22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 08:50

 

 

Département :  38 - ISÈRE

 

 

 

Que voilà un haut mur me dissuadant d'entrer

 

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Roussillon est située à 50km au Nord de Valence, à 40km au Sud de Lyon et à 35km au Sud-Est de Saint Etienne.

 

   Coordonnées du château :

45° 22' 20" N 04° 48' 38"E
 45.372413°  4.810449°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

Révélation

* Je vais vous dire un secret.

* Parfois, je me fais des films.

* Heu..... Ce ne sont point des vidéos mais des images dans ma tête (le truc chevelu sous mon heaume) :

- Soit j'imagine que je vais découvrir une merveille unique,

- Soit je serais LE premier à trouver une ruine perdue.

- Soit, le site castral va me parler de sa vie et de ses détails.

* C'est dans cet esprit de "cinéaste neuronique" que j'aborde la commune de Roussillon en MON Dauphiné.

* Sachant qu'une fortification médiévale est rarement en plaine, je fais galoper mon destrier vers les hauteurs.

* Soudain, un haut mur me bloque.

Dois je faire demi-tour ?

 

 

Je suis plan-plan

* Comme tout bon castellologue amateur qui se veut sérieux, formidable, parfait et modeste.... 🤭

....... je possède une arme secrète : Le plan de la cité.

* D'après ce parchemin, il semblerait qu'une porte nommée Givret permette d'entrer dans cette cité médiévale.

* C'est donc la truffe au sol, tel un fin limier, que je cherche...... mon sujet de film (?).

 

 

Est ce une lézarde ou un système défensif ?

Le mur de mes lamentations

* En longeant cette haute paroi je vois :

- Des pierres pauvrement taillées et de dimensions aléatoires.

- Parfois, des galets roulés posés en arrête de poisson ou en lits.

- De petits trous dus à une construction du 20ème siècle (petit logement devenu abri de jardin puis finalement détruit au début du 21ème siècle).

- Puis quelques archères droites alignés sur un seul niveau.

- A l'extrémité, une porte avec son arc en ogive.

* Le mur, d'une longueur de 120 mètres, ayant été partiellement arasé, ne montre pas de trace de crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

 

 

L'intérieur :

Son derrière est énigmatique

* Bien que ne travaillant pas à La Poste, cette porte, je l'affranchis 😵 ..... oups, je la franchis.

* De l'autre coté, le spectacle est surprenant. Les pierres d'arrachement me font imaginer que cette entrée fut une tour-porte avec salle défensive et assommoir (mais vous connaissez mon imagination fertile).

 

 

Elle est fendue

Voyez vous cette curieuse curiosité fendant le rectiligne mur ?

- "Chevalier, nous prends tu pour des imbéciles ?" grommelle la blonde demoiselle. 👩

- "Il n'y a pas que les Dauphinois sachant reconnaître cette ouverture" peste un damoiseau. 🙅

* Diantre !...... Il n'y a que des spécialistes ce jour derrière l'écran. 🤩

* Raison vous avez, ceci est l'archère droite vue de l'intérieur.

* Pour améliorer l'angle de tir, un large ébrasement a été créé.

Le puits d'enfer servant de tour citerne... ou inversement

 

 

L'enfer serait en ce lieu 👿

* En remontant le (si bien nommé"chemin de la tour" vers le Nord-Ouest, je vois une ronde construction "solitaire".

* Au moyen âge, cette tour faisait partie du système défensif lié au rempart.

* En notre siècle, ce fantôme porte un curieux patronyme : Tour Citerne du Puits d'Enfer. 😳

* Ne vous moquez pas d'elle car cette ruine permet de comprendre le remblai et son type de construction.

* Sur la gauche, dans une propriété privée, proche de l'actuel cimetière, apparaissent des arbres. Ils symbolisent certainement le vieux château sur motte.

 

 

L'oeil de la sorcière ?

* Après le lieu du diable, je m'attends à trouver ses déesses nommées : Sorcières.

* C'est donc avec prudence que j'avance vers le Nord.

* Soudain, un oeil me contemple.

* Dans une tour d'angle nommée "Lunette", je ne vois qu'un cyclope de pierre.

Quelle fut la fonction exacte de cette trouée ?

