12 juillet 2019 5 12 /07 /juillet /2019 06:55

 

 

Département :  39 - JURA

 

 

  Voyez vous une construction médiévale fortifiée ?

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

    La commune de Chevreaux est située à 40km à l'Est de Tournus, à 25km au Sud-Ouest de Lons le Saunier et à 10km au Nord-Nord-Est de Saint Amour.

 

   Coordonnées du château :

46° 30' 35" N 05° 24' 11" E
 46.509698°  5.403128°

 

 

 

Le château :  

L'extérieur :

Là-bas et là-haut

* Au loin, je vois des toits pointus.

* D'après mon destrier qui connait si bien les positions des châteaux médiévaux, c'est au sommet du bourg qu'il faut que nous nous rendions.

* Comme je sais lire, contrairement en mon équidé, je suis rassuré sur la destination qu'il prend car je déchiffre sur un panneau les lettres : Route du château.

 

Rondeurs et angles se marient avec curiosités

 

L'approche, là proche

* Bien que très arasé, le rempart s'enorgueillit de me dévisager avec sa large canonnière.

* Une ronde tour ressortant du rempart m'accueille..... avec une canonnière et une fente verticale.

* Je vais montrer "patte Blanche" en espérant ne point subir leurs foudres.

* Pour être certain de ne pas être attaqué, je vais longer la tour polygonale arasée (un hexagone ?).

 

 

L'antre de l'entrée

* Du portail d'entrée il ne reste que la moitié (et encore, j'oserai dire : le tiers).... mais cela suffit au rêve.

* Fermer les yeux puis, tout en lisant, imaginez cette porterie !

* Sur la gauche elle est protégée par une ouverture pour arme à feu avec un important ébrasement extérieur.

* Puis une haute tour carrée possède sur deux niveaux et sur deux cotés, deux fentes verticales.

* Les ouvertures carrées au sommet me font imaginez qu'une salle de guet existait.

 

 

Est ce la taverne pour se sustenter ?

 

L'intérieur :

Free... mais ai je tout compris ?

* Étant hors période estivale, l'entrée de ce château est gratuite. J'avance lentement en tentant de comprendre l'architecture de ce château détruit il y a plus de 300 ans.

* Ce plan va me permettre de ne pas me perdre.

 

 

La tête au carré

* J'entre dans la tour..... d'entrée. surprise

* Elle possède des archères droites avec un petit ébrasement intérieur.

* Chaque niveau était réalisé par un plancher posé sur des poutres encastrées dans des trous de boulin.

* Il n'y a aucun escalier dans la tour. Le changement d'étage était réalisé par un simple trou d'homme en utilisant une échelle en bois.

 

 

Asymétrie

* Accolé à la tour d'entrée, le bâtiment avec une plus petite hauteur est nommé : Les écuries.Curieusement, chaque tour est différente

* Avec la lenteur d'un détective cherchant LA vérité, j'avance.

* L'imposante tour avec son escalier accédant au chemin de ronde se nomme : La tour de la prison.

* Puis, en longeant le rempart très arasé, je suis face à une tour fermée à la gorge nommée : Tour de Joux.

Voyez vous les pierres d'arrachement du mur

correspondant au niveau du rempart ?

* Tout rempart qui se respecte doit posséder des systèmes défensifs. En voici un... que vous reconnaissez.

 

 

Les gens de la haute !

* Toute ma découverte a été effectuée dans la cour basse nommée : Basse cour.

* En observant cette herbeuse surface, je découvre une motte correspondant à : La Haute cour.

* Cette partie opposée à l'entrée possédait le logis seigneurial et le donjon de repli.

 

 

Ce n'est qu'un au revoir

* Avant de partir, j'admire la vue, l'habituel trésor d'un site médiéval fortifié.

* Puis, avant de retrouver mon destrier en utilisant la poterne, je récupère quelques plantes médicinales dans le jardin.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 10ème siècle, les terres sont possession des moines de Gigny-sur-Suran.

* A la fin du 11ème siècle, la seigneurie est possession d'Humbert de Coligny.

* Vers 1147, Guerric de Coligny possède la seigneurie.

