22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 08:50

 

 

Département :  38 - ISÈRE

 

 

 

Que voila une rondeur qui me fascine

Le bourg :

Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Saint-Romain-de-Surieu est située à 40km à l'Est de Saint Étienne, à 20km au Nord d'Albon (voir son château) et à 15km au Sud de Vienne.

 

   Coordonnées du château :

45° 22' 56" N 04° 53' 22" E
 45.382324°  4.889646°

 

 

 

 

Le château :

L'extérieur :

L'aisée montée... ou lésée montée ?

* Un château médiéval est toujours en haut d'une colline.

* Sachant que cette construction est qualifiée "en ruine", je pressens que je vais devoir monter dans les bois, me griffer les mollets, avoir....... 😩

* En réalité, toutes mes supputations sont fausses. Une agréable serpentante route monte jusqu'à l'église et au site castral.

* C'est donc sur la selle de mon destrier que je monte la colline pour découvrir ce château Dauphinois.

 

 

Rapide analyse coté Sud

* Cachée derrière la haie, la Belle ronde ne se montre que peu.

* Mais quand un Dauphinois, de plus Chevalier, s'approche d'elle, elle quémande à la haie de s'écarter. 😜

* C'est ainsi que je peux voir :

- Sa base s'enfonçant dans la terre. En réalité, la Belle ne s'embourbe point à cause de son poids (sujet interdit lorsque l'on parle d'une demoiselle, même en pierre), c'est le sol qui s'est rehaussé durant les siècles et les modifications.

- Au dessus, une archère droite m'informe que la tour est ancienne.

- Son sommet arasé. Je ne peux pas vérifier sur crénelage, mâchicoulis ou cordage existaient.

* Cette tour n'était pas le donjon, mais, d'après certains archéologues, une des tours de défense de l'entrée du château.

* Ces mêmes spécialistes supposent que deux remparts encadraient le château.

 

 

Regardez.... elle est trouée !

Rapide analyse coté Sud

* Pensant avoir tout vu et tout compris de la façade ensoleillée, je passe à l'ombre.

* Que voir sur cette face ?

- D'abord, une archère.

- Des pierres d'arrachement m'informant de la présence d'une courtine.

- Une large ouverture avec trou de boulin ayant porté les poutres d'une passerelle d'accès.

- L'entrée me dévoile l'épaisseur du mur de la tour.

 

 

 

L'intérieur :

* Hélas, la tour est dans une propriété privée fermée.

* Je repars vers une nouvelle aventure qui devrait durer 1660km. 😮

 

 

Le diaporama du château est visible ici - CLIC

 

 

 

Histoire du château :

* Au 1er siècle avant JC, après la campagne Romaine en Gaule, de nombreuses terres ont été données aux soldats ayant combattu pour la République. Cette butte est concédée à Surius. Il défriche, construit une maison puis donne son nom à cette parcelle.

* Au 11ème siècle (?), à l'emplacement de la maison Romaine, aménagement d'un château en pierre et d'un chapelle castrale (à vérifier).

* En 1075, Pons de Surieu est cité dans un texte de donation d'églises à l'abbaye de Vienne.

* Au 12ème siècle, agrandissement du château et reconstruction (agrandissement ?) de la chapelle castrale.

* Au 13ème siècle (?), le seigneur de urique est vassal de l'église de Vienne.

* Vers 1237, un donjon circulaire est cité (à vérifier) dans un texte relatif à une donation au chapitre de la cathédrale de Vienne, d'églises et d'un moulin par Guillaume de Surieu.

* Vers 1270 (?), Guillaume de Roussillon, par la cession (donation) de son père, devient seigneur de Surieu (à vérifier). Il semble que la famille Surieu soit dépossédée de leur château (pourquoi ?).

* Durant la fin du 13ème puis le 14ème et le début du 15ème siècle, la puissante famille Roussillon possède toujours ce château.

* En 1426, dans son combat de reconquête des territoires confisqués par le Dauphin-Roi Charles VII (voir liste), après avoir attaqué puis pris le château de Fallavier, Louis II de Chalon-Arlay, Prince d'Orange, à la tête de son armée attaque puis détruit le château de Surieu. Ruine sera son avenir.

* Au 19ème siècle (?), une partie des bâtiments du château est reconvertie en cure.

* En 1887, la chapelle castrale devient église paroissiale.

* Au début du 20ème siècle (?), la cure est reconvertie en bâtiment d'habitation.

* Au 20ème siècle, la tour est consolidée.

* En 1927, inscription de l'église (proche de la tour) aux Monuments Historiques.

* En 1982, des fouilles sont organisées sous la responsabilité de Monique Jannet-Vallat.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la petite route. L'entrée dans le champ et la visite de l'intérieur du donjon sont interdites. Le bâtiment d'habitation n'est pas ouvert à la visite. 

 

 

Il y a bien longtemps l'archère sécurisait le château

 

  Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 38

Vers Menu

châteaux de l'Isère

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierrote 23/11/2020 16:05

C omme tout fut rapide dans visite !
A vez gravi colline pour voir site
S ans effort, et « tour du propriétaire »
T ant fut bref ! Serais-je presqu’en colère…
E t puis, nous avez prévenus qu’ici
L ieu était privé. Ne pouviez la vie

D es seigneurs de ce temps, lors, perturber.
E tes donc pardonné, Preux Chevalier !

S ur le coup, me suis-je vue à Pinet :
U ne tour esseulée et, qui plus est,
R este unique d’une place castrale.*
I mpression, cependant, d’un médiéval
E t « authentique » vestige. Avez su,
U ne fois encore, une « plus-value »

D onner à un bâti dont seule Histoire
A gardé quelques moments de sa gloire.
U ne série d’archères, toutefois,**
P rouve que tour put défendre, autrefois.
H eureuse je fus son appareillage -
I l est vrai rénové - mirer : image
N écessaire, pour moi, aux rêveries.
E t « dans le mille » vous avez bien mis !

P arce qu’ajoutée aux évènements
S ais-je bien me retrouver « dans mon temps » !***

* je ne compte mie les bâtiments « retouchés », comme la chapelle devenue église paroissiale, et le bâtiment d’habitation anciennement la cure, et plus anciennement une partie du castel de Surieu (j’ai lu l’historique !).
** oui, j’exagère un tant ici : dire série d’archères pour 2 archères découvertes !
*** l’historique m’a « happée » : je connais bien quelques de ses moments - du Moyen-Âge - par la lecture de mes grimoires, et certains de ces moments recoupent « mon histoire locale », celle de mon village natal.

Le Chevalier Dauphinois 23/11/2020 16:47

* Diantre !...... Village natale de Ma Pierrote est vue (ressentie) en cette ronde.... hummm ronde..... histoire de la tour.
* Que voila surprise pour moi car ce lieu, qui ne fut point publié un mardi comme cela était habitude, est une petite tour certes historiques dans l'immensité du Dauphiné.
* Mon article n'est intéressant que par la rareté des écrits sur le web (donc je suis une sorte de dépoussiéreur/révélateur) et pour l'histoire qui est lié à 2 évènements :
-- Les Roussillons (dont je montrerai le (ou les) château(x) un jour).
-- Louis II de Chalon-Arlay qui sévit (par possession puis guerre) en notre Dauphiné.
* Et puis, le Dauphiné proche de Vienne m'est peu connu, donc j'apprends en visitant (et inversement).
* Et enfin...... car ceci est pour moi PRIMORDIALE....... cette beauté est : Ronde ! ! ! ! ! !
(mes mains et mes yeux seront pour l'éternité des passionnées des rondeurs).