* Je ne saurais le dire avec certitude, mais l'épaisseur m'interpelle. Cela me rappelle le château d'Engelbourg à Thann en Alsace.

* C'est sur cette interrogation que je redescends pour trouver une taverne.

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle (?), construction d'un château au sommet de la colline.

* Au 14ème siècle, construction d'un rempart autour de la ville haute, du château et de l'église. Quatre portes défensives permettent l'accès ainsi qu'une portelle.

* Au 15ème siècle, aménagement (agrandissement ?) du rempart (à vérifier).

* Vers 1792, la municipalité (ou les révolutionnaires ?) décide(nt) la démolition des remparts pour les transformer en carrière de pierres.

* Au 19ème siècle, de nombreuses maisons sont construites ou modifiées grâce aux pierres médiévales.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. Certaines ruines étant dans des propriétés privées non visitables, leur découverte ne se fait qu'avec discrétion depuis les rues du bourg.

 

 

Adieu rempart minimal d'un autre temps

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 38

Vers Menu

châteaux de l'Isère

Partager cet article
Repost0

commentaires

Adri 04/04/2021 09:17

Bravo....tout simplement bravo

Le Chevalier Dauphinois 04/04/2021 18:50

* Bonjour et merci pour votre compliment.
* J'espère qu'avec mon petit article vous verrez autrement cette commune de MON Dauphiné (oui, MON.... car je suis (un peu) possessif.... hihihi).

Pierrote 24/12/2020 10:07

B on Noël, masqué ou non, Chevalier ! (
Oui, vil covid faut-il bien éviter !)
N ul doute que sera votre soulier

N anti de moult et bels et « vieils » présents.
O n se plait à songer qu’aurez antan
E n toutes formes de cadeaux, ainsi
L es castels que n’avez explorés mie

A vous seront ! Je le souhaite si

V ivement pour vous ! Grand plaisir ayez
O bserver ruines de notre passé !
U n beau voyage, en somme, dans le temps…
S aurez penser à nous de temps-en-temps ?...
!

Le Chevalier Dauphinois 26/12/2020 11:03

* Noël Joyeux à vous aussi je souhaite.
* J'espère que le gros bonhomme rouge vous aura gâtée de livres sentant la poussière !
* Comme 2020 ne fut point année de promenades et découvertes castrales pour moi.....
....... j'ai souhaité des présents technologiques, sans aucun rapport avec le blog ni le thème (ni mon âge ?).
* Ayant été très sage, ayant été parfait (si, si...) sous le sapin je les ai trouvés.
* Le Roi Manu 1er peut me confiner durant des semaines, des mois, des années, des siècles...... je suis paré !

Pierrote 23/12/2020 13:51

R avie de ce retour en Dauphiné !
O ui, pellicule* est belle d’un passé
U n tant ruiné mais vivant à mes yeux.
S ont mes neurones médiévaux heureux !
S ur une motte, des seigneurs, antan,
I mplantèrent leur castel. Protégeant
L a place et les habitations, rempart
L es ferma, encercla de part en part.
O n ouvrit quatre portes dans ses murs.
N ‘en restent que vestiges qui murmurent

D ommages subis, mais aussi défiance.
A insi, rêvons de toutes ces défenses
U niverselles pour leur temps : herse et,
P uissants vantaux de bois, lesquels étaient
H érissés de gros clous, empêchant lors
I ntrus et leur bélier, là, cogner fort.
N ul doute qu’un corps de garde au-dessus
E rigé fut ; lieu était défendu…

I nstants plus récents avez-vous filmés :
S ûr que de la Lunette la trouée
E st trop grande et ronde pour être, ici,
R éminiscence de jadis.** Mais qui
E ut idée de cette ouverture-ci ?

N ‘oublirai-je mie magnifique archère
O bservée de l’intérieur : sut me plaire !
T our-porte vue du bourg, également,
A su me combler, arasée pourtant.

B arrière hermétique, l’enceinte a su
E merveiller mon esprit. « Résidus »
N ous montrent force qu’eut au Moyen-Âge.
E n somme, tout du long fut bel voyage !

P rimé serez, je dis, au « Castel d’Or » :
S ujet, réalisateur*** sont trésor !