* En 1158, un château est mentionné dans un texte des moines de l'Abbaye du Miroir.

* Durant 150 ans, la maison de Coligny possède la seigneurie de Levreaux.

* En 1280, Guy de Montluel épouse Marguerite de Coligny-le-Vieux (parfois nommée Coligny-le-Vieil) fille unique de Guillaume III de Coligny-le-Vieux. Chevreaux est apporté en dot.

* En 1332 , la seigneurie devient possession de la famille Vienne.

* En 1477, Charles Le Téméraire décède. De nombreux prétendants espèrent récupérer ses terres dont Chevreaux fait partie.

* Vers 1480, le Roi de France (voir liste) Louis XI décide de récupérer par la force de nombreux châteaux et terres de l'actuel Jura. Chevreaux est attaqué, pris puis démantelé.

* Au 16ème siècle, la seigneurie devient Baronnie.

* Vers 1595, la Comté est envahie par les troupes du Roi de France (voir liste) Henri IV. Le château subit de nombreuses dégradations.

* Au 17ème siècle, le château est embelli.

* En 1637, durant la guerre de Dix Ans, les armées du Duc (voir titre de noblesse) de Longueville assiègent le château, le pillent puis le saccagent. Les fortifications et le donjon sont démolis avec de la poudre. Ruine sera l'avenir du château.

* En 1990, une association de sauvegarde dégage les ruines, consolide les vieux murs puis aménage l'intérieur.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est gratuite toute l'année, mais durant les fêtes médiévales ou les activités pédagogiques, quelques piastres vous seront demandées.

 

 

Au loin, l'Amérique puis la Chine, puis l'Inde puis.....

 

      Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 39

Vers Menu

châteaux du Jura

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 15/07/2019 16:09

C omme il est dommage que n’ait été
H aute cour des ravages préservée.
E ut été ce site extraordinaire !
V ision qu’avons est ainsi parcellaire.
R avie m’ont ces vestiges, cependant,
E n lesquels je ressens un très vieux temps.
A idé du plan, rêver sait notre esprit :
U n castel entier se voit, nous séduit.
X fois l’ai-je fait, aujourd’hui aussi…

J ‘admire les défenses entrevues.
U ne archère, de l’intérieur, m’a plu.
R estes de tours ont su me contenter :
A i-je aperçu de ces sécurités

F aites pour protéger rempart d’abord,
R appelant que ne devaient angles morts
A ttaque faciliter. Lors, vigies
N ous apparaîssent ces bâtis, et si
C ertaines sont quasi inexistantes (
H élas !), savons que furent importantes.
E ntrée* nous dit que quiconque voulait

C éans pénétrer, porterie devait
O utrepasser : on devine qu’antan
M ontrer patte blanche il fallait, devant…
T rès illustres familles, j’ai noté,
E urent possession du lieu, dans passé.

P our moi, cela ajoute à rêverie.
S uis-je immergée dans Moyen-Âge, ainsi…

* le titre du § sur l’entrée : « La tête au carré », me fait immédiatement penser à l’émission de F. Inter que j’adore… mais qui, hélas, disparaît à la rentrée… tant dommage ! Comme j’aimais ses reportages scientifiques et surtout ceux parlant d’astrophysique !… Ou je me fourvoie à propos de ce titre, peut-être bien !

Le Chevalier Dauphinois 15/07/2019 18:25

* Lorsque je pars à pieds à la recherche de ruines perdues ou lorsque je coche sur ma carte de castellologue amateur les sites que je dois visiter....
........ j'écoute des podcasts.
* L'un d'eux fut durant plusieurs années "La tête au carré".
* Mais depuis plus d'un an, j'ai trouvé que cette émission ronronnait dans son confort sans m'étonner....
... je l'ai donc abandonnée pour d'autres émissions comme "La méthode scientifique".
** Sinon, pour l'Histoire, depuis 2 ans j'écoute des Podcasts de Québécois comme 'L'histoire nous le dira"...
... et puis en France "Paroles d'Histoire" sur l'actualité des livres d'histoire par des historiens (et non des romanciers).
** Il y a bien sur le magnifique Podcast : "Passion Médiévistes" puis l'excellent "StoriaVoce".