite. Les murs étant fragiles, les fouilles n'étant pas totalement terminées, veuillez être très prudents proches des murs quelques soit leur hauteur. Veuillez respecter ce lieu magnifique et soyez prudents avec des enfants.

 

 

Un panorama unique, comme toujours dans un site médiéval

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 39

Vers Menu

châteaux du Jura

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 01/09/2019 18:54

L e plan et le croquis sont beaux cadeaux
A ppréciés, mais le sont plus vos photos

C ontant ce site si mirablement !
H eur j’ai eu de me retrouver antan
A insi, dans ce « décor » qu’avez rendu
T ant inspirant ! On ne se sent perdu
E n ces lieux, plutôt bien à l’aise, par
L es images qu’offrez, et d’autre part
A vons tout ce qu’il faut pour « explorer »
I ncroyables vestiges du passé.*
N ‘avons qu’à nous laisser guider, les yeux
E videmment fermés, pour y voir mieux !…**

J onché est le sol de vieux pans de murs.
U nivers magique car nous murmure,
R elié à son histoire, brins de vie
A utant pleins de trêves que de conflits.

F allait-il, jadis, être défendu :
R empart ceinturait le bourg et la vue,
A lentours, était possible des tours.
N on pas que… Du lieu, principal atour
C ertainement fut donjon du château.
H élas, sa structure est fort en lambeaux…
E fficaces archères avez montrées.

C ombien je les aime, et qu’elles soient restées !
O utre cela, la tour-porte a aussi,
M ême bien amputée, mon cœur ravi,
T émoignage, à son niveau, de puissance.
E t cheminée devinée prouve aisance,

N aguère, des seigneurs de ce village.
O ublier je ne puis vitaux ouvrages
T els que puits et forge. Ainsi avons-nous
A perçu d’un site féodal où

B eaucoup d’éléments ont disparu, mais
E st-ce peu important car le rêve est,
N ‘est-il point vrai, un bel allié de choix,
E paulé par gratin des Dauphinois !

P our ne rien omettre, a la basse salle ***
S ut m’emporter dans passé médiéval !

* je veux dire : vos images sont parlantes, accompagnées de vos explications, du plan, du croquis et de l’historique = comment ne pas se sentir en terre connue ici, chez soi, quasi !
** comme vous nous conseillez de le faire, dans certains articles !
*** celle de la tour carrée.

Le Chevalier Dauphinois 01/09/2019 19:19

* Ce site a une histoire.... avec moi.
* Il faisait très très chaud le jour de ma visite.
* J'avais déjà visité 2 autres merveilles Jurassiennes le matin puis en début d'après midi.
* Il me restait encore plusieurs lieux à parcourir pour trouver le refuge du soir.
* Donc ma question fut : "Dois je visiter ce suite castral qui est si peu mis en valeur dans ma documentation ?".
* Mais un Dauphinois ne doit jamais baisser le bras (et les mollets... hihihi). Donc... j'y suis allé.
* En entrant dans la foret, il y a d'abord un panorama (où les touristes se pressaient).
* Ce n'est qu'après que j'ai visité les ruines.
* Bien que le petit parking soit plein, j'étais seul avec les pierres.
* Elles m'ont parlé... (heu, j'avais aussi très soif, donc le délire est aussi une maladie... hihihi).
* Ayant visité cette merveille de manière illogique (un coup à droit, puis à gauche puis encore à droite etc....)... A mon retour en Dauphiné, lors du classement des photos, j'ai été très ennuyé dans la chronologie des ruines.
** Conséquence ; Je n'ai pas pu tout montré de ce site unique.
** Avantage : Lors de votre voyage dans le Jura, vous aurez aussi des surprises.