* toutes vos « images-pellicules » !
** jadis = ici, le Moyen-Âge.
*** oups !… lapsus !… (peut-être...) Il faudrait lire : réalisation…

Le Chevalier Dauphinois 23/12/2020 14:29

* Grâce à mon nouveau logiciel photo j'ai de multiples possibilités "uniques" pour montrer autrement mes images.
* Ainsi, chaque article pourra (ou pourrait) être personnalisé par des images avec un encadrement ou une bordure ou un fond différent.
* Mais pour cela il faut que je le comprenne entièrement, que je le teste en de nombreuses situations.
* Il me faut du temps, beaucoup de temps, énormément de temps..... du TEMPS ! ! ! ! !
* De plus, avec la tournée triomphale dans tous les pays, toutes les émissions de télé et de radio..... suite à ma récompense au "Castel d'Or"....... je n'ai plus le temps pour écrire.
.
* Conséquence : Ceci est le dernier article de mon blog.
.
* Je ne reprendrai la rédaction que dans 1 an ou deux (ce qui n'est pas long pour un Chevalier de 800 ans comme moi).
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
===> Poisson d'avril ! ! ! ! ! ! !
.
* Je sais, je sais.... c'est le mois de décembre. Mais si je fais cette blague au début du 4ème mois.... point de surprise ou d'étonnement il y a.
* De plus j'ai déjà de nombreux articles écrits, finalisés et datés dans le futur.......
...... donc, même si je disparais, mon blog continuera seul les publications (fantôme du web je serai).
* Evidemment, qui dit thème dit..... thème.
** 2021, l'an 1 après la pandémie m'ayant obligé à peu visiter, aura un thème.
** Un thème pour apprendre TOUS les mots commençant par KWXYZ.
*** Le thème de 2021 sera : Alsace.
**** Il est encore temps pour que vous demandiez au Père Noël un cadeau spécial : Un dictionnaire avec lettres complexes...... Hihihihi.

Nadine 22/12/2020 09:08

Bonjour, ces deux liens nous amènent à une page vierge ?
Thann : fortifications 68-Haut Rhin
Thann : château d'Engelbourg
Merci pour ce blog hyper intéressante

Le Chevalier Dauphinois 22/12/2020 09:53

* Bonjour et merci pour la lecture de l'article et votre commentaire.
* Raison vous avez, le lien amène vers une page vierge...... mais cela est "logique".
* Voici la raison :
-- Très souvent je compare un château ou un site médiéval à un autre.
-- Très souvent je décris une ruine en faisant référence à une autre visite (donc un autre article du blog).
-- Hors, lorsque 2 articles sont liés, l'un est publié avant l'autre.... conséquence : Le 2ème lié n'est pas encore paru (bien qu'il ait été écrit)..... donc parfois, l'article en lien semble vierge.
-- Il y a encore 3 ans, overblog (la plateforme qui héberge mon blog) permettait de visionner des liens "dans le futur", donc il était possible de voir des articles non encore publiés mais programmés...... Hélas, sans aucune explication, cette possibilité a été bloquée. Je peux faire le lien, mais la page reste vierge.
* Il faut savoir que pour ne pas lasser mes lectrivces et lecteurs, j'essaie de varier les articles, donc :
-- Changement de type de bâtiment (château entier, ruine, église, pont,, rempart, etc...).
-- Changement de département et de provinces.
* Mais, pour moi, il est plus facile d'écrire des articles sur une même province à la suite (car l'histoire est similaire ou les seigneurs sont identiques ou associés).
* Donc, j'écris 15 articles (par exemple) en Drôme ou en Aveyron, mais je les saupoudre sur plusieurs mois.
* Actuellement j'ai écrit puis finalisé 42 articles. Ils seront publiés durant les 6 prochains mois. Ces anticipations me permettent aussi de me laisser du temps pour lire puis visiter d'autres sites médiévaux en France.
* J'ai une cadence de publication de 2 articles par semaine....... et parfois 3 lorsque les sites sont moins documentés.
.
* Je vous remercie de me signaler ce type "bug" car il peut m'arriver de faire une erreur. Grâce à mes lectrices et lecteurs, je corrige et m'améliore. ;)